la RTPL ne marche plus - besoin de vos conseils que faire ?

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Voila j'en suis a ma 3e semaine de RTPL, 3 semaine à dormir 5 heures par nuit... Après de bons résultats (8 bonnes nuits d'affilée sans presque prendre de médocs), et bien ça ne marche plus, j'en suis à ma 2e très mauvaise nuit, impossible de m'endormir avant 2h30 pour un lever à 5H40, du coup je ne vais pas bosser aujourd'hui je suis trop déprimée je pleure car je pensais que ça marchait pour moi... Je suis vraiment déséspérée... J'ai eu droit à 20 mn supplémentaire de temps passé au lit, est ce que c'est à cause de cela ?

J'avais retrouvé confiance en mon endormissement mais la patatras, je retombe au fond du trou, il faut dire qu'à cause de mes insomnies  je fais une dépression, ça ne m'aide pas... je n'arrive pas à prendre du recul vis à vis de mon insomnie je la vis de plus en plus mal, j'en ai des idées noires.

Est-ce normal de rechuter comme cela malgré la fatigue ?

Merci de vos conseils,
Valerie

Avatar Invité
Hors ligne
46 posts

A rejoint : 09/10/2017
ActiveActif
To readA lire

Bonjour Valérie , il ne faut pas te décourager car 8 bonnes nuits c'est génial  ( et sans médicaments en plus ! ) Oublie les deux mauvaises nuits qui sont sûrement dûes à une trop grande anxiété et persuade toi que ça va s'arranger .Moi je suis arrivée à l'étape 6 du programme et j'ai toujours des nuits agitées de temps en temps , il faut accepter les petites rechutes et continuer à avancer car la progression peut être trés lente . ACCROCHE TOI  je suis sûre que tu vas redormir mieux . Essaie d'avoir des projets pour ne pas laisser toute la place à l'insomnie et profite de ton repos provisoire pour t'occuper de toi . COURAGE 

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Merci pour ton soutien Grododo, ça compte vraiment pour moi !

Je vais m'accrocher et passer cette étape difficile. Le problème c'est que je suis déçue après des débuts très prometteurs ! Je commence à comprendre que la thérapie va prendre du temps. J'ai donc décidé de me déculpabiliser et de prendre un zolpidem de temps en temps pour récupérer car mes nuits sont vraiment trop courtes depuis 3 jours (environ 3h et je travaille). Je garde l'heure du lever fixée à 5h40 par contre.

La semaine prochaine je suis en vacances, je devrais être plus détendue. Deja je fais la relaxation de jacobson le soir en rentrant chez moi et je trouve cela très positif. Mais parfois j'ai des périodes de désespoir, il faut que j'essaie de contrôler mes périodes de déprime, car sinon vient la peur de ne pas dormir qui elle meme nourrit l'insomnie....

Je me dis que même avec 3h de sommeil j'arrive à vivre correctement ma journée, même si je peux pas me poser 10 mn quelque part sans somnoler !

Bon courage aussi à toi, on va s'en sortir !!

 

 

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Bilan après 1 mois de RTPL : je ne progresse plus.

Mon problème est l'endormissement et malgré une fatigue extrême et la stricte application de la RTPL et des exercices de relaxation... J'ai toujours autant de difficulté à m'endormir. Je ne m'endors bien sans médoc que quand la veille j'ai dormi 3h... Du coup je n'ai plus confiance dans ma capacité à m'endormir le soir, par contre je somnole dans la journée et je pourrais m'endormir à peu près partout ! Idem le soir vers 21h je tombe de sommeil et il faut lutter pour tenir jusqu'à 23h50... Je ne vais m'endormir que somnolente mais malgré cela une fois au lit, rien à faire... Ca fait 1 mois que je ne dors que en moyenne 4/5h par nuit c'est très peu, je le ressens j'attrape tous les virus qui passent. Pourtant au début de la RTPL j'ai fait 8 bonnes nuits d'affilée du coup je suis vraiment frustrée et ça ne m'aide pas à m'endormir... Est-ce normal de ne plus progresser ? Je reprends le somnifère de plus en plus souvent... J'avoue que parfois au bout de 3 fois à se relever sans réussir à s'endormir je prends le médoc.crying

Avatar Membre
Hors ligne
28 posts
Boulogne
A rejoint : 24/11/2017
ActiveActif
ThankedRemercié

Salut Valérie, du coup j'ai ma réponse à la quetsion que je viens de te poser. 

