quelles questions me poser si mon sommeil repart en sucette...

Victory
Inscrit

Salut à tous et à toutes

Je profite que mon abonnement me permette encore de venir sur le forum pour faire part de mes réflexions.
Mon sommeil est clairement reparti en sucettes, suite à des complications émotionnelles (ça, je n'y peux rien) ET d'un non-respect évident des règles de base d'hygiène du sommeil. Du coup, je vous fais part des questions que je dois me poser :

  1. Est-ce que je me lève tout de suite, je ne traîne pas au lit ? (pdt le réveil nocturne ou le matin)
  2. Est-ce que je me couche à heure fixe ? (pas plus d’un décalage par semaine)
  3. Est-ce que je me lève à heure fixe ? (pas plus d’un décalage par mois)
  4. Est-ce que je fais du sport ou une activité physique ?
  5. Est-ce que je ne fais pas de sieste ? (cas extrême : 15 min)
  6. La maison est-elle correctement rangée ? (je peux ranger pdt un réveil nocturne)  
  7. Est-ce que, après une mauvaise nuit, je passe ma journée comme si j'avais bien dormi

Là, c simple, je peux répondre non aux 6 premières questions depuis une semaine (1h de sieste hier...)...Je ne vous raconte pas comme j'ai mal dormi cette nuit ! Ca a commencé avec les apéros et les soirées de fin d'année diverses et variées (=>couchés tardif) et ça a entraîné tout le reste...

Et vous, c quoi les questions que vous vous posez?

Bonne journée à tous (quelque soit la nuit :))

Commentaires

Dolilou

Je suis de tout coeur avec toi Victory et si je parcours toujours le forum c'est que j'ai besoin de vous les "Thérasomiens" pour continuer à avancer et me sentir moins seule dans mon coin. Maintenant j'en suis au travail de l'acceptation de vivre avec cette "maladie" et faire au mieux pour que mes nuits et mes journées soient correctes. Le plus dur pour moi c'est de regarder vivre mon entourage avec l'insouciance des bons dormeurs ce qui me pousse à me mettre en retrait car je sais pertinemment que si je déroge les règles que tu viens de citer, c'est l'insomnie qui reprend le dessus.

Avant de commencer la méthode je cumulais, difficulté d'endormissement, éveil nocturne ou précoce et nuit très fragmentée. La méthode est un outil plein de bon sens qui m'aide au quotidien et qui a nettement amélioré ma vie. Je suis convaincue aussi qu'on est tous différent et que suivant sa sensibilité, son parcours de vie, etc... l'insomnie peut se faire oublier ou rester aux aguets. J'ai pris la décision au mois de juin de faire le test de me coucher tous les soirs même le week-end vers 22h30, de me lever à heure fixe 5h30, de sauter de mon lit pour aller marcher 30 à 40 minutes tous les matins. Cette semaine je partais avec mon poncho sous la pluie. La nuit si je me réveille vers 2h plus de 20 minutes je me lève dans le salon et je lis une revue. Et c'est vrai au lieu de rester éveillée 2 à 3h comme avant je me rendors vite en me recouchant. Après le repas de midi je pratique 20 minutes de relaxation pour me rebooster pour l'après-midi et dans la soirée je pratique de la méditation pour évacuer le stress de la journée. Quand le matin je me réveille fatiguée après une nuit plus courte j'essaie de passer ma journée comme si j'avais bien dormi malgré un moral parfois en dent de scie. Résultat cette nuit je me suis réveillée une seule fois, c'était impensable pour moi il y a encore 6 mois. Et maintenant la question que je me pose comme toi, est-ce qu'un jour je pourrai à nouveau vivre comme mes proches, ça je n'en suis pas entièrement convaincue.

Bon allez on regarde le chemin parcouru, on a fait beaucoup de progrès, on continue on n'a pas le choix et on avance ensemble avec les aléas de la vie. Bonne soirée

veronique
Inscrit

Bonsoir Victory et Dolilou,

Je vois que nous en sommes toutes à peu prés au même constat et qqpart ça me rassure!

Je ne me sens pas normale non plus Dolilou, je regarde vivre les autres non pas avec envie mais en constatant que pour moi, c'est pas la joie. Aucun écart possible, sinon C la cata. Et en ce moment les occasions d'écarts sont nombreux. J'étais tellement mal hier que j'ai annulé un rdv sympa 1 h avant. Je suis rentrée et me suis couchée à 20h pour dormir tout mon saoul. Aujourd'hui ça allait mieux mais l'angoisse de la nuit qui vient est sous jacante.

