La réduction du temps passé au lit - le 11/05/2015

Nuitblanche
Abonné

Salut!

 

J’en suis actuellement à l’étape 2, à l’agenda du sommeil. Je fais l’expérience de la réduction du temps passé au lit et c’est difficile mais je dois reconnaître que j’ai déjà fait 4 jours et que j’ai la sensation de dormir “plus profondément”. Est-ce qu’il y a d’autres personnes comme moi qui en sont à cet agenda? J’aimerais savoir si vous avez ressenti la même chose.

 

Commentaires

Eléonoredort
Abonné

Hello Nuit blanche,

 

Je n’en suis pas encore là dans le parcours mais ça m’intrigue! C’est quoi la réduction du temps passé au lit? Tu peux m’expliquer un peu?

 

Nuitblanche
Abonné

Salut! 

En fait, tu vas apprendre à dormir moins longtemps (oui je sais ça fait bizarre au début) pour retrouver le sommeil au moment du coucher. On nous apprend à nous coucher plus tard pour avoir sommeil et ne plus rester au lit sans dormir. C'est cela la restriction du temps passé au lit. Au début, ça m'avait un peu stressée puis je commence à en voir les bénéfices... Je croise les doigts! Viens me dire comment ça se passe pour toi quand tu en seras là! 

A bientôt! 

Eléonoredort
Abonné

Salut! Je suis en plein dedans, ce n'est pas facile, je suis encore très fatiguée en journée mais je sens que mes nuits sont plus continues, je ne me réveille presque plus la nuit, et ça, c'est incroyable!! ça me motive vraiment à persévérer dans la restriction du temps de sommeil.

En fait je crois que le plus dur, c'est de se lancer, d'accepter de faire l'effort et d'affronter la peur d'être fatigué! je me rassure en me disant que c'est transitoire...

Alicesprings
Abonné

Hello tout le monde!

 

Moi aussi au début j'ai eu très très peur d'être fatiguée. Je procrastinais cette étape si bien que deux semaines sont passées, parce que je n'osais pas passer à l'action. Et puis je me suis ressaisie et j'ai choisi! Choisi de faire face à mon insomnie, de ne plus tergiverser pour savoir si ça m'aiderait ou pas. J'ai choisi une semaine où j'avais moins de pression niveau boulot et HOP, c'était parti!!!

Maintenant ça va beaucoup mieux, car je pense avoir passé le cap de la fatigue en journée. Certes elle était présente, mais finalement pas aussi pesante que je l'avais anticipé. C'est certainement ces anticipation qui ont formaté ma peur et m'on poussé à remettre au lendemain ce que je pouvais décider de faire aujourd'hui. Bref, vous verrez que ce n'est pas si dure au final, mais comme tu le dis il est important de passer le cap de la peur de la fatigue, et se lancer. 

Vous avez tout mon soutien, courage!

cimeblanche
Abonné

Bonjour,

Je vous écris ce message car je suis nouvelle d'aujourd'hui. J'ai lu votre message et vous dites que vous venez de  commencer. Est-ce qu'on pourrait s'encourager ?

Eléonoredort
Abonné

Salut Cimeblanche! Bienvenue à toi alors! Tu en es où, tu remplis ton premier agenda? C'est vrai que ça fait du bien de pouvoir s'encourager un peu, de sentir qu'on est pas seuls. J'en suis au début de l'étape 3 maintenant, je t'assure que ça vaut la peine de se lancer bien dès le début pour garder un bon rythme, je pense que la régularité est très importante.

Tiens nous au courant!

Matmat
Abonné

Je me permets de réagir sur ce fil de discussion car j'aimerais vraiment en savoir plus sur la restriction du temps passé au lit, au long terme. Est ce que les bénéfices durent vraiment?? ceux qui ont mis ça en place depuis un certain temps, qu'en est il? Besoin d'être reboostée

Morphée
Abonné

Hello ! En fait, je sais ça paraît bizarre au début (!) = tu dors moins pour dormir mieux! 

ça peut effrayer au départ, mais nous "les insomniaques", on a de bien mauvaises habitudes ancrées, on passe beaucoup (trop) de temps au lit sans dormir... Ici, tu vas apprendre à restreindre ton temps passé au lit, pour peu à peu retrouver du sommeil quand tu es au lit, tu vois? 

