Début très difficile

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Je viens juste de terminer ma première "nuit" selon la méthode de la restriction de temps passé au lit et si j'appréhendais cette étape, je ne croyais pas que ce serait aussi difficile dés la première nuit.

J'avais mal évalué le temps nécessaire pour me mettre au lit et je me suis donc couchée 10 minutes avant l'heure prévue (01h00) et j'ai vraiment lutté pour tenir jusque là. Et quand j'ai été couchée, malgré le fait que 10 minutes plus tôt je luttais contre le sommeil, impossible de m'endormir. Ça m'a pris plus d'une heure. Je sais que j'aurais du me relever et attendre d'avoir de nouveau sommeil mais je ne l'ai pas fait. Cette nuit si courte me faisait peur et je me disais que dés que je serais debout, les signes de sommeil réapparaîtraient mais qu'une fois couchée, ça recommencerait de toutes façons.
J'ai fini par m'endormir environ une heure plus tard et j'ai "dormi" d'un trs mauvais sommeil : j'ai l'impression d'avoir seulement somnolé.
Je me suis réveillée 30 minutes avant l'heure. J'avais peur que mon réveil ne fonctionne pas et que je dorme trop et d'avoir lutté pour ne pas me coucher le soir pour rien. Mais là, au lieu de rester au lit, je me suis levée.
Je suis totalement crevée...
J'ai vu dans les témoignages que pour beaucoup d'entre vous, les premières améliorations ne sont venues qu'au bout de deux semaines.
Je ne tiendrai jamais jusque là...
 

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Et puis ça va sûrement être difficile prace que mon mari ne croit pas à la méthode. Ça fait des années qu'il me trouve souvent difficile à vivre à cause de mon manque de sommeil (en plus lui c'est un gros dormeur) et qu'il faut que je me fasse soigner. Sauf que pour lui, se faire soigner c'est prendre des somnifères et que je m'y refuse. En plus, il m'est arrivé malgré tout d'en prendre quelques fois et ça n'a pas suffisament amélioré mon sommeil pour me donner envie de continuer.

Là ce matin, il se réveille et me trouve debout. Il me demande comment s'est passée ma nuit et je lui répond donc que ça a été très difficile. Il me dit donc de revenir me coucher. Je refuse et là, ça l'énerve parce qu'il ne comprend pas qu'on puisse résoudre ses insomnies en dormant moins. Il me dit que pour dormir, il faut se coucher et que tout ce que je vais gagner c'est que je vais finir par faire un AVC.
J'ai déjà eu du mal avec la première nuit, mais ça va pas être facile sans soutien de sa part...

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

J'ai commencé la méthode depuis une semaine et comme toi je m'inquiète un peu du temps de restriction passé au lit. Mais j'ai remarqué que plus je m'inquiète de la nuit à venir plus elle est mauvaise. Comme mes insomnies remontent à plusieurs années suite à trop de stress accumulé, j'ai suivi une méthode de méditation qui m'a aidée à me sortir des somnifères. Le coach dans cette méthode insiste sur le fait de ne pas être "trop scolaire" et ne pas se mettre trop la pression si on veut un résultat. Je comprends ce que tu ressens, comment tenir quand on est crevé c'est un peu la même question que je me pose mais d'après ce qu'on lit dans les témoignages, il va falloir tenir bon pour si on veut s'en sortir. Je me dis que que le plus dur est derrière moi et si j'ai une chance d'entrevoir le bout du tunnel il va falloir que je me batte. Moi j'ai mon premier entretien téléphonique lundi et toi quand est-ce que tu as un autre entretien ? Essaie de ne pas trop te mettre la pression, fais des exercices de relaxation et de respiration quand tu ne dors pas, je t'assure ça redonne un peu d'énergie et ça détend.

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Bonjour Dolilou,

Merci pour ton commentaire, ca fait du bien de savoir qu'on est pas seul. :-) 

J'ai déjà eu deux entretiens avec une psychologue dont un hier, j'ai le prochain dans 15 jours.

C'est vrai que c'est sûrement encore plus difficile de dormir si on appréhende, mais j'avais beau essayer de me raisonner cette nuit, je n'y arrivais pas.

Tu parles d'une méthode de méditation, peux-tu me donner les références ?

Comme on a commencé récemment toutes les deux, on va se soutenir.

