J’ai retrouvé un bon sommeil tout en diminuant ma prise de somnifères !

J’ai retrouvé un bon sommeil tout en diminuant ma prise de somnifères !

Ennio, 85 ans

Pourquoi Thérasomnia?

Ennio :

J’ai toujours été de nature anxieuse, tant dans ma vie professionnelle que dans ma vie familiale, ceci étant dû en grande partie à une enfance difficile.

J’ai fait une carrière intéressante en tant que chimiste dans le même laboratoire de recherche en peintures industrielles pendant 35 ans. Je vais avoir 85 ans, et je n’ai aucun problème dans ma vie de couple, je suis entouré d'enfants et de petits enfants aimants et attentionnés.

Tout ce préambule pour dire que je ne m’attendais pas à rencontrer des problèmes. Puis, il y a trois ans, j’ai commencé à avoir des pertes de sommeil : endormissement facile puis éveil précoce, bref des nuits de 2 à 3 h de sommeil véritable, encore que peuplé de cauchemars. J’ai résisté longtemps, puis un beau jour, j’ai craqué : crises d’angoisse à répétition, ruminements incontrôlables, je n’étais plus maître de mes pensées et de mes agissements.

Mon médecin généraliste m’a prescrit des antidépresseurs et des somnifères. J’ai également consulté un psychiatre, mais ce type de rapport médecin-patient ne me convenait pas du tout. Afin de tenter de m’en sortir, j’ai même "essayé " la sophrologie et j’y avais trouvé un apaisement lors de mes crises nocturnes de panique.

Puis, j’ai pris un rendez-vous au laboratoire du sommeil de l’hôpital de Grenoble, qui, après avoir vérifié que je n’avais pas de problème ventilatoire a conclu que mes ennuis étaient d’ordre psychologique principalement…

C’est là que le docteur m’a parlé de Thérasomnia. En plus du conseil de ce médecin, je me suis aperçu que cette méthode était proposée et financièrement offerte par la Macif à ses adhérents, ce qui est un gage de sérieux puisque sur internet, mieux vaut être circonspect.

J’y ai donc souscrit et j’ai suivi scrupuleusement et avec rigueur le chemin qui m’était proposé sur plusieurs mois. Je dois dire que j’ai connu, surtout au début, des périodes extrêmement difficiles, car le principe de base est la privation volontaire et contrôlée de sommeil accompagné d’exercices divers qui mènent à plus ou moins long terme à une reconstruction dudit sommeil.

J’ai suivi les attitudes préconisées, au lieu de tourner en rond dans mon lit, je me suis levé, pour lire ou faire une séance de sophro, yeux fermés pour éviter la lumière bleue des écrans. J’ai toujours respecté les heures de réveil et de lever qui semblaient un point capital (du moins, je l’ai ainsi ressenti) et ceci avec une méthode simple, j’ai mis le réveil assez loin, ainsi dès la première sonnerie, afin de ne pas déranger ma compagne, je bondis hors du lit. Au bout de deux mois et demi, j’ai commencé à ne plus craindre d’aller me coucher avec la certitude de me réveiller trop tôt. Et puis, ayant regagné du temps de repos, le reste est revenu plus vite que je ne le pensais, y compris une certaine sérénité. Je n’ai pas retrouvé encore une vie tout à fait normale, mais mes manques de sommeil occasionnels ne m’affectent plus, je vis mieux au jour le jour.

Je sais que je demeure sensible et fragile et qu’il me faudra par la suite entretenir ce que j’ai appris. J'ai diminué mes médicaments des deux tiers.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Ennio :

Je ne connais aucune autre méthode semblable, j'ai pratiqué des exercices après des recherches personnelle tels que la méthode Jacobson, des méditations de Christophe André des exercices de cohérence cardiaque sous diverses présentations comme "Respirelax" des Thermes d'Allevard.

Thérasomnia est une méthode organisée et progressive qui vous amène graduellement au but recherché. Ma femme ne croyait absolument pas à cette méthode, aujourd’hui elle reconnaît son efficacité. Quant à moi, je recommanderai Therasomnia à qui voudra bien l'entendre, j'ai d'ailleurs imprimé une petite description pour mon médecin traitant.

En plus de l’équipe Thérasomnia, je dois remercier ma mutuelle qui m’offre gratuitement cette méthode.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Thérasomnia ?

Ennio :

Dans le parcours, il y a une construction que l'on ne réalise pas forcément tout de suite, on comprend au fil des jours qu'elle est le fruit d'une recherche et d'une expérience continue.

J’ai suivi mon " mentor " sans toujours comprendre, mais avec confiance, car on voit que le site informatique est bien conçu, sans être contraignant, c’était devenu un rite en quelque sorte. Assez rapidement, je me suis défait de mes cauchemars, et j’ai progressivement retrouvé un bien meilleur sommeil, plus continu et plus réparateur.

Vos interactions avec la communauté ?

Ennio :

Les échanges : mes échanges (avec Anne Lyse) se sont bien passés, surtout le dernier. Peut-être aurais-je dû user de cette possibilité plus souvent.

Le coaching : les coachs et l’équipe Therasomnia sont très à l’écoute et disponibles pour nous aider à avancer dans le programme.

Le forum : j'ai négligé la communauté (si c'était à refaire, je m'y attacherais peut-être davantage) mais le site est très riche et on n'a pas le temps d'étudier toutes les possibilités offertes, surtout quand on est pas habitué à ces styles de communication... Quant aux chats, j'en ai pratiqué 2 seulement. J'admire la façon dont les psychologues répondent "tout azimut". J'y ai trouvé des gens en souffrance et dans le doute. C’est pourquoi j’ai souhaité aussi témoigner de mon parcours.

Votre outil favori ?

Ennio :

J'ai été parfois dans la confusion entre "défis" et "activités libres". Mais la méthode Jacobson me convient et la respiration en pleine conscience, que je trouve très difficile (selon les jours) me convient bien et je la continuerai.

Par dounia22 0

D'autres témoignages

Haut de page 
X