Te coucher de nouveau fatiguée et somnolente et non parce que c'est l'heure d'aller au lit... Rassure-toi, j'appréhandais beaucoup et en fait ca se passe bien et tu ne seras pas plus fatiguée qu'après une insomnie, crois-moi !!! Il faut sauter le pas et après ça se fait "tout seul" ou presque! 

Bon courage et reviens vers moi poru me donner de tes nouvelles, ok?? 

cimeblanche
Abonné

Bonjour tous le monde !

Bon, c'a y est ! Moi aussi, je suis rendue à l'étape de restriction de sommeil !

Souhaitez moi bonne chance !

J'appréhende beaucoup la fatigue au travail !

Je vous trouve courageux tous !

Félicitations !

Isidore_le_citadin
Abonné

Salut Cimeblanche,

 

merci pour tes encouragements. Bon courage à toi. Tu viendras nous raconter ton expérience après l'étape?

 

Merci de nous faire partager ça ;-)

 

Pas sommeil
Abonné

ça va bien se passer Cimeblanche ;-)!! Raconte nous ça! 

Courage ++! 

Simon11
Abonné

Alors Cimeblanche? On est curieux ici wink!! 

Bon week-end à tous, 

 

Simon11

Chris_99
Abonné

Alors Cimeblanche, tu fais durer le suspens? J'aimerais bien savoir où tu en es de cette étape cruciale.

Tu n'es pas trop fatiguée?

Tiens-nous au courant smiley

bibi
Inscrit

Bonjour Cimeblanche et bonjour à tous,

 

j'espère cimeblanche que tu es parvenue à ton objectif de restriction du temps passé au lit et que cela n'a pas été trop éprouvant pour toi? 

Je reste très éprouvé de mon côté, tant la fatigue impacte mon niveau d'attention en journée. Néanmoins, je n'en suis qu'au début. J'avais arrêté un temps et puis là je reprends dans l'objectif d'aller au bout de ce travail aujourd'hui inachevé. 

Je me suis rendue compte qu'il fallait s'y mettre à 100% pour que le programme fonctionne. On ne peut pas se permettre d'en prendre un peu puis de laisser. Cela ne fonctionne pas et les insomnies restent. 

Je suis à la recherche de témoignage sur ce point. N'hésitez pas à nous les faire partarger!

Bonne journée, Antoine.

Marie58
Inscrit

Merci pour ces échanges très riches, quant à moi je débute tout juste, mais j'avoue que cette histoire de réduction du temps passé au lit m'effraie un peu! 

Bonne journée à tous, 

Marie58

benoist
Abonné

Bonjour

je commence la restriction du sommeil ce soir, je dois me lever à 5h15 !!! ca fait tôt en même temps c'est ce que j'ai fait ce matin apres avoir dormir presque 6h, ca faisait longtemps que ca ne m'était pas arrivé.

Je suis motivée ! Les messages datent un peu si il y a des personnes qui sont à cette étape et si vous souhaitez qu'on s'encourage. Moi ça me dit bien.

Bonne journée

DL-22-02
Abonné

Je commence aussi ce soir ^^

Je dois me coucher à 1h30 et me lever a 7h25 (grosso modo mes habitudes de sommeil) sauf qu'il faut lutter vraiment contre la somnolence pour cela. Justement cette semaine, je suis plutôt fatigué et ma somnolence de début de soirée est élevé (Histoire de me contrairier >.< ) alors c'est la bataille constante pour ne pas somnoler un peu comme il m'arrivait de faire. Dur dur ^^; car du coup je suis tenté d'aller au lit plus tôt mais je sais que je décallerais alors trop tôt mon réveil et je préfèrerais commencer à le placer sur mes habitudes moyennes de coucher/lever puisque c'est le but de cette période de restriction.

Je suis les conseils qui rapelle bien de commencer un week-end pour cela mais du coup, il va falloir faire que je me fasse discret dans la maison. Mes enfants sont des gros dormeurs et la semaine ce n'est pas gênant, je pars travailler et ils se réveillent souvent après. Mais là il va falloir que j'attende que tout le monde se réveillent cela va être un peu étrange pour moi comme pour eux car ils venaient souvent nous rejoindre dans le lit le matin du week-end. Même si je ne dormais pas, je restais au lit en attendant que la maison s'anime pour ne pas risquer de réveiller tous le monde. 

Etrangement, alors que c'est pourtant basé sur mes habitudes, cela m'angoisse beaucoup d'être sous la contrainte...

Je suis content de savoir que je ne suis pas seul. Courage Claire ! Allons y ensemble ; )

(même si là en lisant ton message tu semble plus gonflée à bloc que moi XD.)