A bientôt

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Bonsoir Esmee72,

Pour la méditation j'ai suivi la méthode de Bruno Lallement que tu trouves sur le net. J'ai aussi acheté en librairie le livre de Jon Kabat-Zinn "Méditer" 108 leçons de pleine conscience, il y a un CD livré avec de plusieurs méditations guidées avec la voix de Bernard Giraudeau. Ce sont des outils qui m'aident beaucoup pour revenir à l'instant présent et apaiser mon mental. Je les écoute quotidiennement.

Ce matin j'ai reçu mon programme de restriction du sommeil, je commencerai demain soir. Pour ton problème hier soir à tenir le coup quand tu dis tomber de sommeil avant l'heure prévue, pourquoi ne pas essayer de te coucher à ce moment là et adapter ton heure de réveil pour être moins stressée et éviter le problème d'endormissement que tu as eu.

Allez on y croit et on tient bon, on va se soutenir.

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Merci pour les références.

Je ne préfère pas avancer l'heure du coucher parce que comme je n'ai droit qu'à 5h05 de sommeil, ça me ferait lever trop tôt.

Là ce soir, il n'est que 21h et c'est déjà difficile...

Bon courage à toi pour tes débuts.

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Bonjour Esmee72,

Comment vas-tu ? j'espère que tu tiens le coup car moi je me dis que si je n'y arrive pas c'est ma dernière chance... Je te donne le bilan de ma première nuit de restriction. Pour le quota d'heures passées au lit j'ai droit à 1 h de plus que toi, donc 22h25 - 4h35.  Je ne suis pas du soir du tout c'est sûrement pour cette raison que je peux me coucher de bonne heure. C'est 1 h plus tard que ce que je faisais avant. Donc pour attendre l'heure du coucher j'ai écouté de la musique douce et j'ai feuilleté un magazine car trop fatiguée pour pouvoir lire. Comme d'habitude une fois au lit j'ai mis 1/2 h à m'endormir et après sommeil très fragmenté et dernier éveil à 3h30. Oups la journée va être longue!... Demain j'ai mon premier rendez-vous téléphonique, je suis contente de pouvoir échanger avec quelqu'un car cette insomnie chronique est très dure à vivre au quotidien et m'empêche vraiment d'avoir une vie sociale.

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Bonjour Dolilou

Comme toi j'ai l'impression que cette méthode est ma dernière chance, alors il faut qu'on tienne bon.
Après une première nuit très difficile, un peu comme la tienne avec un endormissement difficile malgré la fatigue et plusieurs réveils nocturnes, les deux suivantes ont été meilleures.
Pour la deuxième nuit, j'ai un peu triché car j'avais trop peur de revivre la précédente alors j'ai pris un demi-cachet pour dormir au moment du coucher et j'ai aussi suivi ton conseil, j'ai décalé ma fenêtre de sommeil.
Je suis donc allée me coucher à 00h30 au lieu de 1h car je ne tenais vraiment plus debout et je me suis levée à 5h35 au lieu de 6h05.
Grâce au cachet et à la fatigue, je me suis endormie tout de suite et je ne me suis pas réveillée avant l'heure prévue.
Hier la journée a été bien longue et la fatigue s'est vraiment fait sentir (j'ai même oublié mon code de carte bleue au moment de payer mes courses). Le soir, c'était encore pire. Pendant le diner j'avais presque du mal à garder les yeux ouverts et l'attente jusqu'à 00h30 a été très très dure, j'ai vraiment du lutter contre le sommeil.
Mais je suis contente car je me suis endormie très vite et sans aide cette fois ci. J'ai encore eu un réveil à 4h, mais bref et je me suis rendormie jusqu'à ce que le réveil me tire du lit.
Ce matin c'est aussi compliqué. Normalement, quand le jour va se lever je dois aller courir (je cours deux fois par semaine), et j'avoue qu'avec la fatigue je n'en ai aucune envie.
Mais j'y crois, on va y arriver !

J'espère que tu vas passer une bonne journée.

Avatar Membre
Hors ligne
25 posts
Paris
A rejoint : 24/10/2016
ActiveActif

Bonjour Esmee, bonjour Dolilou! 


