Début d'application de la TCC

Avatar Membre
Hors ligne
4 posts

A rejoint : 05/02/2018
NoviceNovice
To readA lire

Bonjour à tous, 

Je suis inscrite depuis hier à TheraSomnia à cause d'une insomnie chronique sévère qui a commencé il y a 8 ans (pendant la phase d'insomnie aigüe, je faisais deux nuits blanches puis je dormais 3 heures la troisième nuit et le cycle recommençait...c'était une véritable torture...on m'a passé sous somnifères pour apaiser le corps). Comme j'avais déjà cherché un certain nombre d'informations sur le sommeil et les moyens de sortir de l'insomnie avant cette inscription, je tiens un agenda du sommeil depuis un mois, j'applique tous les conseils d'hygiène du sommeil (lumière, sport, activités) et j'ai commencé la pratique de la méditation depuis décembre. 

Concernant la méthode de la RTPL, même si je commence à comprendre que c'est un passage obligé, j'ai beaucoup de mal à cause de la période de privation intense de sommeil que j'ai connu il y a 8 ans. Une peur panique de revivre ça (même si je sais aussi que c'est cette peur qui me maintient dans l'insomnie...). En plus, je dois gérer en même temps le problème d'accoutumance aux cachets pris pour dormir ce qui ne facilite pas la tâche. Pour l'instant, j'essaie donc d'appliquer les grands traits de la méthode, mais en me permettant de craquer certains jours si je sens que l'idée d'appliquer cette méthode me provoque une trop grosse anxiété. 

Pour le moment, mon sommeil est assez cahotique. Avant, j'avais surtout un problème d'endormissement, mais une fois endormie la nuit se passait bien. Là, mon endormissement est de plus en plus rapide (même si facilité par le cachet), mais mes nuits sont ponctuées d'éveils. Hier soir, le programme m'avait prévu un coucher vers minuit et un lever à 7h. Je me suis bien endormie à minuit, mais réveils à 3h, 5h et 6h. Je n'ai pas pu me rendormir après 6h. Ça va être long... 

En tout cas, lire vos divers témoignages m'aide beaucoup, 
Bon courage à tous 



 

Avatar Membre
Hors ligne
118 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Bonjour Jessma,

La RTPL est dure à  pratiquer assiduement, pourtant c'est ce qui devrait te rendre confiance en ton sommeil. Moi aussi je prends des cachets pour dormir (1/2 zolpidem quand je vois qu'à 1h je ne dors pas et que j'angoisse...j'ai une insomnie d'endormissement) . Je suis la RTPL depuis plus de 2 mois en j'ai des résultats en dents de scie, mais malgré cela je sens tout de même un mieux.

Ce qui aide c'est la pratique de la relaxation et la méditation. Je predns aussi un antidépresseur car les insomnies m'ont provoqué une dépression.

Ne te décourage pas c'est normal d'être angoissée à l'idée de faire une très courte nuit voire une nuit blanche, moi aussi ça m'angoisse !

Mon premier jour de RTPL : nuit blanche, l'horreur !!

Parfois je relâche un peu, je vais me coucher une heure plus tot si je tombe de sommeil à ce moment là. Mais je sais que je ne dois pas le faire trop souvent... Pareil pour la sieste, j'essaie de ne pas tomber de sommeil dans le train le soir quand je rentre du boulot...

En tout cas la RTPL devrait te permettre de ne plus avoir de réveils la nuit, au bout d'un moment tu feras une nuit courte mais complète.

Accroche toi !!

Bon courage à toi,

Valérie

 

 

Avatar Membre
Hors ligne
4 posts

A rejoint : 05/02/2018
NoviceNovice
To readA lire

Bonjour Valérie, 

Merci pour ta réponse ! Malheureusement, je suis au triple de ta dose de zolpidem (et encore, j'ai déjà réduit de moitié depuis la fin de ma dernière année d'étude). =/
Je compatis/comprends pour la dépression...à cause de l'insomnie, en un an, j'ai perdu des "amis" et pas mal de vie sociale, abandonné mon projet de thèse, j'ai perdu mon indépendance, enchaîné les médecins incompétents en matière de sommeil et subi les jugements de tous ceux qui ne comprennent pas l'insomnie (à savoir les 3/4 de l'entourage). Entre ça, la fatigue et l'impression de ne jamais pouvoir m'en sortir, je n'étais vraiment pas bien non plus. Là, je me suis temporairement fait une raison et ça va mieux donc on verra bien.

