Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

L'action des somnifères sur le sommeil

Article
Voting

736 avis

0

L’utilisation d’une aide médicamenteuse pour diminuer les troubles du sommeil a de sérieuses limites dans la mesure où elle ne s’adresse pas aux causes de l’insomnie et où elle est susceptible d’avoir des effets indésirables.

Photo
L'action des somnifères sur le sommeil
Sommaire
Body

De nombreuses personnes utilisent des somnifères pour « régler » leur problème d’insomnie. Il existe de nombreux médicaments pour aider à dormir, et chaque famille a ses propres limites. Il ne faut pas en abuser puisqu’ils ne permettent pas d’avoir un sommeil satisfaisant sur le long terme.

 

Les aides médicamenteuses

Ce sont d’abord les benzodiazépines, inducteurs du sommeil en se fixant sur le récepteur benzodiazépinique, anxiolytiques, et facilitant la relaxation musculaire. Les benzodiazépines améliorent la continuité du sommeil (diminution du délai d’endormissement et de la durée des éveils, allongement de la durée totale de sommeil) au prix de modifications variables de son architecture : augmentation du stade 2 du sommeil lent, diminution du sommeil lent profond et réduction modérée et transitoire du sommeil paradoxal.

ThéraSomnia, une méthode novatrice, offre une alternative aux médicaments pour améliorer le sommeil. Outre les options médicamenteuses comme les benzodiazépines et les antidépresseurs, ThéraSomnia propose une approche comportementale et cognitive pour traiter l'insomnie. Faites votre bilan gratuit en 3 mn pour découvrir les meilleures solutions adaptées à vos besoins spécifiques.

 

Ces mêmes produits sont susceptibles d’entraîner des effets secondaires à court terme, somnolence diurne, diminution des performances, effets cognitifs défavorables, à moyen terme, tolérance et dépendance, et à long terme, diminution voire arrêt de l’efficacité du produit.

 

Plus récents, les hypnotiques non benzodiazépiniques (imovane, stilnox)) appartiennent à des familles chimiques différentes, mais agissent en se fixant sur les mêmes récepteurs benzodiazépiniques que les précédents. Ils ont une durée d’action plus brève et exposent à moins d’effets secondaires que les benzodiazépines d’où leur utilisation préférentielle aujourd’hui.

 

Les antidépresseurs tels que le laroxyl, le surmontil, le quitaxion, l’athymil et le norset sont souvent prescrits pour traiter les troubles du sommeil. Ils ne devraient cependant être utilisés que chez l’insomniaque atteint de dépression. Ils peuvent provoquer des effets indésirables, anticholinergiques, toxicité cardiaque, hypotension au passage à la position debout, exagération des impatiences des membres inférieurs.

 

D’une façon générale ces produits doivent être utilisés ponctuellement pour des durées de quelques jours à quatre semaines maximum.

 

Plus récemment mise sur le marché, la mélatonine (circadin) est l’hormone produite naturellement par la glande pinéale. Elle est utilisée chez le sujet âgé ayant des difficultés d’endormissement, possiblement en rapport avec une faible production de mélatonine.

 

Les antihistaminiques ne présentent aucun intérêt par rapport aux hypnotiques non diazépiniques

Article
Voting

736 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Envie de retrouver un sommeil naturellement ?

Faites le bilan de votre sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h