Je ne peux pas frachement t'aider car moi je n'en suis pas là. L'angoisse y est sans doute pour beaucoup, continues-tu à sortir, à prende l'air pour évacuer et essayer de "vivre normalement ". 

Moi j'ai repris le boulot aujourd'hui et comme par haard, je n'ai presque pas fermé l'oeil la nuit dernière... Impression d'être pris dans un cercle vicieux aussi dont je ne sais comment en sortir ... 

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Coucou Tomtom,

Pas étonnant que tu n'ait pas dormi avant de reprendre le boulot... En général ma pire nuit est celle du dimanche au lundi... J'ai parlé avec la psy hier et elle me confirme que l'angoisse et l'anxiété y sont pour beaucoup... Il fait que je pratique assidument les exercices de relaxation et de pleine conscience, du coup je l'ai fait ce matin dans le train.

C'est vrai qu'on est pris dans un cercle vicieux, moins je dors plus j'ai peur de mal dormir (ou m'endormir) et plus je dors mal... Cette nuit j'ai eu une panne de réveil du coup ça a ruiné ma RTPL j'espère que ça se passera bien ce soir...

Oui je sors, tous les midi je vais marcher 40 minutes pendant mon heure de déj, ça m'aide à évacuer les tensions, mais par chance je n'ai pas un boulot stressant (c'est déjà ça !!)

Bon courage Tom,

Valerie

 

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Et encore une nuit catastrophique...Impossible de m'endormir meme avec les medocs avant 3H30 et je dois me lever à 5H30 ?? j'ai repoussé le reveil a 8h30, je me sens hyper mal, vraiment au bord du gouffre, la RTPL NE MARCHE  PAS SUR MOI... Malgré l'intense fatigue, je vais me coucher somnolente et si je ne m'endors pas dans les 10 minutes, c'est foutu.... Je me demande si je ne vais pa arrêter le programme, ça fais presque 8 semaines de RTPL et pas de résultats. C'est pire qu'avant. Au moins je me reposais le week end et les vacances. La je ne suis meme pas allée travailler...

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 05/10/2017
ActiveActif
CongratulatedFélicité

Courage Valérie, tu vas y arriver !!!

Tu en auras d'autres, des bas, revois toutes tes réussites, et à l'attaque !

Dans la mesure du possible, essaie de vivre ta journée comme si de rien n'était (je sais, c parfois plus facile à dire qu'à faire) mais ce contrôle que tu peux avoir de tes journées (alors que tu ne contrôles pas ton endormissement) te fera du bien.

Il y a sans doute une étape à franchir; un truc à trouver. Mais si tu es ici, c'est que tu cherches... c le meilleur moyen pour trouver :)

Je suis de tout coeur avec toi. Ca va bientôt faire un an que je lutte, alors j'en ai connu des bas, mais toujours un peu moins bas que les précédents. Et là, depuis un mois environ, je suis dans une insomnie légère (6h par nuit en moyenne, avec quelques moins bonnes nuits, et quelques meilleures. C pas encore le top, je suis encore fatiguée au quotidien, mais je progresse.) Alors que je suis passée par là où tu es passée, ce que tu décris me parle énormément !

Encore une fois : bon courage !

Avatar Invité
Hors ligne
46 posts

A rejoint : 09/10/2017
ActiveActif
To readA lire

Victoire , tu es vraiment une battante ! bravo à toi et tu es de très bons conseils pour Valérie qui comme moi a toujours tendance à déprimer dès que la fatigue s'installe. 

Avatar Invité
Hors ligne
46 posts

A rejoint : 09/10/2017
ActiveActif
To readA lire

Valérie, tiens le coup moi aussi je crois que tu vas y arriver . Peut être faut il mieux que tu te fasses arrêter quelques jours le temps de reprendre pied car tu angoisses beaucoup sur l'heure du lever il me semble 

Avatar Membre
Hors ligne
86 posts
SAINTES
A rejoint : 04/11/2016
To readA lire
Very activeTrès actif