Cela n'a pas dû être facile de commencer la RTPL par une nuit blanche. =/ 
Hier soir, je n'ai eu aucun éveil pendant la nuit mais je me suis réveillée un peu plus tôt que l'heure prévue. J'espère que ça va continuer à progresser.

Pareil, je préfère craquer quelques fois sur l'heure de coucher qu'abandonner tous les conseils d'hygiène du sommeil ou ne plus me lever le matin parce que je n'en peux plus ou que j'essaie trop de tout contrôler. Jamais réussi à faire la sieste, donc ça aide. :) 

Bon courage à toi aussi ! 






 

Avatar Membre
Hors ligne
118 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Bonjour Jessmma,

Avant je prenais 1 voire 1 zolpidem 1/2, donc j'ai bien baissé...Tu vas y arriver aussi, prends ton temps... En ce moment j'ai une période de "creux" donc j'en prends plus souvent pour assurer mes journées au boulot.

C'est vai que l'insomnie met à mal notre vie sociale (comment dormir chez quelqu'un ? sortir le soir ?) et qu'on est vraiment mal compris, tu as remarqué comme les autres minimisent nos problèmes (oh tu dormiras mieux la nuit prochaine...).  Mon insomnie est récente à la suite de l'arrêt d'un traitement pour la migraine) je ne l'ai toujours pas digérée ! J'étais une bonne dormeuse et maintenant je prends tout un tas de médocs c'est fou...

J'ai remarqué qu'il faut absolument se tenir à l'heure de lever, quelque soit la nuit, ne jamais faire la grasse mat' !!

Moi j'ai du mal avec les siestes lol il faut que je sois toujours active sinon je m'endors (le jour !!)

J'ai aussi beaucoup d'anxiété le soir, surtout quand je regresse, du coup je fais la relaxation et la méditation, ça aide !

Bon courage,

Valerie

 

Avatar Membre
Hors ligne
4 posts

A rejoint : 05/02/2018
NoviceNovice
To readA lire

Mes félicitations ! J'espère ! =) 

J'ai eu droit à "Oh, on a tous nos problèmes" (comme si être insomniaque nous épargnait le reste des soucis...) et aux personnes qui viennent expliquer qu'elles ont passé UNE mauvaise nuit, que du coup elles nous comprennent mais qu'elles gèrent mieux que nous (sous-entendu : si toi n'y arrives pas, c'est de la mauvais volonté).

Je comprends...ce n'est pas une cause d'insomnie facile à avaler.

Oui, la grasse mat' a été l'une de mes erreurs quand l'insomnie a commencé... 

C'est plutôt bon signe si la somnolence est là en journée je pense. =) 

Oui, la méditation est plutôt une bonne aide. J'ai un peu de mal à la pratiquer en ce moment par peur de tomber dans un demi-sommeil qui ferait retomber la pression du sommeil trop tôt, mais en cas de stress ça aide pas mal ! 

Merci !

Avatar Invité
Hors ligne
44 posts

A rejoint : 05/10/2017
ActiveActif
CongratulatedFélicité

C'est comme tout, tant qu'on ne l'a pas vécu, en général, on ne peut pas comprendre (ma petite soeur m'a vraiment comprise... le jour où elle es devenue insomniaque aussi :() C'est l'humain qui veut ça g l'impression !

En tout cas, tu es sur la bonne voie, ça va venir petit à petit.

Moi, je suis sur une version "au long cours" ( bcp de soucis de sommeil : ça va bientôt faire un an que je suis le programme, avec des hauts et des bas, des arrêts de kks mois, etc...) mais je sais que c très efficace.

Ca peut sembler dérisoire mais j'apprécie le fait de savoir que, depuis janvier, quoiqu'il arrive, j'aligne au moins 5 h de sommeil (au pire en 2 fois). C peu, pas du tout assez, je sais. Et je ne dépasse plus 6h30 depuis un moment. Mais c régulier, pas de mauvaise surprise, même en cas de stress.

Et comme je passe de plus en plus de mon temps d'éveil debout (j'arrive de plus en plus à me relever qd je ne dors pas), je suis plus satisfaite de moi, de ce que j'ai fait dans ma journée, c'est un cercle vertueux, je pense.