J'ai répondu négativement à ttes les questions du bilan. Surtout à celle disant qu'il faut faire comme si on avait bien dormi. J'ai failli me faire écraser 2 fois par un bus et en voiture j'étais pas fiére. Comment voulez vous faire semblant? c'est un truc qii me rend dingue. J'étais trés furieuse contre Thérasomnia. pcque OUI et OUI une bonne niit est suivie d'une trés mauvaise nuit, non?

Bref, nous serons tjrs insomniaques tu as raison Dolilou. il est utopique de croire que notre vie va changer.

J'ai dormi à trois dans une chambre comme qd j'étais jeune, ça a été horrible! Il y a plein de choses qu'on ne peut plus faire. Une vie à la petite semaine....une vie de nonne.

bon je sais je ne suis pas positive, mais là trop c'est trop!

Mais bon courage à vous quand même et désolée mais j'avais besoin de m'exprimer, c'est dur de garder tout pour soi tt le tps!

veronique
Inscrit

mais surtout Victory, si tu as répondu non aux questions, comme moi, pas de sentiments de culpabilité!

Nous sommes malades, vraiment malades, personne ne veut le reconnaître dans cette société. Même les médecins. Quand je lis :parlez en á votre médecin ça me fait trop rire. Le mien m'a dit :et pourquoi vous ne dormez pas? et là je me suis souvenue qu'il y a six mois il m'a fait le même coup! réponse :si je le savais je ne vous en parlerez pas! mais mes résultats d'analyse étaient parfaits, c'est l'essentiel non?

Sincérement, parfois j'aurais envie que mes résultats ne soient pas bons pour qu'on me prenne au sérieux....

Dolilou

Je te comprends parfaitement Véronique et tout ce que tu exprimes je le ressens. Pour certaines personnes ça devient vraiment chronique mais je m'accroche à la TCC car grâce à elle j'ai supprimé les sédatifs et c'est déjà une grande victoire pour moi. Je comprends tout à fait ce besoin que tu as eu de te coucher à 20h tellement tu étais épuisée et démoralisée de ne pas pouvoir profiter de ta soirée. En ce qui me concerne j'essaie de lutter pour ne pas me coucher trop tôt car je sais que la nuit suivante je vais le payer. Mon combat maintenant c'est de passer 2 bonnes nuits d'affilées, ça ce n'est pas encore gagné. Ce matin réveil à 4h et je ne me suis pas recouchée pour privilégier la nuit prochaine. Je te comprends c'est dur mais comme je disais à Victory on n'a pas le choix et pour l'instant c'est la seule méthode qui m'apporte un certain mieux être en journée mais à condition de respecter mes heures de lever et de coucher fixe et surtout pas plus de 7h sinon mon sommeil se refragmente. Courage Véronique, le plus dur c'est qu'on se sent seul face à cette maladie qui ne parait pas de l'extérieur ni dans les analyses comme tu dis. Ne baisse pas les bras, tout n'est pas perdu, il y a sûrement une porte de sortie même si elle n'est pas aussi lumineuse qu'on le souhaiterait mais si on veut vivre sans souffrir il faut tout faire pour recaler un minimum notre horloge biologique. Bon dimanche

 

Dolilou

De retour de ma marche quotidienne je viens vous faire part de mes réflexions. Après un mois d'avril bien trop chargé mes insomnies ont repris leur place en mai avec la fatigue que ça engendre. Donc au mois de juin j'ai repris le programme à fond en éliminant complètement tout décalage des horaires de coucher et de lever.  Bien entendu je me suis privée de sorties. Mi juin j'ai tenté une marche soutenue le dimanche et je suis revenue épuisée. Ce matin malgré un réveil précoce j'ai à nouveau tenté une marche rapide d'une heure. Et là je suis revenue nettement plus en forme. Je me suis souvenue d'un enseignement que j'ai eu lors d'un stage de méditation, l'impatience est le pire ennemi du progrès. On est tous différent et il ne faut jamais se comparer aux autres. Il avait aussi pris l'image du tir à l'arc, si la corde est trop tendue, ça ne marche pas, si la corde est trop lache ça ne marche pas non plus, il faut un juste équilibre. Voilà ma petite rélexion du matin pour nous encourager à poursuivre et en ce qui me concerne il est hors de question que je fasse machine arrière en me laissant aller car cet épuisement quotidien +++ je ne veux plus le revivre. Bon je sais la partie n'est pas gagnée mais je laisse le temps au temps et ce n'est pas pour cela que je m'éclate à m'interdire de sortir avec mes amis en soirée.

veronique
Inscrit

Merci Dolilou, vaiment!