Bonjour à vous tous,

Courage les filles, vous allez y arriver! J'ai fait la méthode en même temps que Victoire et je confirme ce qu'elle vient de vous dire. Même en cas de rechute il faut se réajuster, tâtonner et on finit toujours par avancer. La méthode est une boîte à outils, et elle m'accompagne au quotidien afin que mes nuits ne se transforment plus en véritable cauchemar. En ce qui me concerne j'ai compris qu'il fallait que je vive avec cette "maladie" et je dois chaque jour suivre mon protocole. Au début j'ai eu du mal à l'accepter mais dès que je relâchais l'insomnie s'engouffrait. Il faut beaucoup de patience envers vous même et surtout ne jamais se comparer aux autres. Comme Victoire je n'ai toujours pas retrouvé ma forme d'avant mais je vais nettement mieux et c'est le principal. Je ne voudrais jamais revenir en arrière alors je continue et avance tranquillement à mon rythme. La méthode c'est la base et pour certains d'entre nous ce n'est pas en 4 mois qu'on reconditonne le cerveau et ses mauvaises habitudes. Soyez doux avec vous et prenez soin de vous, n'abandonnez jamais vous vous remercierez plus tard.

Valérie et Grododo on est avec vous, tenez bon, vous avez fait des progrès, vous avez rechuté mais vous allez vous relever et continuer à avancer, vous allez trouver des solutions j'en suis sûre. 

 

 

 

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Merci les filles pour vos encouragements qui me font vraiment du bien, savoir que vous êtes passées par là me fait relativiser cette très mauvaise nuit...

Hier soir j'ai pris un somnifère, je sais c'est la facilité mais je voulais pas supporter une 2e nuit difficile et je devais aller au boulot... Donc j'ai bien dormi dans la fenêtre impartie. Ce soir je ne prends pas le somnifère, je ne veux pas en devenir dépendante et on verra bien...

C'est vrai que j'ai du mal à accepter cette maladie, car c'en est une je pense, et il n'y a pas longtemps je dormais comme un bébé ! Je suis encore sous le choc je crois, et parfois l'insomnie me submerge totalement, je perds tout contrôle, et c'est la cata... J'ai bien essayé de faire la respiration en pleine conscience dans la nuit, mais j'étais litterallement noyée par mes pensées négatives (ça ne marche pas, je ne m'en sortirai jamais...)

Si je pouvais faire quelques bonnes nuits d'affilée je reprendrai confiance. Je pratique la relaxation tous les soirs, ça m'aide à boucler ma journée, mais arrivée l'heure du coucher je psychote encore...

En fait j'ai du mal à lacher prise, ce qui n'arrange pas mon problème d'endormissement. Et pour couronner le tout cette brusque insomnie a entraîné une dépression, donc on va dire que c'est pas la grande forme !

Demain je parle à ma psychologue, j'espère qu'elle va m'aider !

Bon courage à toutes,

Valerie

 

Avatar Invité
Hors ligne
46 posts

A rejoint : 09/10/2017
ActiveActif
To readA lire

Merci Dolilou pour ces encouragements ça fait du bien de se sentir soutenu ! Et courage à toi Valérie !

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Courage à toi aussi Grododo, je vois qu'on est un peu pareilles : une mauvaise nuit et c'est la déprime le lendemain !!

Cette nuit j'ai réussi à m'endormir (avec un lexo quand même) en pratiquant la relaxation pleine conscience : je suis vraiment contente que ça ai marché car comme tu imagines j'étais bien anxieuse au moment du coucher...

J'ai eu mon bilan il est plutot positif alors que j'ai fait 3 mauvaises nuits, c'est bizarre...

Je sens que je dois travailler sur mon anxiété alors je vais faire la relaxation à fond, j'ai trouvé un créneau pour cela dans ma journée.

En fait je pensais qu'on retrouvais le sommeil en 4 mois, mais je commence à comprendre que ça risque d'être beaucoup plus long... merci les "anciennes" de vos retours d'expérience, ça nous est vraiment très très utile !

Grosses bises,

Valerie

 

Avatar Membre
Hors ligne
71 posts
Paris
A rejoint : 05/10/2017
In goldEn or
Very activeTrès actif

Courage Valérie, je te soutiens, je suis avec toi ! 
Je crois que la durée du programme varie vraiment d'une personne à l'autre .... 
Bizz 

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Coucou Rim merci pour ton soutien !

J'en suis à presque 8 semaines de RTPL et je suis revenue au palier d'origine... Mais je garde le cap malgré les coups de blues qui suivent une nuit très mauvaise...

Courage à toi aussi !!

