Trouver le sommeil : 7 propositions pour un enjeu de santé publique

Article
0
Trouver le sommeil : 7 propositions pour un enjeu de santé publique

« Trouver le sommeil : une affaire publique ». Le rapport du think tank (ou laboratoire d’idées) Terra Nova souligne par son titre que le manque de sommeil et l’insomnie, qui touchent aujourd’hui 2 Français sur 3, doivent être pris en compte par les autorités publiques. En 7 axes de propositions. 

Trouver le sommeil : Que dit le rapport de Terra Nova ?

Le grand rapport sur le sommeil de Terra Nova fait bien du bruit sur la toile, notamment parce qu’il incite à la « sieste obligatoire au travail ». Mais ce rapport va en fait bien au-delà de cette seule proposition : à notre époque de performances et de suractivité 24h/24, le sommeil devient « quantité négligeable », de l’ordre du simple « désir », et non plus un besoin.

Pour les auteurs du rapport, un sommeil de qualité peut influencer sur notre santé ainsi que nos capacités de travail ou d’apprentissage. Sommeil de qualité conditionné par l’environnement physique, culturel et social que le rapport explore en 7 axes de recommandations concrètes.

« la santé publique et la sécurité (consommation de médicaments, sécurité routière), le travail de nuit, le sommeil des enfants et des adolescents, mais aussi les effets du bruit et de la pollution lumineuse, ou encore les inégalités sociales produites ou révélées par le sommeil.»

Les 7 axes de recommandations pour trouver le sommeil

1- « mieux tenir compte des rythmes biologiques des enfants et écoliers en accordant plus de place au repos » 
Les auteurs recommandent une meilleure éducation au sommeil : une pratique de la sieste au-delà de l’école maternelle, en sachant tout de même que la sieste du début d'après-midi disparaît entre 4 et 6 ans pour les enfants! Mais aussi et surtout une meilleure sensibilisation aux repères du sommeil, pour les enfants et leurs parents, afin de « modifier le regard dévalorisant porté sur le sommeil ».

2- « offrir aux personnels de santé une véritable formation aux troubles du sommeil »
Les recommandations visent ici à améliorer la formation initiale et continue des personnels de santé (médicaux et paramédicaux) sur le sommeil, pour mieux répondre aux besoins des patients de tous âges, mais aussi repenser les espaces de repos dédiés aux gardes de nuit.

3- « communiquer largement auprès du grand public sur l’enjeu de santé public que représente le sommeil »
En plus de renforcer la visibilité de la Journée du Sommeil en partenariat avec les écoles, diffuser des programmes destinés aux jeunes enfants concernant les enjeux d’un bon sommeil, les auteurs du rapport proposent aussi différents slogans de santé publique :

  • « Manger mieux, bouger plus, bien dormir » dans le Plan National Nutrition Santé Environnement.
  • « Les somnifères, c’est pas automatique ». Car la France est le deuxième pays le plus consommateur de somnifères ! Sachant que les somnifères ont des limites et comprennent plusieurs séries de médicaments dont les hypnotiques.
  • « Une heure de sommeil en moins, ça va ; deux heures, bonjour les dégâts ! »

 
4- « limiter l’impact du bruit et de la lumière sur le sommeil de millions de Français, notamment les plus défavorisés »

3 facteurs majeurs de notre environnement nuisent à la qualité de notre sommeil : 

  • La température
  • Le bruit : 2/3 des Français sont gênés dans leur sommeil par les bruits de comportements individuels ou collectifs, activités bruyantes (avertisseurs, alarmes, lieux musicaux…), transports, logements mal isolés et bruit au travail. 
  • La lumière : 42% des Français sont gênés pour s’endormir, et 43% réveillés pendant leur sommeil.

5- « faire du respect du sommeil et de l’anticipation des risques de fatigue un élément clé du bien-être et de l’efficacité au travail » 
Outre la proposition de l’adaptation des horaires de réunion le soir, c’est ici qu’intervient la fameuse recommandation d’aménager des espaces dédiés à la micro-sieste sur le lieu de travail. Avec des propositions touchant à la formation et au diagnostic des troubles de sommeil.

6- « diminuer l’impact sur la santé du travail de nuit et en horaires atypiques »
Ces recommandations visent à une meilleure sensibilisation aux horaires de travail et sommeil, à l’instauration d’une « possibilité pratique de sieste au travail pour les travailleurs postés ou de nuit ».

7- « accroître l’information et la prévention concernant la somnolence au volant. »
Selon de nombreuses études, 33% des accidents mortels sur autoroute seraient liés à la somnolence, première cause de mortalité, devant l’alcool et la vitesse. La somnolence « peut être liée à des maladies du sommeil, à la prise de médicaments sédatifs ou à une simple privation de sommeil ».

Vous aussi, vous pouvez vous « éduquer » à trouver un meilleur sommeil !

Les auteurs du rapport Terra Nova soulignent un contexte favorable à la mise en œuvre de mesures pour trouver un sommeil de qualité : « Pour préserver leur santé, les Français sont de plus en plus nombreux à citer le fait de bien dormir (53 % en 2015 contre 46 % en 2013) selon le Baromètre de l’Ania. »

Le site ThéraSomnia, programme thérapeutique en ligne de l’insomnie, vous propose de remplir un questionnaire pour obtenir votre parcours sommeil personnalisé : des outils et un suivi psychologique interactifs permettant l’acquisition de nouvelles habitudes et comportements sans fausses croyances : pour trouver le sommeil naturellement en 2 à 3 mois, sans somnifères. 
Et ainsi une meilleure santé, des capacités optimales, un bien-être durable

 

Sources : Rapport Terra Nova « trouver le sommeil, une affaire publique », Damien Léger, Jean-Pierre Giordanella, Dalibor Frioux, Thibaut de Saint Pol, Antoine Hardy, Pascale Hebel, 25 avril 2016

Article
0

JE FAIS LE POINT SUR MON SOMMEIL EN 4MN

Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X