JK

DL-22-02
Abonné

Bon ben je l'avais dit donc du coup je me suis pas mis en bonne conditions pour ma première nuit en restriction de sommeil  : (

Début de soirée vers 21h j'ai été assailli par la somnolence devant la télé et cela a été très dur de se battre car ma fille était avec moi et me faisait un calin. Je n'ai pas eu le coeur de la chasser pour me lever et lutter de manière plus efficace alors ça a vraiment été dur de se battre. Bien évidement plus l'heure imposée approchait plus j'ai commencer à stresser (complétement idiot puisque c'est dans le créneau où je vais au lit >.< ). Lorsque je me suis mis au lit j'étais tendu et pas vraiment serein. L'endromissement à pris 15 minutes je pense ce qui finalement est pas mal mais je me suis réveillé à la limite du sursaut à 5h10 du matin. J'étais tendu et bien sûr prêt à me lever. J'ai travailler sur moi, chercher à me détendre et j'ai retrouver le sommeil en une 20aine de minutes je pense (z'avez vu j'ai l'aire d'un pro XD ). J'ai entamé progressivement ma phase de dissociation et enchaîner les rêves stupides et micro éveils pour au final réussir à m'en extraire à vers 7h du matin. J'étais (et suis toujours) tendu et un peu angoissé inutilement par tout ça. Il est 9h du matin, tous le monde dors encore à la maison, je dois dire que je ne pensais me laisser débordé par cette angoisse lié a cette restriction qui est pourtant si proche de mes habitudes...
Comme quoi, je ne suis pas aussi prêt mentalement que je ne le pensais et reste fragile dans le domaine de l'anxieu.

J'espère que ça c'est bien passé pour toi Claire ^^

DL-22-02
Abonné

Allez Hop ^^

Je refais un point 2 nuits plus tard :D

Bon la nuit suivant la première qui a été merdique s'est mieux passée. Cela a été un peu dur de lutter contre la somnolence car la mauvaise nuit d'avant avait pas mal pesé sur mon capital fatigue. Mais j'ai tenu bon et suis allé au lit selon l'horaire demandé. L'endormissement a été rapide mais le lendemain, je ne me suis pas réveillé pour me lever à 7h30 comme j'aurais dû le faire >.< . Sûrement dû à la fatigue, j'ai de vagues souvenirs d'avoir ouvert les yeux mais je n'ai pas pu agir pour me lever. Bon au final j'ai été hors du lit à 8h30, tout juste une heure de retard XD .

Cette nuit, les horaires ont été respectés (coucher/lever) et l'endormissement a aussi été rapide, le lever un poil plus dur. Si je dois faire un premier bilan, je dirais qu'encadrer cela me permet de m'endormir en un éclair mais par contre le réveil et lever et parfois difficile. La faute toujours à cet état entre deux qui s'insinue en fin de nuit et qui est handicapant sur le lever ou le réveil. 

Bref, je pense que cela reste une bonne idée même si pour le moment j'ai eu sur les deux jours quelques début de somnolences au volant (un peu plus légère) mais beaucoup plus en début de soirée devant la télévision (identique à d'habitude). Je vais voir ce que cela va donner sur ma semaine de travail et si je vais avoir d'autre prémisse d'amélioration. Reste pour le moment une légère tension et angoisse au moment où arrive l'heure officielle du coucher, je sais c'est bête mais bon je le sais l'idée de contrainte m'a toujours travaillée.  ^^;

benoist
Abonné

Bonjour,

DL-22-02, je vois que tu te bats bien pour mettre tes nouveaux horaires en pratique.

Moi je ne l'ai pas encore fait car grippe ce week end donc j'étais un légume avec un bébé qui se reveille 10 fois dans la nuit car a des problème de digestion. Bref un week end bien pourri mais j'ai quand même dormi mais cette nuit du dimanche était bien blanche ! C'est la grippe qui m'a fait dormir. Et hier je suis allée me coucher à 22h45 enervée par las mutiples réveils de mon bébé donc impossible de trouver le sommeil.

Je reve qu'il dorme et moi aussi ! Je vais commencer des ce soir mais j'ai l'impression d'avoir une double peine !