Valerie

 

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 05/10/2017
ActiveActif
CongratulatedFélicité

Je voulais juste rebondir sur une chose : je ne crois pas que je serai "malade" à vie. Celà restera probablement mon point faible, celui qui lâchera le premier en cas de gros pépin (comme quelqu'un qui s'est blessé à la cheville un jour est plus fragile, à vie, à cet endroit). Mais je crois que je réussirai à avoir un quotidien normal avec une grande majorité de bonnes nuits et une petite minorité de mauvaise.

En fait, j'ai l'impression que c'est pareil pour tout le monde : si on s'en donne les moyens, on peut se débarrasser de cette merde.

J'ai l'impression que les mauvais dormeurs se divisent en deux catégories : ceux pour qui c'est uniquement un pb d'hygiène du sommeil (la minorité je pense), pour qui, dès que ce sera respecté, tout rentrera dans l'ordre, et tous ceux pour qui c'est aussi le symptôme d'autres choses (et j'en fait clairement partie).

Du coup, pour ceux qui sont dans la deuxième catégorie, c'est comme une grosse pelote d'épingles : tant qu'on n'a pas retiré toutes les épingles, ça va pas mieux, et ça peut prendre du temps !!! Et le fait de conserver ces règles d'hygiène du sommeil pendant qu'on retire les épingles permet de mieux supporter les difficultés traversées. J'aurais tendance à voir, dans ce cadre, les choses comme ça : je ressens la relaxation et pleine conscience comme des anesthésiants. Dans un premier temps, ils m'apaisent et, dans un deuxième temps, ils me permettent d'avoir l'esprit clair pour prendre les bonnes décisions pour retirer les épingles.

Clairement, pour moi, je vois que ça va de mieux en mieux (et mes proches me le confirment) mais il me reste encore un bon paquet d'épingles (j'ai des pbs de sommeil depuis... 25 ans au moins !).

Bon courage à toutes et à tous !

Avatar Invité
Hors ligne
45 posts

A rejoint : 05/10/2017
ActiveActif
CongratulatedFélicité

et, de manière plus perso, c aussi génial ce que ça m'a apporté ce programme. On est mauvais dormeurs, mon mari et moi. Issus de deux familles de mauvais dormeurs. Du coup, en terme d'hérédité, vous pouvez imaginer mon inquiétude pour mes enfants !!!

Inquiétude pas complètement injustifiée puisque les deux ont régulièrement des soucis de sommeil.

Mais, en tant que prof de sciences, j'étais obligée de relever des incohérences dans mon raisonnement... ;)

Première incohérence : si les insomnies sont héréditaires, pourquoi y a-t-il de plus en plus d'insomniaques dans nos sociétés. Faut-il imaginer que seuls les insomniaques font des enfants? Ou plutôt que la société actuelle produit des insomniaques ...

Deuxième incohérence : Si les enfants d'insomniaques deviennent insomniaques à leur tour, comment déterminer si c'est parce que leurs gènes sont pourris ou juste parce que leurs parents leur ont transmis leurs craintes et leurs mauvaises habitudes de sommeil?

Du coup, pour mes enfants, j'ai fait le pari que j'avais raison de douter du caractère héréditaire et que rien dans leurs gènes ne les "prédestinait" à être insomniaques.

J'ai commencé par leurs imposer les mêmes règles d'hygiène du sommeil que moi. Pas la RTPL, juste les règles de base. L'absence de grass' mat' (même en vacances, on les lève à la même heure) et le moins de "coucher tard" possible par exemple. On oublie le coucher tard systématique du vendredi soir pour regarder le film... On leur conseille de se lever si elles n'arrivent pas à dormir (contrairement à ce qu'on m'a dit quand j'étais petite). Déjà, ça a beaucoup amélioré les choses.

Mais aussi, et là, méditation et relaxation ont BEAUCOUP aidé, j'ai décidé de ne plus avoir peur pour elles. Qd ma petite s'est mise à très mal dormir, à se choper des cernes, j'ai tout fait pour ne pas dramatiser ce qui lui arrivait. Et je vous jure que c'était dur... Avec mon mari qui s'inquiétait et qui pensait que j'allais empirer les choses en calquant sur elle mes pbs, les maîtres qui trouvaient bizarre quand je leur expliquais qu'elle était fatiguée mais que je ne voulais pas la laisser faire de grass' mat' le weekend... Bizarement, mon propre sommeil s'est dégradé !!!