J'ai l'impession de me revoir au tt début quand je lis vos posts. Je vous comprends à 100%, mais je pense que si l'on se met trop de pression en se disant des phrases du genre "c'est ma dernière chance" alors on obtient des effets contraires. Au contraire, il faut être cool avec soi-même; se dire qu'on adopte la bonne attitude. Effectivement on peut tous prendre des somnifères, ça ira mieux quelques temps, mais on sait qu'on masque plus qu'on ne traite le problème. Soyez plus douces envers vous et surtout pour moi ce qui est tout autant important, c'est le SOUTIEN de son entourage. Excuse-moi Esmee, mais ton mari n'adopte pas la bonne attitude... Te dire que ça va finir par un avc, ça ne peut pas t'aider. On dirait qu'il te dit que c'est de ta faute, mais non tu las subis ton insomnie... Tu cherches en étant sur le programme justement des moyens pour t'en sortir. Fais-lui lire mon message si besoin, mais avoir un entouage qui ne soutient pas et qui culpabilise, c'est peut-être ce qui peut freiner l'évolution! Il faut absolument qu'il t'aide. Je le dis pas méchamment, mais parce que je te soutiens toi & dolilou et que vous allez y arriver !!
COURAGE COURAGE 

dodo74

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Merci Dodo :-)

Mon mari m'a dit ça parce que ça l'inquiète de me voir fatiguée et ne pas dormir pour me reposer. C'est vrai que vu de l'extérieur ça semble dépourvu de toute logique.
Mais là comme il a vu que, bien qu'elles soient plus courtes, mes nuits semblent meilleures (puisque je m'endors mieux et que je me réveille moins), il commence lui aussi à croire au programme. Il est même resté debout avec moi hier soir puisqu'il n'avait pas sommeil et qu'il n'était pas obligé de se lever ce matin. L'attente de l'heure du coucher m'a donc paru moins longue.
Mais bon, je suis crevée et je dois admettre que j'ai hâte que mon sommeil se soit assez amélioré pour arriver à un élargissement de ma fenêtre de sommeil...

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Merci Dodo pour ton commentaire bienveillant, tu as raison car depuis que je pratique la méditation je suis moins dure envers moi et  je m'accepte telle que je suis, maintenant il faut que je gagne la confiance dans mon sommeil, pouvoir en parler avec la communauté ça fait du bien et je me sens moins seule et les témoignages donnent beaucoup d'espoir. Et toi Esmee c'est super que ton mari prenne conscience des changements positifs qui pointent le bout de leur nez. Je reconnais que j'ai de la chance le mien m'encourage, il est tellement malheureux pour moi de voir que ces insomnies provoquent  un parcours du combattant dans la vie de tous les jours. Moi aussi je vois déjà des petits plus, mon réveil est toujours aussi précoce, bien avant mon heure de réveil programmé mais les premiers cycles sont plus longs et moins d'éveils nocturnes, c'est déjà magique. Bonne journée à tous et à toutes et ensemble on va y arriver.

 

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

J'ai une petite baisse de moral ce matin au bout de la cinquième nuit de restriction, la forme n'est pas du tout au rendez-vous. Dans les 4 premières nuits je sentais des petits changements, entre autre la nuit précédente j'ai dormi 4 h d'affilé ce qui ne m'était pas arrivé depuis des années et au réveil l'impression d'être plus en forme mais hier après-midi baisse de mon énergie et cette nuit a été très fragmentée et ce matin je suis épuisée. Heureusement qu'il y a le forum, je me nourris des commentaires positifs des anciens membres de la communauté ce qui m'aide à être patiente. J'avoue qu'il me tarde que ce premier mois soit passé. Mais je sais qu'il n'y a pas de baguette magique et que c'est toujours la persévérance qui paye. Bon allez je vais faire ma séance de Qi Gong pour me donner un peu d'énergie et avant d'aller au travail je pratiquerai une séance de méditation pour me sentir mieux. Bonne journée à vous et on avance ensemble.

 

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Bonjour Dolilou

Je suis dans le même état que toi... J'ai terminé ma première semaine et si les premières nuits m'ont semblé meilleures, les deux dernières ont été très dures. Toute la semaine j'ai eu l'impression que je m'endormais plus facilement mais cette nuit ça a été difficile et j'ai du prendre un décontractant.
J'ai fini par m'endormir au bout d'une demi-heure (je ne me suis pas relevée, je suis tellement fatiguée que je m'en suis sentie incapable). J'ai eu une nuit hâchée et même si je n'ai pas éprouvé de difficulté à me rendormir à chaque réveil, ce matin je suis totalement épuisée.

Je somnole debout... je ne sais pas comment je vais réussir à aller à mon travail et à faire ma journée... j'ai peur sur la route.

En plus, j'avais quasiment arrêté le café et la caféine depuis 4 ans (je ne prenais plus qu'une tasse avec mes collègues au moment de la pause) et là cette semaine, pour ne pas m'endormir sur place, j'ai éprouvé le besoin de boire du café 3 fois en arrivant à mon travail.