Tes réflexions sont trés encourageantes et donnent envie de te suivre.

Effectivement, la ""bonne nuit"" d'hier qui m'a permis de récupérer, je l'ai payée cette niit par 2 éveils nocturnes et une forme massacrante aujourd'hui. Mais mon moral n'est pas trop mauvais, je suis prête à faire de l'exercice pour me fatiguer encore plus que je ne le suis déjà sans rien faire. Et pourtant hier j'ai bp jardiné!

Bref, tenons le coup tous ensemble par ces réflexions qui nous permettent de ne pas sombrer. Car je dois avouer que j'avais ces derniers jours des idées trés moires.

Dolilou

C'est sûr que l'entraide est importante et je suis contente de pouvoir te remotiver. Tu sais moi aussi parfois j'ai le moral dans les chaussettes lorsque sans raison apparente je passe une mauvaise nuit et que le lendemain je suis HS je maudis mon cerveau. Mais bon maintenant quand je passe une nuit trop fragmentée ou trop courte normalement celle qui suit est bonne, c'est déjà ça de pris. J'ai remarqué aussi que lorsque je dors mal, la journée qui suit il ne faut pas que je la surcharge. Il faut plutôt que je sois douce avec moi et surtout que je veille à ne pas dormir plus de 10 minutes après le repas pour pouvoir attendre le soir l'heure que je me suis fixée. Si je ne suis pas toutes ces consignes c'est la cata. Courage pour ce soir, essaie d'attendre ton heure, moi je me suis mis au coloriage car quand je suis fatiguée je ne peux même pas lire.

veronique
Inscrit

Je me suis motivée dés le matin, j'ai démarré tôt, je me suis bougée dans le jardin, j'ai accompli plein de choses et aprés déjeuner je me suis accordé un bouquin et un assoupissement rapide, puis à 17h un concert d'orgue au village voisin. J'ai déjà prévu de nettoyer le salon si je dois me lever à 2h. Tu m'as aidée à retrouver la motivation! Il le fallait car c'était l'anarchie depuis une semaine.

Bon coloriage!

Victory
Inscrit

Dites, vous avez remarqué comme les événements d'une journée peuvent parfois changer notre éclairage sur ce qu'on vit (et éclairer en noir... ou en rose !) ?

Pour ma part, je suis dans une période "chance" (mis à part un truc un peu compliqué mais ds l'ensemble je ne suis pas à plaindre) : du coup, je vis tout ça pas trop mal en général (sauf après une nuit affreuse !).

 D'autant que je me suis aussi aperçue que :

- certaines personnes dorment aussi mal que moi parfois mais ne se perçoivent pas comme insomniaques du coup... elles ne se prennent pas la tête (quelle chance !!).

- bcp plus de monde qu'on croit est insomniaque. Un élève (toujours avec le sourire, toujours à faire des blagues, en apparence hyper détendu) m'a avoué ne dormir au max que 4h par nuit, une collègue hyper efficace à son boulot et dynamique m'a dit être super insomniaque… Et aucun d’eux n’en parle à son médecin. A mon avis, le pb est encore sous estimé.

Bon, moi, je ne suis pas trop à plaindre non plus : si je respecte à la lettre les consignes, je suis juste avec un réveil nocturne persistant. Je dors 6h à 7h par nuit (pas assez, je le sens) et je commence à faire une liste de ce qu'il faut que je fasse en cas de réveil nocturne pour me rendormir (en fonction des situations... parce que g pleins de mauvaises raisons différentes de me réveiller la nuit ;o))

Quand je dis "à la lettre", c à l'exception d'une : me coucher tous les jours à la même heure. Terminer un film n’est pas une bonne raison pour me coucher plus tard. Une super soirée où je m’amuse bcp, une belle discussion avec kkn, un moment au jardin où on se met à voir des hérissons … définitivement si ! Par contre, le lendemain, c lever à la même heure que d’hab donc je vous garantis que je n’enchaîne pas les couchers tard dans la semaine ! Mais il faut vivre quand même…

