L'été, plus de sollicitations

Maeva

Comment les gérer ? 
Les vacances pour les enfants ont commencé, mais pas pour les parents. Mais du coup la plupart de nos amis se retrouvent sans enfant qui sont partis chez grands-parents ou en colo et en profitent pour sortir, recevoir, organiser des apéritifs dinatoires, des sortes en veux-tu en-voilà... En soi c'est très sympa et j'ador(ais) ça avant de souffrir du sommeil ! Mais là, je ne sais comment faire, à tel point que ça m'angoisse en journée. 

Dilemme... Est-ce que j'y vais, au risque de boire un peu trop, ce qui est mauvais quand on a déjà des soucis de sommeil? Je prends aussi le risque de rentrer tard et de ne plus avoir sommeil? 
Ou est-ce que je me préserve en y allant pas, mais je m'isole de ma vie sociale ?

Mon conjoint m'a dit que j'abusais car j'ai annulé une sortie de prévu à la dernière minute tellement j'angoissais de la fatigue tenace du lendemain... J'avoue que je suis perdue, même si je sais que "j'ai le droit" .... 

Commentaires

Choupette78

Salut Maeva, ah ce fameux dilemme... Je crois qu'on l'a tous eu ici. Tu es débutante, alors laisse toi le temps d'agir selon ton instinct et de te faire tes expériences. Tu vas voir par toi-même ce que tu peux faire et ne pas faire. Quelle est ta limite, quelle heure à ne pas dépasser, le nb de verres à boire, le nombre de sortie par semaine...?

Tu dois aussi culpabiliser de ce que t'a dit ton conjoint Essaye de lui expliquer toute la difficulté de l'insomnie, tout ce que ça engendre... Il va finir par comprendre, mais de l'extérieur, on est rarement compris. 

PS: j'aime bien ton appellation "souffrir du sommeil", tellement vrai !!

heloiz

Oh oui cette expression est très ... parlante ! Pour moi aussi beaucp plus de sollictations avec l'été, les jours à rallonge... On atendance à s'installer en terrasse et à y rester un long moment donc à consommer plus qu'il ne faudrait... Je me suis fait avoir par cette conso d'alcool qui a eu un impact immédiat sur mon sommeil : endormissement très facile, mais EN +++ avec impossibilité de me rendormir. Je ne vous raconte pas le lendemain. J'ai décidé de réduire cette conso d'alcool qui m'empêche d'avoir un bon sommeil... Je vais tenter plus d'activité physique après le boulot : marche, balade à vélo - étirements ... Je vais changer peu à peu mes habitdues car tout ces efforts gâchés par un verre (ou 3) d etrop, quel gâchis ! Je men suis voulur, j'étais très déçue de moi ;-((((( 

Maeva

Merci les filles ça me rassure de vous lire ! On n'est pas tout seule, ça fait du bien!
Oui je crois que je vais essayer de changer mes habitudes aussi, de me limiter à un nombre de sorties / de verres que j'estime raisonnable et qui n'aura pas d'impact sur mon sommeil surtout. 

Mon conjoint comprend moyennement, enfin il comprend bien l'insomnie, il me voit après une mauvaise nuit, il sait que j'en souffre. Mais il a du mal à se dire qu'une sortie de trop génère de l'angoisse et un cercle vicieux.. J'ai décidé de lui parler ce week-end pour qu'il comprenne un peu mieux ce que je vis et endure au quotidien car j'ai besoin de son aide à lui aussi et de son soutien et si je ne dis rien, il ne va pas le deviner. J'ai longtemps eu tendance à croire que les gens, les proches devaient savir, devnier tout seuls... Mais non, on doit DIRE.. Vous ne trouvez pas ? 
Bonne journée à vous les filles 

Choupette78

Tout à fait d'accord avec toi maeva ! Alors tu lui as parlé, ça c'est bien passé? 

Haut de page 
X