Comme j'ai fini la première semaine de restriction, j'ai obtenu mon bilan. Je l'espérais plus encourageant (mais c'est sans doute la fatigue qui me fait focaliser sur les points négatifs). J'aurais droit à partir de cette nuit à 20 minutes de plus par nuit. Ça me paraît si peu par rapport à la fatigue que je ressens...

Je sais qu'il faut tenir bon, que ça va finir par fonctionner mais c'est quand même très dur.

Avatar Membre
Hors ligne
25 posts
Paris
A rejoint : 24/10/2016
ActiveActif

Oui oui oui il faut tenir bon, vous êtes sur la bonne voie et sans doute dans la phase la plus difficile à gérer. Je suis contente que ton mari te soutienne plus en voyant les prémices des résultats. Parfois la peur fait se mettre en colère c'est vrai, ça part d'un bon sentiment mais il te stresse quand il te dit des trucs pareils ;). Moi je pense qu'il devrait lui aussi, comme nous ici, se mettre à la relaxation. Plus de douceur pour de meilleures nuits qu'en dites-vous??

Bonne journée à toutes les 2, dodo74

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

C'est terrible là, je suis plus qu'épuisée parès la mauvaise nuit passée. Je n'ai jamais été fatiguée comme ça. Si je ferme les yeux ne serait-ce que 5 secondes, c'est sûr, je tombe... et il n'est que 13h30... je dois tenir jusqu'à 00h30...

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Tiens le coup Esmee, j'ai remarqué que lorsque je prenais des sédatifs et que je n'avais pas mon compte de sommeil j'étais somnolente le lendemain. Du coup j'essaie de ne plus en prendre depuis une semaine et comme je rentre déjeuner chez moi je m'octroie une sieste de 1/4 d'heure une journée sur deux, avant c'était tous les jours pour moi c'est déjà un progrès. Et si tu ne peux pas essaie de t'isoler assis toi sur une chaise le dos droit  et suis ta respiration en gonflant ton ventre à l'inspir et en le creusant à l'expir pendant 5 minutes, concentre toi dessus et laisse tes pensées passer sans t'arrêter dessus. Je t'assure ça fait du bien même si la fatigue est toujours là ça redonne un peu d'énergie. Et toi Dodo comment vas tu? y a t'il des changements qui s'amorcent? Il faut garder en tête notre but retrouver une vie plus douce.

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Je voudrais bien essayer de me relaxer, mais si je le fais, je m'endors direct c'est sûr... Par contre pour la somnolence c'est sûr que c'était lié en partie au demi-cachet pris cette nuit. Je n'en prends pas souvent, mais là, alors que j'étais épuisée, je sentais que le sommeil n'allait pas venir et ça m'a fait peur. Ce soir je n'en prendrai pas.
Merci pour tes encouragements et tes conseils en tous cas :-)

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Je connais parfaitement ce ressenti être épuisée et sentir que le sommeil ne va pas venir alors la peur donne l'envie de prendre un sédatif et enfin de compte on tombe dans le cercle vicieux et on perd confiance ce qui entraine les insomnies. Un de mes défis perso depuis que j'ai démarré avec Therasomnia c'est de ne pas prendre de sédatif quand je suis tentée et de me dire que si je ne dors pas j'en prendrai un demain et ça marche puisque je trouve toujours le sommeil et que le lendemain même si ma nuit a été très courte je ne suis pas plus mal qu'avec un cachet qui met la journée à s'évacuer.

Avatar Membre
Hors ligne
25 posts
Paris
A rejoint : 24/10/2016
ActiveActif

Oui essayons de limiter cette consommation, ça doit rester exceptionnel. Bon, faut pas culpabiliser non plus si on en prend hein! Parfois c'est comme ça. 
je sais ce que c'est cet épuisement Esmee et crois-moi je pensais aussi ne pas m'en sortir, puis tu vas te sentir de moins en moins fatiguée, ce sera une fatigue bien plus supportable. Est-ce que tu fais des choses à visée relaxante: marche, relaxation, méditation en pleine conscience, mandala, dessin, peinture, étirements, yoga, sophro...; ? Tu as besoin d'une activité relaxante qui te "viderait la tête". 
Je te soutiens ++, tu tiens le bon bout! 
Bonne journée à toutes les 2wink

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Merci pour le soutien Dodo, ça fait chaud au coeur :-)

Pour l'instant je suis incapable de faire la moindre activité relaxante tant je suis fatiguée. J'ai essayé de commencer la pleine conscience avec des mp3 et des vidéos, mais au bout de moins de deux minutes, je sens que je vais m'assoupir si je continue. Impossible de lire parce que je ne parviens pas à me concentrer sur ce que je lis au delà d'une page.

