Perfectionnisme, sors de ce corps !!! - le 20/10/2017

Victoire
Inscrit

Salut la compagnie,

Le climat est chaleureux, la confiance est là, du coup, j'ai envie de tenter de me confier. Certains d'entre vous souffrent-ils comme moi d'hyper perfectionnisme aigü? Ce truc qui vous rend malade dès que quelque chose n'est pas au top, Avec les années, j'ai développé une capacité à prendre du recul vis à vis de ça, une petite voix me raisonne "Oui, aujourd'hui, c'était pas parfait, mais la semaine dernière, c'était super... Et la semaine prochaine, ça le sera aussi sans doute, et de toute façon, ça dépend peut-être pas forcément que de toi, etc..." Mais, si je suis convaincue rationnellement que ma petite voix a raison, physiquement, je me sens mal... et je dors mal, évidemment (réveil trop tôt). Et c'est pénible, pour mes proches, de me voir hyperréagir tout le temps comme ça ! Je vois ma fille aînée sur la même pente et ça me pèse aussi...


L'avantage de ce pb : j'ai tjs donné le meilleur de moi-même et j'ai un bon boulot qui me plait et qui paie bien, je suis fière de pleins de trucs à mon sujet ... Mais cette insatisfaction permanente me ronge et me culpabilise : réussir à ne pas être heureuse alors que - à part l'insomnie- j'ai la santé, un homme attentionné, le boulot et l'argent ça va pas trop mal... Je suis gonflée !

Je ne crois pas aux baguettes magiques mais kkn a-t-il des pistes à ce sujet ? Kkn d'autre aurait-il une expérience à échanger sur ce thème?


Belle journée à tous !

 

Commentaires

rim81

Salut Vitoire, ton message me parle et m'émeut aussi un peu .... Je me reconnais dans cet hyper perfectionnisme. Parfois c'est au prix de moi, de ma santé. Quand je réponds tjs oui à une invitation, une proposition par ex, c'est d'une part pour fuir ce que je devrais travailler ... Mais aussi pour bien faire, pour faire plaisir à l'autre, pour être aimée et appréciée. Qu'on dise du bien de moi >> je travaille dessus actuellement en psychothérapie. 

Dans mon travail, je suis capable de rester jusqu'à 23 h et d'être là à 8h pétante s'il le faut. Je veux bien faire, mais comme m'a dit ma psy, je veux TROP bien faire et là dedans il y a le "trop".... 

Peut-être qu'on devrait aussi apprendre à se satisfaire de ce que l'on a sans toujours vouloir plus / trop. Je crois que ça vient en grande part de l'éducation, tu ne crois pas ? 

C dur dans notre société car d'un côté si l'on se satisfait juste de ce q on a , on peut -être catalogué comme "manque d'ambition" - "se repose sur ses lauiers" (tiens, tiens, phrase récurrente de mes parents). Et d'un autre si l'on cherche tjs plus on bascule du côté de l'hyper perfectionnisme, du contrôle. On doit apprendre Victoire, à trouver le juste milieu ? On va s'aider !!! 

etoilefilante28

Salut Victoire et Rim. Alors là vous touchez en plein dans le mille ! Je me suis reconnue pleinement dans ce que vous décrivez là .... J'étais pire il y a quelques années, je me soigne ! Mais je suis toujours dans un perfectionnisme trop fréquent à mon goût. 
Rim, j'ai souri car "se repose sur ses lauriers", tu sais que je l'ai entendu un paquet de fois ... Mon job aussi renforce cela, je suis institutrice et j'ai remarqué que c'était un trait que je retrouvais souvent chez des collègues. Hasard ? Je ne crois pas. 
J'essaye d'être moins exigente avec moi-même, de pouvoir parfois reporter (mais qu'est ce que c'estt dur) et même déléguer . 
Essayons d'être aussi bienveillante et plus cool envers nous-même que nous le serions avec une copine, c'est la psy qui m'a conseillé cela et je tente de l'appliquer au maximum. Allez les filles, on va  arriver !yesOn y croit !

hibou

Trop de perfectionnisme entraîne un craquage, je sais de quoi je parle. 
Essayez de vous faire aider pour lâcher un peu prise. On a beau nous entendre dire "mais lâche prise", c'est très difficile ... C'est comme une injonction parfois et quand on n'a pas la clé, on se heurte à un mur ! Les psys du programme peuvent vous aider ou carrément une psychothérapie. Tout s'apprend dans la vie, ne jamais renoncer.... Courage à vous 

Haut de page 
X