Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

4 conseils pour préserver le sommeil de vos enfants

  |  
Voting

43 avis

0

48 % des Français s’accordent à penser que le sommeil des enfants prendra de l’importance dans les 20 prochaines années. Et cela s’explique car l’impact négatif du manque de sommeil chez les enfants est démontré par les études scientifiques. Le manque de sommeil chez l’enfant est associé à des troubles du comportement et voir des problèmes dépressifs.

Dans une étude britannique menée auprès d’enfants âgés de 9 à 11 ans. Un score cognitif est réduit de près de 8 % chez les enfants dormant moins de 7 heures par nuit en comparaison des enfants qui dorment suffisamment (sachant que dans cette tranche d’âge les heures de sommeil se situent habituellement entre 9 et 11 heures).

  |  
Photo
4 conseils pour préserver le sommeil de vos enfants
Body

L’impact d’une surexposition aux écrans sur le sommeil de l’enfant

La surexposition aux écrans ont un impact sur la qualité de sommeil des enfants et peut même causer des troubles du sommeil. On compte 9 enfants sur 10 qui ont accès à un écran à la maison, et en moyenne à 3 supports d’écrans différents (TV, tablette, téléphone portable…).

90 % des études montrent qu’une surexposition aux écrans de manière récréative (au-delà de 2 heures d’exposition par jour) chez les enfants endommage la qualité du sommeil.  On observe aussi en cas de forte consommation d’écrans des effets négatifs sur le développement cognitif, la vie émotionnelle, une augmentation du risque de troubles dépressifs, celui de l’apparition d’une obésité du fait de l’augmentation de la sédentarité.

L’enquête confirme également que les parents ont effectivement besoin d’être sensibilisés aux effets négatives d’une surexposition des écrans pour leurs enfants.

La relation entre parents et enfants : un élément clef pour le sommeil des enfants

Plus d’un tiers des Français et la moitié des 25-34 ans interrogés dans l’enquête admettent que le temps consacré aux écrans réduit considérablement celui consacré à la famille. Ce chiffre inquiétant révèle l’importance pour les parents de reprendre le contrôle de la situation en adoptant des actions qui s’appliquent aussi à eux-mêmes. Par exemple, ne pas utiliser d’écrans avant de se coucher. Les enfants fonctionnent par “imitation” sur le modèle de leurs parents.

Si les parents utilisent d’une manière mesurée les écrans pour eux-mêmes dans la journée et le soir, habituer leur enfant à ne pas utiliser d'écran au moment du coucher sera plus facile. Il est important de noter que le sommeil de nos enfants dépend du rapport des adultes et de la société aux nouvelles technologies et aux écrans.

Le sommeil des enfants se construit aussi à l’école, car le sommeil c’est aussi un apprentissage. L’éducation au sommeil à l’école est une forte attente. Par exemple la pratique d’une activité physique dans l’éducation physique et sportive qui facilite une meilleure qualité de sommeil. L’école, c’est aussi un lieu propice pour apprendre à utiliser les supports écrans de manière raisonnée.

4 conseils pour que l’enfant retrouve un sommeil réparateur

Mon enfant a des troubles du sommeil : comment faire ?

Si votre enfant souffre de troubles du sommeil, il pourra être utile, après en avoir parlé au médecin généraliste ou au pédiatre, de recourir à une thérapie, comme la thérapie cognitivo-comportementale pour retrouver un sommeil de qualité. En revanche, les médicaments n’ont pas de place dans le traitement des troubles du sommeil chez l’enfant en règle générale.

Comme gérer les écrans pour préserver le sommeil de mon enfant ?

Conseil 1 : Remplacez l'écran par de la lecture

Offrez à vos enfants des livres ! Il est conseillé de remplacer l’écran par de la lecture (qui de plus est indispensable pour l’apprentissage de l’enfant) car elle favorise plus la venue du sommeil.

Conseil 2 : Bannissez les écrans avant l'heure du coucher

Incitez vos enfants à ne pas utiliser les écrans au lit compte tenu de leurs effets stimulants pour la rétine et le cerveau. Le moment du coucher de l’enfant est sacré !

Que faire pour le sommeil de mon enfant ?

Conseil 3 : Instaurez une routine du soir

Accompagnez l’enfant dans sa chambre, parlez avec lui, racontez lui une histoire. Il s’agit de mettre en place un rituel et de le respecter : mettre un pyjama, fermer les volets.... Un moment privilégié d’échanges entre parents et enfants est nécessaire avant la séparation de la nuit. Il est également important de fixer une heure de coucher fixe, par exemple fixer une heure de coucher à 21h tous les soirs afin d’entretenir une routine du soir. Et veillez à limiter les différences horaires entre la semaine et le week-end, il s’agit de mettre en place des bonnes habitudes.

Conseil 4 : Améliorez votre relation avec vos enfants

Favoriser la qualité de la relation parents-enfants est essentielle car  il existe une association directe entre bien-être émotionnel des parents et sommeil de leurs enfants.

Les recommandations pour préserver la santé de vos enfants

  • Avant l’âge de 3 ans, les écrans sont à proscrire si les conditions d’une interaction parentale ne sont pas réunies. Il est conseillé de ne pas exposer les enfants les enfants âgés de moins 5 ans aux écrans 3D.
  • Ne pas disposer d’écran dans la chambre des enfants et ne pas les laisser regarder la télévision une heure avant l’endormissement.
  • Accompagner la consommation d’écran en fonction des types d'écrans, des catégories d’âge et des contenus souhaitables.
  • Trouver un équilibre entre autorisation et interdiction, et limiter le temps d’utilisation pour consacrer du temps aux autres activités.
  • Être capable de repérer les signaux d’alerte d’une utilisation excessive des écrans et demander aide et conseil.
  |  
Voting

43 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Dans la même série

Envie de retrouver un sommeil naturellement ?

Faites le bilan de votre hygiène de sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h