Et j'ai un nouveau souci : je dois théoriquement maintenant me coucher à 00h30 et me lever à 5h55, mais c'est vers 23h45 que je ressens le plus l'envie de dormir. Alors je lutte et ensuite, à 00h30 quand je me couche, l'envie est atténuée et je m'endors plus diffcilement qu'au début de la restriction. Je ne sais pas comment il faut gérer ça puisque je vois sur les conseils qu'il faut se coucher quand on ressent le besoin de sommeil, mais garder une heure de lever fixe. Si je me couche à 23h45, ça va remettre en cause la restriction...

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Coucou Esmee,

Ton interrogation est très pertinente, la psychothérapeut m'a dit qu'entre les rdv téléphoniques on peut leur envoyer un mail si on rencontre des difficultés. Je pense que si tu pouvais avoir une réponse à ta question ça pourrait peut-être améliorer tes journées. C'est sûr que c'est dur plus les journnées passent plus la fatigue se fait ressentir. Cette nuit j'ai totalisé 4 heures de sommeil!... Ouf on arrive au week-end déjà je vais pouvoir mettre ma concentration au repos. Bisous on tient bon, on se serre les coudes.

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

C'est vrai qu'au niveau concentration, c'est pas facile à gérer. Ce midi, je voulais prendre un verre, j'ai sorti une assiette...
Je vais essayer d'envoyer ma question par mail parce mon prochain rdv téléphonique n'est que dans une semaine.

Tiens bon toi aussi, on va y arriver !

Avatar Membre
Hors ligne
29 posts
Angers
A rejoint : 18/07/2016
ActiveActif

Bonjour à toutes, pour moi ausis la concentration a été mise à mal à un moment. ça m'inquiétait vraiment... Puis à force de re dormir, d'un sommeil plus réparateur même si en nombre d'heures, c'est moins. on retouve la concentration, l'attention... Je ne pouvais ni regarder de film, ni même lire. Heureusement c'est revenu car j'adore ça. Je vous le dis pour vous aider à maintenir le cap car pour vous aussi ça reviendra. 

Courage, persévérance! Cela va porter ses fruits! 

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Bonjour,

ma deuxième semaine s'avance mais c'est de plus en plus difficile. En fait, je ressens une envie de dormir terrible entre 22 et 23 heures et je dois faire beaucoup d'efforts pour ne pas sombrer. Mais je ne dois me coucher qu'à minuit.
Ce week-end, j'ai avancé une fois mon coucher à 23h45 parce que je ne tenais vraiment plus, mais là, après que l'heure difficile soit passée, je n'arrive plus à m'endormir si facilement quand je me couche. Cette nuit j'ai même du finir par changer de chambre parce que mon conjoint m'empêchait de m'endormir en bougeant, alors que la semaine dernière il ne me gênait plus.
Mais ce matin, je suis exténuée... J'ai des cernes terrifiants et du mal à garder les yeux ouverts. Impossible dans ces conditions de tenter la moindre relaxation.
Du coup, j'appréhende de nouveau le coucher alors que ça commençait à aller mieux.
J'ai rdv avec la psychologue vendredi, j'ai hâte pour savoir comment je dois gérer tout ça.

Et vous, comment allez-vous ?
 

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Bonjour Esmee,

J'espère que la psychologue va pouvoir t'aider à réajuster quelque chose afin que tu sentes une amélioration, je suis sûre qu'il y a une solution pour que tes nuits soient meilleures et surtout que tu puisses te libérer de ce stress de la peur de mal dormir. En ce qui me concerne je sens des choses qui bougent, certaines nuits mes cycles s'allongent, la journée je ressens souvent de la somnolence ce que je ne connaissais plus depuis des années. Je commence à faire la différence entre la fatigue due à un mauvais sommeil et celle due au besoin de dormir. Par contre je n'arrive toujours pas à me libérer de mes siestes de 1/4 d'heure tellement je suis fatiguée par la privation de sommeil et j'ai toujours mes réveils précoces, 1/2 h avant l'heure  prévue, soit 4h du mat. Tiens bon Esmee, tes efforts vont être récompensés, je te comprends c'est très dur à vivre mais tu es au creux de la vague, tu ne peux que remonter. Dans mon programme de méditation j'ai aprris à méditer sur l'impermanence, tout bouge en permancence, rien n'est figé même la souffrance un jour se transforme. Prends soin de toi, il faut que tu cherches une clé pour te sentir mieux avec l'aide de la psychologue.

