L'activité physique et la lutte contre les insomnies

Article
2
L'activité physique et la lutte contre les insomnies

Le manque d'activité physique peut altérer la qualité du sommeil. A l'inverse, une activité trop soutenue dans la soirée peut empêcher de bien dormir. Voici quelques conseils pour que notre activité physique vienne améliorer notre sommeil.

Jérôme constate qu'après son cours de boxe du jeudi soir, il a beaucoup de mal à s'endormir. Pareil pour Julie, qui sort pourtant d'un cours de yoga. Elle a choisi un cours de yoga ashtanga, très dynamique et physique, qui a tendance à lui redonner de l'énergie plutôt qu'à l'endormir. Il arrive que Julie et Jérôme ne dorment que 5 à 6 heures par nuit seulement après leur cours et ils ne sentent pas du tout reposés le lendemain. Ainsi le sport peut altérer la qualité du sommeil en rendant la phase d'endormissement difficile. Cela s'explique simplement : la température du corps a plus de mal à descendre et nous glissons moins facilement vers le sommeil. En d'autres termes, ces activités stimulent notre système nerveux végétatif alors que nous voulons l'apaiser avant de dormir.

Quel sport choisir pour bien dormir?

Dans ce cas, il s'agit « seulement » d'une insomnie passagère, liée à la pratique d'un sport le jour même. Mais pour des personnes qui, pour diverses raisons, sont plus exposées au risque d'insomnie, cela peut venir accentuer ce risque. Il est donc préférable dans ce cas d'avoir une activité physique à un autre moment de la journée, comme le matin ou le midi. De manière générale, il est conseillé d'éviter le sport trois heures avant le moment du coucher. Le soir, il faut mieux se tourner vers des activités apaisantes : il peut s'agir de tai chi, d'un yoga doux, ou de toute autre activité s'apparentant à une technique de relaxation.

Un peu d'activité chaque jour pour mieux dormir

Mais il ne s'agit en aucun cas de cesser toute activité. L'exercice physique est bon et nécessaire pour lutter contre l'insomnie. Les experts se rendent compte que de nombreux insomniaques chroniques n'ont en fait aucune activité physique, comme si le manque de dépense physique empêchait de dormir. Pour traiter les troubles du sommeil, les thérapies comportementales recommandent donc de reprendre une activité physique, en veillant à ce que celle-ci soit adaptée à la personne et à ses besoins. De nombreuses études scientifiques viennent confirmer cette relation de cause à effet. L'activité physique viendrait jouer un rôle positif sur les dispositions d’esprit favorisant l'insomnie. Ainsi, ne serait-ce que pratiqué une demi-heure par jour le sport accompagne à merveille le travail sur soi mené lors de la thérapie comportementale.

Article
2

JE FAIS LE POINT SUR MON SOMMEIL EN 4MN

Commentaire

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X