Courage DL-22-02, dis toi que si tous le monde dort chez toi tu es libre de mettre ce process en place même si je te comprends au niveau des réveils!!! c'est trop dur ! Courage

pat2015.id13

Bonjour,

Tu dois avoir fini la thérapie maintenant.. peux tu me faire un retour car j'en suis a l'etape 4 et aprés une super motivation une quinzaine de jours aprés le début du programme et une bonne évolution je trouve que j'ai de moins bonnes nuit (alors que je respecte encore mieux les consignes) et je suis un peu découragée. Est ce qu'on arrive vraiment à un sommeil réparateur et régulier ?

 

Merci

Bonne journée

F.

DL-22-02
Abonné

Me battre est un bien grand mot. J'essaye d'être régulier et assidu car il est facile de baisser les bras surtout pour moi quand on évoque le mot "contrainte"  ;)
Quand je lis ton post, je ressens bien ta colère et ton ras le bol. Cela me touche car je connais bien cette situation. Les nuits épuisantes où fatigué et malade, il faut se lever plusieurs fois pour les enfants (Rien de mieux que refaire un lit complet à 4h30 du matin et nettoyer les toilettes ^^ ). Je ne suis pas d'une grande aide à part par écrit. Je t'envoie tout mon soutien et je croise les doigts pour que cela s'améliore. La grippe a visitée notre maison aussi, passant à travers chaque membre de la famille, elle est cassante, amenuisant beaucoup sur les jours suivants. Je n'ose imaginer quel ravage cela a pu donner sur toi qui étais déjà affaibli s'ajoutant aux réclamations de ton bout de chou. 
Je sais que ce n'est qu'un conseil mais en cas de nerf à fleur de peau, on ne peut trouver le sommeil facilement (je sais, c'est facile à dire :D). Ton lit doit rester un endroit synonyme de repos pas de lutte, de combat contre soi ou contre la nervosité et l’anxiété. J’en ai encore fais l’expérience au tout début de cet exercice quand j’ai voulu me coucher à l’heure annoncé en étant tendu. Je l’ai payé directement sur ma nuit.
Je sais que ce que tu vis est dur et que ton sentiment de double peine, d’injustice pèse énormément sur ta santé et ton moral. Il faut y croire, tout cela peut avoir une fin. Cela peut s’améliorer mais il va y avoir certainement d’autres déceptions et d’autres contraintes qui vont mettre ta volonté à rude épreuves. Des trucs aussi bête que pour moi hier soir qui suis allé au lit 20 minutes plus tard que l’horaire officiel pour une fuite d’eau dans les toilettes (décidément >.<) ou des trucs plus grave comme une maladie ou une terreur nocturne pour ton petit rayon de soleil.
Une maman c’est un réservoir d’amour dont le moteur tourne tous les jours sans s’arrêter. Personne n’a jamais pu expliquer comment font les mamans mais je trouve très utile que ces dernières puissent faire comme tu l’as fait : exprimer le ras le bol, la fatigue. Dire simplement « j’en ai marre ».

Bon courage, je suis de tout cœur avec toi : D

JK

DL-22-02
Abonné

Allez hop ^^

Je fais un bilan de la première semaine de restriction de temps passé au lit. Globalement, après un démarrage un peu dur cela a plutôt bien fonctionné. J'ai eu parfois du mal a attendre l'heure de coucher car j'étais justement fatigué mais les levers se sont bien passé. Petit à petit sur les 7 jours, j'ai ressenti une légère diminution des somnolences diurnes. J'ai eu des coups de fatigue mais la somnolence jointe avec était bien moins forte. Par contre en soirée elle était toujours aussi violente.
Je suis donc assez satisfait de ça et j'ai resigné en défi pour ce procédé. ^^

Le soucis est que l'étape suivante propose d'agrandir un peu cette plage de temps passé au lit et j'ai dû modifier la tranche horaire. Avant c'était 1h30=>7h30. Globalement j'étais réveillé vers 07h mais le lever 30min plus tard évitait en général ma bascule dans mon état éveil/sommeil qui provoque fatigue et désorientation. J'avais, toutefois, parfois du mal a attendre 1h30, ma fatigue étant plutôt devenue imposante. 