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Merci Dolilou

Je suis contente de voir que tu as des améliorations et j'espère pour toi que ça va continuer comme ça.

Moi j'ai l'impression de régresser : je viens de passer une nuit affreuse, comme je n'avais pas fait depuis un moment.

Je me suis couchée à minuit comme prévu bien que je ne ressentais aucune envie de dormir. J'ai pourtant essayé de faire des choses soporifiques avant. Donc, impossible de fermer l'oeil avant 1h30 (et malgré tout tellement fatiguée qu'incapable de me relever). Et ensuite, une nuit hâchée et l'impression d'avoir seulement somnolé un peu... La journée va être longue...

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Merci Dolilou

Je suis contente de voir que tu as des améliorations et j'espère pour toi que ça va continuer comme ça.

Moi j'ai l'impression de régresser : je viens de passer une nuit affreuse, comme je n'avais pas fait depuis un moment.

Je me suis couchée à minuit comme prévu bien que je ne ressentais aucune envie de dormir. J'ai pourtant essayé de faire des choses soporifiques avant. Donc, impossible de fermer l'oeil avant 1h30 (et malgré tout tellement fatiguée qu'incapable de me relever). Et ensuite, une nuit hâchée et l'impression d'avoir seulement somnolé un peu... La journée va être longue...

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Je viens de finir ma deuxième semaine de restriction et je trouve ça de plus en plus difficile. J'ai l'impression de ne faire aucun progrès et d'être juste entrain d'accumuler de la fatigue supplémentaire... Je sais que c'est normal de stagner par moments ou d'avoir l'impression que ça ne marchera jamais, mais qu'est-ce que c'est dur !

J'ai de nouveau du mal à m'endormir quand je me couche (alors que je suis somnolente une grande partie de la journée...) et j'ai toujours ce sommeil qui me donne l'impression de somnoler et pas de dormir vraiment.

Je suis tellement fatiguée que je n'ai plus envie de rien faire.

Avatar Membre
Hors ligne
82 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Coucou Esmee,

Je te comprends cette fatigue accumulée doit être terrible, demain tu pourras en parler avec la psycholgue. Peut-être y a t'il un blocage dans ton inconscient, ce fameux cercle vicieux qu'il faudrait que tu puisses briser. Tu dis ne pas pouvoir te relaxer car tu as peur de t'endormir dans la journée. J'en ai parlé avec Anne-Lyse et elle m'a dit que si je suis vraiment épuisée que je peux me laisser aller 1/4 d'heure. Pour l'instant moi comme je te disais je retrouve des cycles de 90 mn mais je me réveille toujours à 4h du matin sans pouvoir me rendormir car le réveil sonne à 4h30. Ce matin je me sentais épuisée avant de partir au boulot alors je me suis étendue sur le canapé, j'ai écouté de la musique relaxante, je me suis concentrée sur ma respiration et évidemment je me suis endormie 20 minutes. Je ne regrette pas car la matinée a été moins dure. Je pense qu'il faut trouver le juste équilibre pour ne pas se décourager. Tu trouveras une solution j'en suis sûre.

Avatar Membre
Hors ligne
42 posts
Montpellier
A rejoint : 08/09/2016
ActiveActif

Dolilou a raison, c une question d'équilibre à trouver. Esmee, je rebondis juste sur le fait que tu te sois couchées à minuit comme prévu, mais sans avoir sommeil. Dans ces cas; attends car si le sommeil n'est pas là; tu vas te mettre en échec car évidemment tu ne vas pas dormir et après tu vas partir dans un cercle vicieux "je ne dormirai jamais". 

Ne te décourage pas Esmee, ça ira mieux dans quelques temps, c'est un passage. Je suis avec toi, 

AgaT 

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 17/10/2016
ActiveActif
To readA lire

Merci, vos encouragements me font du bien.

Ce midi, j'ai essayé un petit mp3 de meditation au bureau. Heureusement qu'il ne durait qu'une dizaine de minutes parce qu'à un moment j'ai failli m'endormir et tomber de ma chaise.

Ce soir je vais attendre de bien sentir le sommeil venir avant de me coucher.

Et vous, comment ça se passe ?