Comment le programme m’a aidé à retrouver un sommeil sans interruption - 07052019

Lilibulle
Ancien abonné

Bonjour à tous, j’approche à grand pas de la fin de mon programme et j’aimerais en partager le bilan avec vous.

J’ai commencé à avoir un sommeil perturbé en 2017, suite à plusieurs événements qui m’ont énormément chamboulée. Au fur et à mesure, et en pleine dépression, la qualité de mon sommeil s’est dégradée et mes heures de sommeil n’ont fait que diminuer.

J’ai donc consulté des spécialistes du sommeil et les résultats ont montré que mon sommeil était réparateur même si je dormais peu. On m’a donc prescrit de la mélatonine, ce qui n’a rien changé... Et conseillé de mettre en place un processus de privation de sommeil, ce que j’étais incapable de mettre en place seule et sans soutien.

Je suis complètement sortie de ma dépression en juin 2018, mais mon cycle circadien était toujours déréglé et mon sommeil était très précaire.

Cela a continué jusqu’en décembre 2018, moment où j’ai commencé à m’inquiéter de l’impact du manque de sommeil sur ma santé. Et c’est à ce moment que j’ai trouvé Therasomnia en faisant des recherches sur internet. J’ai commencé le programme en décembre et 4 mois plus tard, je vais me coucher plus tôt, je dors entre 6 ou 7 h sans interruption et je me rendors si je me réveille trop tôt. La méthode m’a appris à faire la différence entre les signes de fatigue et les manifestations du sommeil. Cela m’a permis de sentir le bon moment pour aller me coucher, ce qui est essentiel !

J’arrive à me lever à 8 h ou 9 h sans aucun problème et je suis en forme toute la journée, je vais même faire du sport deux fois par semaine à 9 h du matin ! Et surtout, je ne fais plus de grasses matinées jusqu'à 13 h ou 14 h les week-ends, je me lève à 9 h 30 maximum et je profite de mes journées.

Je sais qu’il me reste encore beaucoup à faire, mais je suis également consciente des efforts accomplis et des résultats obtenus !

Je vous souhaite à tous d’aller au bout du programme et de ne rien lâcher, bon courage !

Haut de page 
X