Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

Anxiolytiques et insomnie : comment éviter les pièges ?

Voting

46 avis

0

Les troubles du sommeil sont courants et peuvent affecter la qualité de vie des individus. L'insomnie est un trouble du sommeil qui se caractérise par des difficultés à s'endormir, des réveils nocturnes ou un réveil trop matinal. Les causes de l'insomnie peuvent être physiques et psychiques, allant du stress et de l'anxiété à des troubles physiologiques.

Photo
Une piéce en Or ou il y a marqué le mot Sleep
Body

 

L'anxiété et de son lien avec l'insomnie

L'anxiété peut être un facteur déclenchant ou aggravant de l'insomnie, en affectant le rythme de sommeil et le sommeil profond. Les troubles anxieux tels que le trouble anxieux généralisé, la phobie sociale et d'autres troubles de santé mentale peuvent également contribuer à l'insomnie.

L'anxiolytique comme solution au traitement de l'insomnie

Les médicaments anxiolytiques sont destinés à traiter le trouble anxieux en aidant à détendre le corps et à favoriser le sommeil. Les anxiolytiques agissent sur le système nerveux central. Ils augmentent l'effet de l'acide gamma-aminobutyrique (GABA), un neurotransmetteur. GABA calme le système nerveux et favorise la détente musculaire.

Les différents types d'anxiolytiques pour l'insomnie

Les benzodiazépines :

Les benzodiazépines sont une classe de médicaments qui agissent en augmentant l'effet du neurotransmetteur GABA. Les benzodiazépines sont souvent prescrites pour une durée maximale de 12 semaines, en raison du risque de dépendance. 

Les effets secondaires des benzodiazépines peuvent inclure:

  • Somnolence 
  • Maux de tête
  • Étourdissements
  • Faiblesse musculaire
  • Vision floue
  • Bouche sèche
  • Constipation
  • Diminution de l'appétit
  • Prise de poids. 

De plus, ils peuvent également entraîner des interactions médicamenteuses avec d'autres médicaments, telles que des médicaments antihypertenseurs, des antidépresseurs et des anticoagulants. Il est donc important de consulter un médecin avant de prendre des benzodiazépines, afin d'éviter tout risque d'interactions médicamenteuses négatives.

Les hypnotiques non benzodiazépiniques :

Les hypnotiques non benzodiazépiniques sont une classe de médicaments qui agissent en se liant aux récepteurs GABA du cerveau. Ces médicaments sont souvent prescrits pour une durée maximale de 12 semaines, en raison du risque de dépendance. Les effets secondaires des hypnotiques non benzodiazépiniques peuvent inclure des maux de tête, des nausées et des vertiges.

Les médicaments antidépresseurs :

Les médicaments antidépresseurs sont utilisés pour traiter la dépression.Certains types d'antidépresseurs peuvent également être utilisés pour traiter l'insomnie. Ils agissent en régulant les niveaux de neurotransmetteurs, notamment la recapture de la sérotonine. 

Les médicaments antidépresseurs peuvent avoir des effets secondaires tels que la somnolence, une fatigue persistante, des maux de tête, une baisse de la libido, des troubles digestifs tels que des nausées, des diarrhées ou des constipations, des vertiges, des maux d'estomac, des sautes d'humeur, des changements d'appétit et des sautes d'énergie. Ces effets secondaires peuvent varier d'un individu à l'autre et peuvent être plus ou moins graves selon le type de médicament pris.

Les précautions à prendre lors de la prise d'anxiolytiques pour l'insomnie

Il est important de minimiser les risques associés à l'utilisation d'anxiolytiques. Si ceux-ci sont utilisés à long terme, ils peuvent entraîner une dépendance physique et psychologique. Afin d'éviter cela, il est impératif de respecter la durée de traitement recommandée et de suivre les instructions du médecin. Il est également important de discuter avec le médecin des effets secondaires possibles et des avantages et des risques associés à l'utilisation à long terme des anxiolytiques.

Les effets sur la grossesse et l'allaitement :

Les femmes enceintes ou qui allaitent devraient éviter de prendre des anxiolytiques. Cette prise doit être faite sous l'avis d'un médecin. Les anxiolytiques peuvent avoir des effets sur le développement du fœtus. 

Les benzodiazépines peuvent être transmises dans le lait maternel. Cela peut provoquer des effets secondaires chez le nourrisson.

Les interactions médicamenteuses  :

Il est important de vérifier avec un médecin ou un pharmacien si les anxiolytiques interagissent avec d'autres médicaments. Cela peut entraîner des effets secondaires indésirables ou réduire l'efficacité des médicaments.

Les symptômes physiques et psychologiques associés :

Certains effets secondaires des anxiolytiques peuvent inclure des symptômes physiques tels que la somnolence, la faiblesse et la confusion. De plus, des symptômes psychologiques tels que la dépression et l'anxiété peuvent également être présents. Si vous ressentez l'un de ces symptômes, il est important d'en parler à votre médecin.

Le programme ThéraSomnia :

Il existe des thérapies alternatives pour traiter l'insomnie. Ces thérapies incluent la Therapie Comportementale et Cognitive de l'insomnie et la thérapie par la lumière. Ces options sont à côté des traitements médicamenteux. 

Une autre option est le programme Therasomnia, qui propose une méthode pour retrouver le sommeil. Le programme vise à aider les patients :

  • à mieux saisir les causes de leur insomnie;
  • à établir des routines de sommeil saines;
  • à adopter des habitudes de vie favorables au sommeil. 

Therasomnia propose un accompagnement individualisé. Cet accompagnement est assuré par des coachs sommeil. Ils aident les patients à résoudre leurs difficultés en matière de sommeil. Cette approche globale peut être une alternative intéressante aux traitements médicamenteux et permettre d'améliorer la qualité de vie des patients souffrant d'insomnie.

Voting

46 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Dans la même série

Envie de prendre soin de votre santé ?

Faites le bilan de votre hygiène de sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h