J'ai donc modifier l'horaire de coucher lorsque la phase 2 m'a été proposé (phase qui rajoute du temps passé au lit). Ce nouveau créneau 1h=>7h15 semblait sur le papier me convenir mais au bout de la deuxième nuit je n'en suis pas si sûr. Effecivement je vais au lit à 1h sans trop de soucis mais le lever à 7h15 c'est pénible. Je suis réveillé avant. La première nuit je n'ai pas voulu regarder à quelle heure et je suis rester docilement dans le lit. J'ai basculé directement dans mon état éveil/sommeil et cela eu les conséquences de d'habitudes : Lutte pour se réveiller, tension, fatigue.
J'ai conscience que c'est difficile à expliquer ce fameux état mais comparez le à la fois ou vous avez lutter contre un état vaseux causé par un médicament. Dans le cas du médicament, votre esprit lutte car il sait que votre somnolence n'est pas naturelle. Dans mon cas, c'est juste moi à l'intérieur qui déconne ^^.
Bref ce matin rebelote, réveil précoce et bascule en voulant respecter les horaires. J'ai mal à la tête et je suis aussi tendu qu'hier (il y a aussi de la contraritété qui s'est ajoutée je pense). Bref j'hésite un peu mais demain matin, si je me réveille avant l'heure imposée de lever, je pense que je vais me lever quand même. Hier j'ai du faire des efforts incroyable pour contenir ma tension et mon irritabilité face à mon petit démon qui a passer la journée à me chercher. Aujourd'hui, il est plus calme mais moi je suis toujours tendu. 
Je verrais demain si me lever plus tôt que l'horaire en cas d'éveil précoce me sera plus bénéfique... 

Gigi28

Alors JK, comment se sont passées les nuits suivantes? T'es-tu levé plus tôt? 

Je connais cette irritabilité et ce "démon" intérieur que tu décris, moi ça s'apaise considérablement avec le temps, même si certaines phases du programme sont plus difficiles à vivre..;

Donne nous des nouvelles, 

Gigi 

DL-22-02
Abonné

Merci Gigi ^^

Deuxième semaine d'horaire imposé terminée Bilan : ^^

Bon j'ai fait ce que j'ai dit, à savoir me lever lorsque j'étais réveillé. Comme je le pensais, je suis souvent réveillé avant l'horaire officiel alors je n'ai pas attendu. Je suis sorti du lit même s'il était plus tôt. C'est un peu regrettable car le but de cette manœuvre est de ragrandir un peu le temps passé au lit en augmentant la pression du sommeil dans la journée. Mais bon...

Les somnolences diurnes restent en baissent avec des jours où je ne les ai pas trop senti. Par contre, celles de soirée sont toujours aussi fortes. La pression du sommeil est bien présente mais arrive trop tôt en soirée. Je suis obligé de lutter car sinon elle m’expédierait au lit à 21h30 ce qui donnerai un horaire de lever vers 2h du matin XD.

J'ai eu un entretien avec la psycho-coach du site cette semaine et elle m'a confirmé le bien fondé de me lever même si c'était plus tôt. Si pour le moment j'utilise des écrans et une stimulation intellectuelle qui est en principe bannie pour lutter. Je devrais avoir dans les prochaines étapes des exercices de pleine méditation qui devraient m'aider à apprendre à lutter autrement que par mes moyens actuels. Elle a aussi fait mention d'hypnose pour la particularité de mon cas (le phénomène de bascule en fin de nuit). C'est une bonne idée en soi, il faut juste que je trouve le temps (et aussi la volonté) d'appeler et prendre rendez-vous.

Pour moi je sens des progrès à tout petits pas mais c'est encourageant. Je m'emporte moins facilement, je suis moins tendu. Reste que l'ensemble est fragile car aux premières anicroches, fatigue, tension, colère reviennent très vite au galop. Je continue mon bonhomme de chemin et je croise les doigts.

Suis-je le seul à être sur cette étape ?

Lola89

Je crois JK qu'on est beaucoup à avoir vécu cela, une fatigue très tenace en "début" de soirée, et une sorte de lutte pour tenir... Avec le temps cette fatigue va s'atténuer et ce sera moins dur, en tout cas, pour moi ça s'est passé comme ca. 

Pour la fatigue diurne, il y a eu des jours avec et des jours sans. Des jours où je me sentais encore plus épuisée et finalement avec le temps, ça s'est bien inversé et tout ce qui est énervement, orritabilité, tension..; ça diminue considérablement. Ca met du temps, mais ça vaut le coup. Accroche toi JK, !!

