Aujourd’hui, après 4 mois de programme, je n’ai plus de réveil nocturne ! - 07082020

A054.mariemar
Abonné

Mon histoire avec l’insomnie débuté à la naissance de mes enfants. Je me réveillais à plusieurs reprises durant la nuit suite à leurs pleurs et depuis cette époque mon sommeil était déréglé, je n’ai jamais pu retrouver un sommeil normal.

Pourtant j’ai essayé de nombreuses méthodes pour lutter contre mes éveils nocturnes telles que les compléments alimentaires, l’homéopathie, la relaxation ou encore le yoga mais je n’ai eu aucun résultats. J’ai même vu un spécialiste du sommeil 2 mois avant de débuter le programme, il m’a recommandé de faire un test en clinique pour vérifier si je ne faisais pas de l’apnée du sommeil. Mais suite au confinement, j’ai du reporter l’examen et entre temps je suis tombé sur Thérasomnia.

Avant le programme, je me réveillais chaque nuit aux alentours de 3h du matin sans pouvoir me rendormir. Mon objectif, à travers ce programme, était donc de réussir à dormir d’une seule traite sans avoir aucun réveil nocturne.

Ce qui a été déterminant pour moi c’est le changement de certaines croyances sur le sommeil et la mise en place de la restriction du sommeil. Je me couche plus tard et uniquement quand je sens le sommeil arriver et je ne reste plus au lit lorsque je ne dors pas.

Aujourd’hui, soit 4 mois après Thérasomnia, je n’ai plus de réveil nocturne, je me couche vers minuit et je dors sans aucune interruption et ça c’est génial !

Cette méthode est intéressante car elle s’appuie sur la conjugaison de plusieurs outils. Elle agit sur le comportement, sur les habitudes et sur les idées reçues. Les nombreux exercices de relaxation et de méditation, à pratiquer au quotidien, sont une aide précieuse pour rester zen et diminuer le stress. Il est également très intéressant d’établir une routine du soir avec des activités calmes pour réussir à vider sa tête du stress de la journée.

Le parcours sommeil s’étale sur plus de 3 mois et je trouve ça très bien car il prend en compte le fait qu’on ne peut pas changer du jour au lendemain nos mauvaises habitudes.

Il faut plusieurs semaines pour amorcer et instaurer des changements durables, c’est pourquoi je vous raconte mon histoire aujourd’hui, pour ne pas baisser les bras !

X