Le programme a changé ma vie, à présent je peux dormir sans somnifère !

Le programme a changé ma vie, à présent je peux dormir sans somnifère !

Laura

Pourquoi Thérasomnia?

Laura:

J'ai commencé à avoir des problèmes de sommeil vers l'âge de 43 ans, avant quoi qu'il arrive je dormais. Puis une nuit j'ai été incapable de dormir, une nuit blanche que j'ai vécu comme un traumatisme et peu à peu j'ai inscrit cette peur en moi et celà a alimenté mes problèmes d'endormissement. Le cercle vicieux s'est mis en place et faisait partie de moi. J'étais au bout de ce système et je commençais à fortement déranger mon mari à qui je donnais des consignes pour ne pas empêcher mon sommeil. Le moment de dormir était électrique...

Avant de démarrer le programme, j'étais dans un véritable cercle vicieux où la seule réponse qui m'était donnée par mon médecin était les somnifères. En période de pré-ménopause cela entamait très sérieusement ma qualité de vie et cela devenait une obsession : dormir. 

J'ai commencé le programme aux alentours de septembre 2018, il a très vite changé mes croyances, au bout de 15 jours je reprenais espoir et confiance. Le fait de comprendre d'une façon très théorique les mécanismes du sommeil m'a énormément aidé, le fait aussi que je sois seule à m'approprier cela sans une "blouse blanche" pour venir me dire ce que je devais faire ou ne pas faire. Seule face aux informations je ne redoutais ni le jugement ni l'infantilisation.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Laura:

Mes objectifs étaient de retrouver le sommeil et le plaisir d'aller au lit sans plus me poser de question : "Vais je dormir ou pas ". Le site inspire confiance et je le retrouvais tous les jours comme quelqu'un qui veillait sur moi , c'était un lien précieux car je ressentais que chaque ligne avaient été pensé pour aider, éclairer, encourager, réconforter.

Objectif atteint au bout de trois mois, j’ai retrouvé le sommeil, et sans somnifère !

Merci beaucoup à tous ceux qui ont élaboré un programme innovant avec autant de sérieux et de compétences. Si seulement les médecins que je côtoie savait que vous existez cela m'aurait évité des années de somnifères... Merci particulier à ma coach psychologue Béatrice, c'est énorme de dormir , ça change la vie , depuis je multiplie les projets, j'ai des ailes pour faire les choses.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Thérasomnia ?

Laura:

Mon regard sur le programme est évidemment très positif , chaque étape compte, chaque conseil est nécessaire car c'est un ensemble qui fait qu'au bout du compte on dort et si l'on ne dort pas on dédramatise et on se dit qu'on dormira mieux la nuit d'après peut être. On sort du drame.

Vos interactions avec la communauté ?

Laura:

Les échanges: Les entretiens avec les coach sont essentiels ! Le premier entretien avec Anne Lyse a été déterminant car elle était très à l'écoute, aucun jugement et pourtant elle est venue me bousculer sur mes croyances. Sur le fait que je n'étais plus capable de dormir sans médicament " Il va falloir vous sortir ça de la tête car c'est faux", cette phrase a eu un fort impact. Ensuite c'est Béatrice qui m'a accompagnée pour le reste du parcours son rôle a été de m'encourager à y croire, à m’éclairer par un vrai savoir, par son écoute , s ses encouragements, tout cela a largement contribué à cette nouvelle façon d'appréhender le sommeil pour moi. Elle m'a inspirée confiance car elle sait très bien comment les problématiques du sommeil fonctionnent et en même temps elle n'est jamais dans un savoir "Tout puissant".

Le forum: Je n'ai jamais communiqué avec les autres personnes du site et je n'en ai jamais éprouvé le besoin, je suis comme ça je préfère faire seule mais j'imagine que cela peut apporter beaucoup d'échanger.

Votre outil favori ?

Laura:

La notion d'image refuge m'a beaucoup aidé, j'y ai trouvé une vraie réponse à mon problème..

Votre défi préféré ?

Laura:

Le fait de faire des agendas de sommeil me semble très important avec le recul car on est attaché à regarder les faits. Parfois j'en avais assez de ces agendas mais alors que j'ai laissé tombé trop tôt après 3 mois tout à été remis en question pour un petit temps jusqu'à ce que ma coach Béatrice me remette sur les rails, m'encourage, me redonne l'espoir.Il faut absolument prendre le temps du programme et de la consolidation, la personne qui arrêterait trop vite risque l'échec.

Par dounia22 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X