Dur dur de se lever la nuit et pourtant il le faut...

Vlini
Abonné

Bonjour,

J'ai commencé le programme fin août. J'entame ma 2ème semaine de restriction du sommeil. Dur dur de se coucher à 00h20 car dès 22h je somnole et difficile de lutter et parfois et quand je vais me coucher il m'arrive de ne plus trouver le sommeil. Alors je me lève, je vais lire et ça va mais quand je me réveille vers 3 ou 4 h c'est beaucoup plus dur pour moi de me lever car j'ai l'impression que je ne vais pas réussir à retrouver les signes du sommeil et donc je me dis qu'au moins au lit je me repose car j'anticipe sur la journée à venir. Je sais que je fais l'inverse de ce qu'il faut faire mais en pleine nuit je n'arrive pas à adopter les bonnes habitudes. En plus quand on sait que tout le monde dort dans la maison c'est encore plus angoissant. Cela vous est-il arrivé et il vous a fallu combien de semaines de restriction de sommeil pour commencer à avoir des résultats ?

Merci encore pour toutes vos réponses

Vlini

Commentaires

jeremy74

Oui Vlini c pas évident.... Moi il m'a fallu 3 bonnes semaines, mais je crois que ça dépend de chacun. 

Essaye de faire une actvité calme; mais en dehors de ton lit. Le plus important c'est ça: te lever de ton lit, sortir de la chambre. 

Courage Vlini!!! 

Vlini
Abonné

Merci Jérémy,

Oui il faut absolument que je m'y mette sérieusement. Je sais que c'est la clé mais changer ses habitudes, c'est ça qui est compliqué.

Heureusement qu'on peut en discuter ici car on se sent vraiment soutenu et on sait qu'on est pas seul.

Merci encore pour tes encouragements.
 

jeremy74

Oui Vlini je suis d'accord avec toi, au début on est devant une montagne, ça donne un sentiment de vertige. Mais à partir du moment où l'on grimpe, on sait qu'on est dans la bonne direction et on a moins peur.... 

La communauté a été plus qu'essentielle pour moi. Ce soutien est précieux et est un "boosteur". Courage Vlini et grimpe bien ;-). 

Vlini
Abonné

Bien je vais suivre tes conseils Jérémy et gravir cette montagne car je sais qu'au bout le paysage est somptueux. Bon je fais un peu de poésie mais la métaphore est pas mal. Ce qui est terrible c'est qu'on a l'impression de ne vivre qu'en fonction de nos nuits. Cette anticipation est terrible et stérile, j'en suis bien consciente mais heureusement, on peut partager nos expéricences et on se rend compte que beaucoup de gens vivent la même chose. Allez aujourd'hui ménage, Yoga, schopping et Kho lanta ce soir avec les enfants j'adore !!!!

Bon week-end à tous

jeremy74

C chouette tu as un bon programme, être occupée agit sur la pression du sommeil. Ca permet aussi de se changer les idées, de ne plus penser qu'à l'insomnie et de s'autoriser à faitre autre chose que quelque chose en fonction de l'insomnie... 

détends toi et mets bien tout en oeuvre, tu avances, tu as commencé l'ascension ^^

Claire290786
Abonné

Je suis d'accord avec vous. Quand on arrête de ne vivre qu'en fonction de nos nuits, c'est là qu'on sait qu'on a fait du chemin ! Qu'on se guérit enfin. Et Jésus Marie Joseph (comme dirait ma tante Marie-Josephe), ça fait du bien !! ;-)

Courage à tous

Vlini
Abonné

Tout à fait d'accord mais après une nuit à peu près correcte ça va, c'est facile de penser à autre chose mais après une nuit difficile c'est reparti, on recogite. En effet j'avais passé 3 nuits sans réveils nocturnes mais toujours réveillé avec l'heure prévue et donc les jours qui suivaient ça allait, et là cette nuit pas terrible. Du coup ce matin pas trop le moral. En plus comme je suis en CSP (contrat de sécurisation professionnelle) suite à un licenciement économique je suis en plein questionnement sur mon avenir et ces nuits difficiles ne m'aident pas à prendre forcément les bonnes décisions ou à être objective sur mes réelles capacités (alors que j'ai travaillé 25 ans comme secrétaire médicale et manip radio). En fait j'ai peu de ne plus être performante et plus capable si je continue à avoir un tel sommeil.

Si ça se trouve demain j'aurai un autre discours. Ca varie vraiment d'un jour à l'autre.

Heureusement qu'on peut partager nos expéricences sur le site.

merci

 

jeremy74

Oui Vlini, tu as raison c'est plus facile à dire après une bonne nuit qu'après une mauvaise. Mais déjà avoir 3 nuits sans éveils nocturnes, c'est un grand progrès. On traverse des hauts et des bas , mais il faut s'accrocher car tu auras de moins en moins de mauvaises nuits et ce que la psy m'a appris à faire c'est de dédramatiser une mauvaise nuit car tout le monde en a une parfois, même les très bons dormeurs. Courage Courage Vlini !! 

Vlini
Abonné

Merci encore Jérémy yes

C'est qu'en fait ce matin quand j'ai lu mon bilan après mon agenda du sommeil, j'avais l'impression de ne pas avoir progressé alors que je n'avais pas ce ressenti là. Bon demain je discute avec la psy.

Bonne soirée à tous

Haut de page 
X