DL-22-02
Abonné

Merci beaucoup Lola (^_^)

Je m'accroche, je m'accroche, cette nouvelle semaine passée avec horaire imposée c'est plutôt bien passée. J'arrive à peu près à être raisonnable pour le coucher (je le respecte à quelques minutes près) mais le lever est souvent avant l'heure indiqué mais tant pis  ^^

J'ai bien ri ce matin devant la nouvelle étape avec relaxation intégré car il m'ont rajouté encore du temps en plus au lit. Je n'arrive pas à dormir suffisament encore pour combler l'exercice alors c'est mal parti pour dormir plus XD
Bon a vrai dire ce n'est pas grave, je me trouve déjà un peu plus équilibré et les somnolences de soirée commencent à être un peu moins forte c'est bon signe. Reste les éveils un peu précoce et la phase paradoxale très prenante qui se met en place. Les outils qui viennent ensuite dans la thérapie, à savoir relaxation et tout le "touti" devrait m'aider un peu dans ce domaine.
Ce qui m'a surpris c'est mon irritabilité, ou tout du moins ma propension à me mettre beaucoup moins en colère (surtout après mes enfants quand ils sont très pénibles), qui a fortement diminué. Je m'emporte moins, voir je reste très calme c'est super, même mes enfants me le disent (ce qui les empêchent pas d'être pénibles quand ils ont décidé de l'être . ^^

C'est super encourageant encore plus quand je vois que ce fût le cas pour toi, ca veut dire que je suis sur la bonne voie. Merci encore Lola 89 :D
 

Gigi28

Je souris car cette irritabilité, tous les insomniquaes la décrivent et quel bonheur, soulagement de la sentir diminuer et s'évaporer hein? Moi j'ai l'impression d'être libéré d'une colère que j'avais en moi. 

Bon week-end, 

Gigi 

Lola89

Ah oui entièrement d'accord avec toi Gigi !! Quel soulagement de ne plus passer sa vie en colère et d'être agacée par tout et tout le monde ... J'ai la sensation de me découvrir de nouveau, une sorte de renaissance, n'est-ce pas Gigi ? 

Bonne soirée!

Lola 

ChrisMP
Abonné

Ce moment ou tu râles tellement sur "la restriction" que c'en devient un outil... lutter contre les insomnies et l'irrritabilité...presque une double peine ! Mais bon, je m'accroche... même si, objectivement, je ne sens pas trop de changements après cette 2e période de Restriction !

Gigi28

Oui exactement Lola, c'est ça!! Courage Chris, tiens bon et les résultats ne tarderont pas à apparaître. Je suis aqvec toi, 

Gigi 

ChrisMP
Abonné

L'envie de sieste est traitre... ne pas y succomber demande un réel effort... quant au reste, eh bien... je m'accroche ! Merci Gigi28

DL-22-02
Abonné

Le temps de restriction passé au lit augmente fortement la pression du sommeil et c'est cette pression qui amène petit à petit à avoir un temps de sommeil de meilleur qualité même s'il est court et ne suffit peut-être pas. Il faut tenir bon car chaque étape successive vous permettra d'augmenter progressivement votre sommeil tout en conservant cette pression et surtout cette qualité qui se sera installée.

Les contraintes c'est super pénible et je dois dire que je l'ai aussi mal vécu par moment. Les envies de piquer du nez, les somnolences c'est extrêmement chiant mais petit à petit elles vont s'estomper. Bon ce n'est pas magique mais progressif, seule la patience permet de voir le résultat. Ce n'est pas toujours parfait et il y a parfois des déconvenues mais cela fonctionne plutôt bien.

Pour ma part c'est un peu l'inverse car pour le moment la méthode m’autorise de plus en plus de temps passé au lit mais je suis souvent éveillé bien avant (mon problème étant plus des éveils précoce que des soucis à m'endormir). Mes somnolences diurnes et surtout en voiture ne sont presque plus là, reste les somnolences de début de soirée qui ont réduit mais qui sont encore parfois suffisamment pénibles m'obligeant à bouger et à m'occuper pour ne pas succomber.

Accrochez-vous courage, cela va payer ^^

 

 

rapha
Abonné

Maintenant, je ne considère plus la restriction du temps passé au lit comme une difficulté. Je me suis aménagé un petit coin sympa dans une autre pièce que je rejoins dès que je me lève pour lire (avec une lumière pas trop forte) et attendre que le sommeil revienne. Cela est devenu une habitude que j'accepte en me disant que je serai toujours mieux là qu'à me retourner dans mon lit. Et pour moi çà marche bien, lorsque je retourne me coucher je me rendors sans problème.

ChrisMP
Abonné

Chouette si ça fonctionne, c'est encourageant. Merci

Haut de page 
X