Phytothérapie en très grande quantité - 22122019

A039.roxanehid
Abonné

Bonjour,

Dans les agendas du sommeil, il faut préciser chaque jour la la quantité de médicaments qu'on a pris pour dormir. Il est précisé que l'on ne doit pas tenir compte des compléments alimentaires.

Or, si je veux avoir des chances de passer une bonne nuit je dois prendre de grosses quantités de houblon, d'aubépine, de passiflore et d'escholtzia.

Le problème c'est que je dois régulièrement augmenter la quantité. En un an je suis passée d'une dizaine à une quarantaine de gélules par soir.

Mais les gélules ne fonctionnent pas lorsque je dors chez des gens, lorsque le lit est trop petit, qu'il y a du bruit dehors ou qu'il fait trop chaud.

J'ai essayé à de nombreuses reprises de réduire les gélules, il suffit d'ôter une seule gélule pour que je passe une mauvaise nuit.

Mon but en suivant ce programme est aussi de réduire le nombre de ces gélules. Dois-je les compter comme des médicaments dans les agendas du sommeil ? Est-ce qu'on peut en marquer autant ? Je n'ai vu que des quarts de comprimés sous la question des médicaments or j'en prends une quarantaine par soir...

 

Merci

Commentaires

A039.jeaninegeo
Abonné

Bonjour Roxane, j'ai fini le programme mais je ne le quitte pas car je n'ai pas encore réussi à obtenir un endormissement avant 1h45 sauf cette nuit.

Si je vous répond c'est que j'ai mis en place un agenda personnel pour récapituler les prises de médicaments et de phyto.

Visiblement vous êtes dépendante de vos gélules et pour vous en passer sans angoisse je vous conseille d'attendre de suivre attentivement  le programme sans supprimer vos gélules. Vous allez apprendre à accepter vos mauvaises nuits car vous aurez de plus en plus confiance en vous. Je ne vous cache pas que ça sera dure mais il faudra vous accrocher et faire dans un premier temps confiance en la méthode de ThéraSomnia. Un matin, vous allez vous apercevoir que même si votre temps de sommeil est court il est de meilleur qualité puisque vous vous sentez mieux. Et ces matins vont se répéter ce qui va vous étonner dans un premier temps et vous donner du courage pour continuer. . Faites bien les défis et les activités libres, respectez les consignes c'est primordial pour réussir. Soyez patiente !  Et un jour, vous allez vous sentir prête à diminuer vos gélules. 

Je vous précise que je ne fais pas partie de l'équipe de ThéraSomnia, je suis ce programme depuis plus de 4 mois, et j'ai appris à faire confiance à ce programme et surtout maintenant à me faire confiance quant à mes capacités à "dormir". Je change de dépendance, je deviens accro à la relaxation, la sophrologie et la méditation.... C'est mieux que toutes les médications que l'on pense avoir besoin pour dormir ! Patience car le processus de suppression de dépendance psychologique est long.

Courage

 

Jeanine

A039.roxanehid
Abonné

Merci de ta réponse.

Le problème c'est que la prise de gélules fausse le programme car avec les gélules j'arrive souvent à passer de très bonne nuits et sans je perds totalement ma capacité à dormir (je deviens aussi incapable de faire des siestes même après plusieurs nuits blanches et alors que je suis totalement défoncée)

Du coup, pour la partie restriction du sommeil, le programme me propose de dormir 7h55 par nuit. Ce qui n'est pas vraiment de la restriction car je dors autour de 8h30 par nuit avec les gélules. Mais j'ai l'impression que les gélules allongent trop mon temps de sommeil car je me sens pas vraiment dans la réalité lorsque je me réveille et je prends du temps à pouvoir me lever.

 

 

A039.jeaninegeo
Abonné

Bonjour Roxane, Depuis combien de semaines as-tu commencé le programme ?

Je ne connais pas les effets de tes gélules avec une dose aussi importante. Sur les boites il est bien précisé qu'il ne faut pas dépasser les doses préconisées. As-tu écrit aux psychologues de Thérasomnia, elle pourraient d'aider personnellement ? En prendre autant c'est peut-être considéré comme une addiction, et là il faut te faire aider, les psychologues du site peuvent te conseiller, elles répondent très rapidement quand on leur écrit et elles sont toujours de bon conseils. En as-tu parler avec ton médecin ?

 

Jeanine

Haut de page 
X