Là, faut que je me reconditionne peu à peu, mon cerveau déconne en n'étant pas fatigué au coucher ou en me réveillant à 5h en sursaut pour absolument réfléchir à un truc .... sans importance. Et après une longue période d'insomnie, il faut lutter aussi contre l'angoisse de l'insomnie donc ça prend du temps. 

Mais le moral est bon. C en dents de scie mais, en moyenne, ça progresse. 

Bon courage, ne lâche rien : ça prend plus ou moins de temps selon les gens, mais ça marche !

Coucou à toi Valérie ! Ton voyage au long cours se poursuit toi aussi, je vois :) Bon courage à toi aussi !

 

Avatar Membre
Hors ligne
118 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Pour moi le plus dur c'est de vaincre l'angoisse de l'insomnie ! Je pense que c'est 90% de mon problème... Moi aussi je suis bien contente quand j'ai 5h de sommeil et quand je dis ça à mon entourage, j'entends "mais tu te rends pas compte c'est pas assez tu va avoir plein de problèmes cardiovasculaires, des problèmes de glycémie", etc... Ils ne réalisent pas que pour nous c'est énorme c déjà !

En ce moment il faut que je me battre contre la tentation de me coucher plus tot. Je l'ai fait hier (30mn plus tot...) et du coup j'ai un peu d'angoisse à penser à ce soir... Est-ce que je vais arriver à m'endormir ??

C'est bien que tu arrives à te relever quand tu ne dors pas, j'ai bien du mal... Si je rate mon premier endormissement je me relève 2 fois, si ça marche pas je prends 1/2 zolpidem, en général il est déjà 1h et le réveil est à 5h30 alors...

J'ai aussi le moral qui fluctue, mais je sens bien que dans l'ensemble ça progresse...

Tu es sur le programme depuis 1 an... Je pense que moi aussi ça va être long... C'est dur de tenir sur le long terme mais ça vaut le coup, tout le monde le dit !!

Bon week end à toutes les 2 !

 

Avatar Membre
Hors ligne
118 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Moi aussi parfois la méditation m'endort !! J'en fais le soir dans le train et ça ne loupe pas, je ne vois pas la fin de la séance. Du coup je vais plutot en faire dans la journée et le matin. C'est un piège ça, la pression de sommeil tombe et sauf épuisement total, très très dur de s'endormir après...

Ma psychologue m'a conseillé d'en faire dans mon lit quand je suis somnolente, du coup j'essaye ce soir.

Bon week end à toi !

Avatar Membre
Hors ligne
4 posts

A rejoint : 05/02/2018
NoviceNovice
To readA lire
Bonjour Victoire, J'imagine oui...malheureusement, l'incompréhension des autres a aussi été un facteur de maintien de l'insomnie pour ma part. Hier soir, baisse de motivation et moral dans les chaussettes, j'ai mis une heure pour m'endormir (alors qu'avec les cachets, je m'endors en 20 min)... Par contre, toujours pas d'éveils nocturnes (j'avoue que ça c'est agréable de ne pas avoir à se lever en pleine nuit, chercher une activité qui ne maintient pas en éveil sans réveiller le copain qui dort juste à côté). Félicitations pour tous ces efforts et cette persévérance ! Oui, lutter contre l'angoisse de l'insomnie, c'est vraiment dur...surtout quand la privation de sommeil a été très intense En ce moment,pour lutter contre cette dernière, j'essaie de me dire que je ne replongerai jamais autant parce que j'aurai de meilleures réactions que la première fois et que je connais plus de choses sur les mécanismes du sommeil (mais si je me convaincs un peu, ce n'est pas du 100% non plus...). C'est le principal pour le moral j'imagine, sans lui plus rien ne suit... Bon courage !
Avatar Membre
Hors ligne
4 posts

A rejoint : 05/02/2018
NoviceNovice
To readA lire

Je pense exactement comme toi Valérie. Je suis dans une période propice au sommeil en termes d'absence de stress quotidien, mais je n'y arrive toujours pas parce que l'angoisse de l'insomnie est très forte. Ils ne réalisent pas que ça maintient notre angoisse surtout. x) J'ai aussi eu quelque chose de similaire à Noël "ohlala, ça ne va pas du tout, tu as perdu du poids et t'es crevée, il faut faire quelque chose"... avant de me dire plus tard d'arrêter d'angoisser. =/ Bon week-end ! =)