Je terminerai avec une constatation de prof de physique : plus on approche de notre but, plus les marches restantes sont difficiles à franchir. Par exemple, diminuer la température de 10° quand on est à température ambiante : facile. Par contre : quand on approche du 0 absolu, diminuer de 0,000000001 ° est un exploit…  Du coup, je me dis que c pareil pour mon sommeil : j’ai relativement facilement récupéré un endormissement rapide. En quelques semaines, g vu de gros progrès sur la qualité et la profondeur de mon sommeil. Là, ça va faire plus de 4 mois, et je galère encore (en solo, g quitté le programme) pour faire partir ce réveil nocturne mais je suis comme un teckel… je lâche jamais :))))

 

 

Victory
Inscrit

Bravo Véro ! On sent la motiv' qui revient :)

Toi, tu as l'air plutôt dans une période "pas trop de bol". Tu vas tirer partie de tout ce que tu peux apprendre ici pour que ton sommeil en pâtisse le moins possible. Et quand tu en seras sortie, de ta période "pas de bol", bcp de choses vont encore pouvoir changer !

Bon courage à toi !

Victory
Inscrit

Tu te passes des sédatifs, c déjà super !

Je pense que tu as raison : il y a une porte de sortie. Toutes les réponses ne sont pas dans le programme mais moi ça m'a déjà permis de faire de sacrés progrès ... Et ça m'a fait énormément de bien de parler avec les autres Thérasomniens !!!

Continue de chercher, comme on dit : seuls ceux qui cherchent finissent par trouver ...

Bonne journée !

Patou64

je vous ai lu avec attention, je retiens que ce n'est pas si évident que cela, mais que ça dépend bien sûr de chacun. On est tous différents et on a tous des problèmes et des insomnies différentes ! 
J'aime bien les images que vous avez utilisées, l'impatience / le tir à l'arc / le résultat final après avoir progressé... Tout cela me parle et j'ai l'impression d'être déjà plus sage que quand je me suis abonnée. 
Je vous suhaite à toutes de retrouver votre sommeil et votre sérénnité. Vous êtes de beaux exemples !

Dolilou

Merci les filles ça fait du bien de pouvoir échanger et d'exprimer son ressenti à des personnes qui connaissent le même problème.

Patou tu verras tu vas apprendre plein de choses ici qui vont t'aider à gérer au mieux tes insomnies, voire disparaître, on est tous unique, accroche toi, exprime toi et quand tu auras passé la RTPL avec succès tu seras fière de toi.

Victory j'ai beaucoup aimé ta constatation de prof de physique avec ton histoire de température, c'est super ce sont des petits plus qui redonnent le sourire et l'espoir d'y arriver. Oui je continue à chercher, je vais finir par trouver. J'ai déjà une piste, une hypersensibilité et même sans le vouloir j'absorbe tout comme une éponge, bonne ou mauvaise énergie. Une des solutions c'est de me recentrer un maximum avec la méditation.

Véro je ne sais pas si tu as nettoyé ton salon cette nuit mais moi je me suis écroulée devant la télé à 9h30, j'ai zappé le rituel coloriage et patatras pas manqué cette nuit réveil de 1h à 3h. Donc là je me suis levée j'ai bouquiné ma revue, plié du linge et je me suis rendormie jusqu'à 5h30. Et la différence par rapport à avant la méthode avec 2 nuits consécutives de 5h de sommeil j'ai bien tenu ce matin au boulot. Cet après-midi je suis à la maison, je vais passer l'aspirateur pour ne pas penser à ma fatigue et ce soir je boycotte la télé pour éviter de m'écrouler trop tôt.

Bonne soirée à tous et à toutes

Melinda

Comme Patou, j'ai beaucoup apprécié les images très parlantes les filles ! L'exemple du prof de physique aussi, c'est tellement vrai quand on y pense !!! 
Je trouve que vous êtes de sacrés bonne femmes hein, je tenais à vous le dire car vos messages m'ont vraiment touchée... Je vois que vous avez toutes des "failles", des soucis persos, attention aucun jugement dans ce que je dis hein ;). On en a tous, mais certains sont moins sensibles que d'autres, ont plus une aptitude quasi naturelle à mettre de la distance. Moi je suis comme vous, je morfle! Aussi, je voulais vous partager mon conseil, celui de consulter si besoin. de trouver un psy de confiance qui réponde bien à votre problématique : traumatisme, hypersensibilité, problème de choix... Si je me permets de vous donner ce conseil, c'est bien parce que moi ça m'a grandement aidé et ça m'aide toujours.... 
J'espère surtout que vous ne prendrez pas mal mon intervention, car je la fais en toute "sympathie" pour apporter un soupçon d'aide...

