Témoignage de Evelyne

"Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."
Je suis Evelyne, j'ai 61 ans et je suis retraitée à Alençon.
Mon déclic avec ThéraSomnia

Mes problèmes de sommeil ont commencé il y a très longtemps, lors du décès de ma mère quand j'avais 28 ans. Ensuite je suis partie travailler en ville. Je suis arrivée à Caen, je me suis installée dans un appartement et c'est là que mon insomnie a vraiment débuté. Pour combattre l'insomnie, j'ai fait de la sophrologie pendant 4 ans, puis de l'homéopathie, mais ça n'était pas vraiment efficace. J'ai cherché de l'aide auprès d'un médecin qui m'a prescrit du Stillnox. J'en prenais peu, et ça n'avait pas d'effet sur mon insomnie. De plus, quand j'allais à la campagne, je dormais bien et j'avais un sommeil normal. J'avais un problème d'endormissement : je mettais plus de deux heures pour trouver le sommeil. J'allais à la campagne pour récupérer, mais j'avais toujours une dette de sommeil importante. Puis la ménopause est arrivée, et elle a aggravé le problème car j'ai commencé à avoir de nombreux éveils nocturnes. En journée, j'étais somnolente, surtout vers 16h30-17h, j'avais l'impression d'être un zombie. Le week-end, je faisais des siestes pendant la journée. J'ai découvert la méthode quand j'ai pris ma retraite, au moment où j'ai décidé d'arrêter le Stillnox, je tenais absolument à m'en défaire. J'ai commencé le programme en décembre 2014.

En quoi cette méthode a t-elle changé votre sommeil ?

Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée, ce dont j'étais convaincue auparavant. Grâce à la respiration en pleine conscience et l'image refuge, je suis plus attentive à ce que je fais. Ce que j'apprécie le plus c'est que mon sommeil est plus continu. Avant j'avais l'impression de ne pas avoir de vraie nuit car elle était tout le temps entrecoupée d'éveils. Je me réveillais 4 fois, voire 5 fois certaines nuits. Maintenant j'ai des vraies nuits, et en journée je ressens un véritable mieux-être. Je ne prends plus du tout de comprimé. Je conseillerais ce programme car on ne peut pas résoudre ce problème tout seul. Après trente ans d'insomnie, je trouve que cette méthode est agréable et utile. Je n'aurais pas fait la démarche de suivre une thérapie en cabinet. Avec le programme on peut échanger avec la communauté, on voit qu'on n'est pas tout seul. Cela demande de s'impliquer, d'expérimenter, mais on apprend énormément sur les bonnes habitudes au quotidien.

Quelles sont vos impressions sur le parcours sommeil ?

Le parcours est facile à suivre, j'ai adhéré tout de suite. Il m'a permis de me rendre compte que j'avais des idées préconçues sur le sommeil.

Vos interactions avec la communauté ?

J'ai rempli le blog, mais je l'ai mis en privé car je souhaitais garder ce « journal de bord » pour moi, pour y noter mon ressenti global et personnel. J'ai souvent contacté les psychologues. C'est rassurant de savoir qu'ils sont là. On a une réponse par mail rapide et il y a la possibilité d'être contacté. La prise en charge est efficace. Je me sentais soutenue, et quand j'avais trop sommeil, ma psy a adapté les horaires pour être moins en dette de sommeil. Les psychologues sont vraiment très bien, là pour nous aider, soutenir, je me suis sentie bien encadrée.

Votre outil favori ?

J'ai bien aimé « Gérer au mieux son sommeil quand on est senior », et l'image-refuge. Grâce au psychologue, j'ai appris à l'utiliser plus efficacement. Cette technique donne une vraie sensation de sérénité.

Votre défi préféré ?

Le défi de clôturer sa journée car j'adore faire des listes.

DECOUVREZ LES TEMOIGNAGES DES UTILISATEURS DE THERASOMNIA
Je suis Vicky, j'ai 36 ans et je suis professeur à Nancy.
"Mon sommeil s'est amélioré en une dizaine de jours"

J’ai perdu le sommeil suite à des problèmes professionnels. Un burn out m’a fait prendre conscience que je devais m’occuper de moi, et de ma qualité de vie. Des ruminations mentales m’empêchaient d’avoir un sommeil de qualité, et...

Je suis Virginie, j'ai 41 ans et je suis infirmière
"J'ai retrouvé un rythme "normal" et une meilleure qualité de sommeil"

Je suis employée de l'hôpital et je n'ai pas le choix de mes horaires. Tous les jours, cela change. Un coup je me lève à 5h car je travaille de 6h à14h. Un coup je peux me lever plus tard car je travaille de 13h...

Je suis Charlotte, j'ai 38 ans et je suis journaliste à Paris.
"J'ai atteint mon objectif: je ne suis plus insomniaque"

J'ai des troubles du sommeil en lien avec une maladie chronique neurologique. Ils existent depuis 5 ans au moins et se caractérisent par une insomnie d'endormissement. J'avais donc énormément de mal à m'endormir, et je ne savais...