quand une mauvais nuit survient

berangere

après une période de 10/15 j de bonnes nuits, comment ne pas redouter que le cercle vicieux s'installe, que cela reparte dans le mauvais sens ? 

Je sais que c'est qu'une mauvaise nuit vs dix bonnes nuits, mais j'ai peur, j'ai pas encore assez confiance. Des pistes ? 

Merci smiley

Commentaires

etoilefilante28

Comme tu dis Berangere, c'est une seule mauvaise nuit versus une dixaine de bonnes nuits. Alors regardes ces 10 bonnes nuits et essaye de voir ce qui a pu déclencher 1 (seule) mauvaise nuit ? >> Un évènement particulier ? Une contrariété au travail ou avec ton conjoint ? Un non respect du cycle de sommeil ? .... Comme m'avait dit la psy en entretien, "même un bon dormeur a une mauvaise nuit de temps à autres. Sauf que lui, il ne s'arrête pas dessus, car il sait que la suivante sera meilleure". Essaye donc de faire comme le "bon dormeur". Bravo pour ton parcours cheeky

rim81

tout à fait d'acc avec Etoilefilante, nous les insomniaques / insomniaques repentis ^^, on a tendance à se focaliser sur une mauvaise nuit, à dramatiser une mauvaise nuit et c'est la PEUR que ça revienne qui nous rend comme ça. Je crois que les exo de pleine conscience et de relaxation nous permettent de nous rendre plus zen, moins stressés, moins dans la dramatisation. Tu vas voir qu'avec le temps, ta peur va diminuer ... Donne nous des nvelles Berangere ! 

evalou

Tellement vrai .... ma soeur me disait l'autre jour qu'elle aussi elle dormait mal une fois de temps en temps (= rarement), mais du coup elle ne focalise pas du tout dessus, elle fait sa journée comme si de rien n'était. Or nous, les insomniaques, on ne pense qu'à ça et on est bourré de croyances.... C'est un des pb qui maintiennent notre insomnie comme ma dit la psy.

rim81

Tout à fait ça ... Nous on redoute que ça arrive et quand/ si ça arrive, alors là c'est panique à bord. J'ai plein de copines qui me disent que ce n'est rien aussi de mal dormir une nuit de temps en temps. Je leur explique que justement le problème quand on souffre d'insomnie, ce n'est pas 1 nuit d etemps en temps. Mais oui on dramatise sans doute et on ne voit plus que ça, ça rend obsessionnel. Pour moi la méditation couplé à la relaxation m'a permis d'être de moins en moins dans l'obsession, je me libère de ça, même si tout n'est pas rose ^^. 

Haut de page 
X