Heureusement, l'expérience a fait beaucoup. Bientôt un an à thérasomnia, quand même ! Je suis une vétérante :)

Et avant- hier soir, la vérité est sortie, au moment du coucher : elle nous a expliqué que ses copines ne voulaient plus jouer avec elle à l'école. Des chipies comme on en trouve dans toutes les cours qui apprécient sentir le pouvoir qu'elles ont sur les autres en leur disant "Je ne suis plus ta copine, et pour de vrai, quand je t'ai dit que je l'étais, avant, je mentais..."

Et là, je me suis bluffée ;) Au lieu de me laisser déborder par l'émotion comme j'aurais fait il y a quelques mois (du genre appitoiement total : ma fille est malheureuse et c'est une nature de victime, elle ne sera jamais heureuse, elle est trop fragile...), je l'ai boosté en lui expliquant que c'était des choses qui pouvaient arriver à tout le monde et que c'était juste le moment de se battre pour chercher d'autres copines. Que quand il pleuvait, on s'abritait dans une maison : c'était pour elle le moment de construire sa maison où elle se sentirait protégée les jours de pluie (quand des chipies lui feraient de la peine).

Le matin, le réveil a encore été un peu dur pour elle mais je l'ai reboosté. Quand je lui ai proposé d'aller la chercher plus tôt à la garderie pour lui éviter le pb avec ses copines, elle a refusé. Et quand je suis venue la chercher, elle m'a dit fièrement que, deux fois dans la journée, quand ses copines lui ont fait le coup du "ça y est, on ne veut plus jouer avec toi" et l'ont laissé en plan, elle ne s'est pas démontée et est allé jouer avec un garçon. Du coup, elle était contente de sa journée, elle était fière d'elle... et moi aussi !

C'est de ça que je parle quand je parle d'épingles à retirer peu à peu...   Un an, je n'ai toujours pas fini... mais ça va venir !

 

Avatar Invité
Hors ligne
46 posts

A rejoint : 09/10/2017
ActiveActif
To readA lire

Merci de ce témoignage Victoire ! Quelle belle philosophie de vie ! Ils ont de la chance tes enfants d'avoir une maman qui les booste ainsi .

J'ai vraiment du mal à croire aux facteurs hériditaires dans l'insomnie car mes parents et mes frères  dorment tous comme des bébés .Il n'y a que moi qui me ballade la nuit , c'est plutôt dans la tête que ça se passe pour moi : trop anxieuse et angoissée . Tu as raison c'est un travail très long que l'on doit faire sur soi même ,çà prendra sûrement bcq de temps mais on en sortira grandi et fiere

amicalement 

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Merci pour ce temoignage Victoire, quel combat tu mènes pour toi et tes enfants !

L'insomnie est une vraie merde quand elle n'est pas liée à l'hygiène du sommeil tu as raison  : pour moi aussi, c'est lié au sevrage d'un médicament, sevrage qui a entrainé une grande anxiété responsable de mon insomnie d'endormissement. du coup sur les conseils de la psychologue je travaille sur la relaxation et la pleine conscience. J'en ressens déjà les bienfaits, même si j'ai encore mes petites béquilles chimiques...

Avatar Membre
Hors ligne
71 posts
Paris
A rejoint : 05/10/2017
In goldEn or
Very activeTrès actif

Wahou ton témoignage Victoire m'a boulversé. Quelle super maman tu fais .... Chapeau. J'aimerais être une maman comme ça moi aussi quand j'aurais des enfants. Tu es une battante, c'est ce qui transparaît à chaque ligne de ton si beau message. Tu ne te laisses pas abattre, tu te lèves et cherches des solutions à tout. Une belle leçon.... 
J'espère que tes épingles sont peu à peu retirées et que tu vas de mieux en mieux .... Tu le mérites, mais bien sûr tout le monde le mérite ici. Il n'y a personne qui se met plus en avant ici et on y trouve une réelle bienveillance et c'est ça que je trouve appréciable. Alors Victoire, Valérie, Grosdodo, Estelle, Berangere, Didir et tous les autres .... Courage et bravo. C'est important de se féliciter parfois , non ? !

Avatar Invité
Hors ligne
120 posts
lamorlaye
A rejoint : 02/11/2017
To readA lire
Very activeTrès actif

Bravo a toi aussi Rim !

Ca fait du bien de se congratuler un peu c'est vrai !!

Avatar Membre
Hors ligne
49 posts
nice
A rejoint : 31/07/2017
ActiveActif
To readA lire

Je pense que c'est même très utile de se féliciter. "ça ne mange pas de pain" comme on dit et les bénéfices sont là !!

Maryv