Je suis avec vous les filles, on est des femmes fortes et on va y arriver, même si ça prend du temps. Dolilou t'es une battante !! 

veronique
Inscrit

Dolilou, oui j'ai nettoyé mon salon! cette nuit a été terrible mais je me suis efforcée de ne pas la ressentir comme telle. Couchée à 23h, 1er éveil minuit!! J'aurais pu me mettre dans une rogne terrible comme avant. Le fait d'être restée calme m'a permis de me rendormir assez vite. Là je me juste levée pour faire 2 trucs anodins, car mon compagnon regardait un film. Second éveil 4h. Là j'ai pris l'aspi et le chiffon. Recouchée 5 h, j'ai pu somnoler un peu. ça fait pas bp de sommeil!

Pourtant j'en fait des exos de relaxation, de la méditation et tout le tintouin...

Patou, nous sommes des femmes qui se battent contre un mal. Si nous ne bâtions pas que se passerait il? en tout cas ça vaut le coup, je t'assure!

Victory, je comprends, en tant que prof, il faut avoir la forme dans la journée! quant à moi (qd j'ai du boulot) je suis face à des adultes, ils sont trés exigeants, il faut aussi être en forme. Et ma peur estbjustement de ne plus pouvoir assumer, tant la fatigue est intense par moment.

Bonne journée!

Dolilou

Merci Mélinda pour tes encouragements, ton empathie est touchante. Tu vas voir ici pas de jugement on est tous dans le même bateau mais il y en a qui rame plus que d'autres. L'insomnie est un vaste problème et à chacun de trouver sa voie pour en guérir ou l'apprivoiser. 

Véronique le déroulement de ta nuit m'a interpellée, ton réveil au bout d'une heure, j'avais le même que toi et en en parlant avec la psychologue elle m'a suggéré de voir si la prise de melatonine pouvait allonger mon premier cycle. Donc j'en ai acheté à la pharmacie en vente libre. Bien entendu quand je la prends je respecte les règles d'hygiène du sommeil sinon pas de changement et j'avoue les nuits où je la prends mon premier cycle est nettement plus récupérateur. La semaine prochaine j'ai rv chez le médecin et je vais lui en parler. Apparemment celle que tu peux avoir uniquement sur ordonnance est à libération prolongée, affaire à suivre... Déjà je ne sais pas si elle va accepter de m'en prescrire. 

Bon allez on continue on avance ensemble et on reste motivé. Même si je n'ai encore aucune régularité dans mes nuits je me sens mieux en journée et j'espère encore en gagner. Bon après-midi 

veronique
Inscrit

Dolilou, j'ai déjà essayé la mélatonine sur ordonnance, c'est un antidépresseur à la base. Je l'ai vite arrêté. La mélatonine qu'on peut acheter en pharmacie, j'en ai pris aussi, mais je n'ai pas persisté. Il faudrait que je recommence, mais en tenant au moins 6 mois. Il y en a pour 30€ par mois.

J'ai aussi lu qu'il faudrait prendre du magnésium le soir. Je prends déjà du chlorure de sodium depuis 6 mois. Je ne vois pas d'amélioration particuliére mais c'est moins contraignant à acheter et ça ne peut pas faire de mal. Et bien sûr tout en continuant l'higiéne de vie.

Moi aussi je suis trés irréguliére. Tu vois, une nuit oú je me réveille au bout d'une heure, la suivante à 2h, l'autre à 4h. Et je redoute chaque pleine lune. Elle approche à grand pas.

Mais ça va! on tient le coup. On n'a pas une forme terrible, mais on tient le coup.

Courage amis insomniaques!

Manu05

Merci Véronique, courage à toi aussi... C'est intéressant toutes ces choses qui peuvent aider à retrouver le sommeil... J'avais jamais entendue pour le magnésium ou chlorue de magnesirum par exemple ... 

Choupette78

Moi non plus... Comme quoi on apprend tous les jours ! (et c'est chouette je trouve de continuer à aprendre... )

Haut de page 
X