Traiter l’insomnie : de nouvelles pistes

Article
0
Traiter l’insomnie : de nouvelles pistes

La recherche médicale sur le traitement de l’insomnie se lance sur de nouvelles pistes. Des chercheurs britanniques ont trouvé que certaines vibrations pourraient réguler l’horloge biologique.

La mouche drosophile pourrait bien avoir donné la solution contre les troubles du sommeil. Des chercheurs de l’University College of London et de la Queen Mary University ont découvert comment manipuler l’horloge biologique des mouches, grâce aux vibrations. Cette trouvaille pourrait être très prometteuse pour la régulation de nos propres rythmes circadiens.

Le rythme circadien

Les rythmes circadiens dépendent de notre oscillateur circadien ou horloge biologique. Ils ont par définition une période comprise entre 22 et 26 heures. Ils concernent un grand nombre de nos fonctions physiologiques dont l’alternance veille-sommeil. Un dérèglement de l’horloge biologique peut entraîner non seulement des troubles du rythme circadien du sommeil types retard ou avance de phase du sommeil, irrégularité de la veille et du sommeil, sommeil en libre cours, mais aussi de la dépression, des troubles hormonaux…

Les vibrations pour l’horloge biologique

L’horloge biologique des mouches est également sensible aux stimuli mécaniques. En exposant des mouches à des vibrations des chercheurs ont pu alors manipuler les cycles des mouches sur 12 heures.

Et contre l’insomnie ?

Parvenir à réguler l’horloge biologique par des vibrations : voilà l’intérêt d’une telle expérience. Cette piste serait, pour les chercheurs, prometteuse pour les troubles du rythme circadien du sommeil. A voir ?

Article
0

JE FAIS LE POINT SUR MON SOMMEIL EN 4MN

Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X