Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

La paralysie du sommeil

Article
Voting

760 avis

0

Vous êtes vous déjà réveillé en pleine nuit sans être capable de bouger autre chose que le bout de vos cils? Ceux qui ont subi ce genre de situation n'en ont pas des souvenirs très agréables... Zoom sur ce trouble du sommeil 20 à 30 % de la population a fait l’expérience.

Photo
La paralysie du sommeil
Body

Les mécanismes de la paralysie du sommeil

 

La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil appartenant au groupe des parasomnies, ensemble des comportements anormaux durant le sommeil, et peut apparaître régulièrement ou de façon isolée.

Ce trouble se manifeste lors du sommeil paradoxal, moment où le cerveau est particulièrement actif et où le tonus des muscles squelettiques responsables des fonctions motrices  est à son plus bas niveau. 

 

Ce qui provoque la paralysie ?

Durant le sommeil paradoxal, l'organisme produit un neurotransmetteur appelé glycine qui inhibe le mouvement musculaire, ce qui peut causer une sensation de paralysie. 

l'atonie musculaire (abolition du tonus musculaire) l’atonie du tonus musculaire, dûe à la production d’un neurotransmetteur, la glycine pendant la phase de sommeil paradoxal. . Étonnant, non ?

 

Quelles sont les causes de la paralysie du sommeil ?

Les causes de la paralysie du sommeil Elles ne sont pas connues et l’on observe que la paralysie du sommeil peut apparaître seulement une ou deux fois sur toute une vie sans aucune raison apparente...

Pourraient les favoriser des horaires de sommeil irréguliers, le fait de se coucher sur le dos, les facteurs de stress, l’utilisation de médicaments, et  les privations de sommeil.

Diverses études retiennent une comorbidité avec des maladies psychiatriques, syndrome de stress post-traumatique, dépression, trouble anxieux avec agoraphobie, phobie sociale, trouble panique. 

De plus, la paralysie du sommeil peut être associée à un événement traumatique. 

Enfin, d’après une étude japonaise une composante héréditaire pourrait jouer un rôle.

paralysie du sommeil symptômes

La paralysie du sommeil présente des symptômes troublants, tels que :

  • Absence de tonus musculaire
  • Atonie musculaire
  • Altération des muscles respiratoires

Ces symptômes, tels que l'absence de tonus musculaire et l'atonie musculaire, se traduisent par une sensation d'impuissance totale, où l'individu est incapable de bouger ou de parler malgré sa conscience éveillée. De plus, les muscles respiratoires peuvent être affectés, provoquant une sensation d'oppression et de difficulté à respirer. Il est important de comprendre ces symptômes et de trouver des moyens de les gérer afin de prévenir toute anxiété supplémentaire lors des épisodes de paralysie du sommeil.

paralysie du sommeil respiration bloquée

La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil qui touche environ 30 % de la population. Elle se manifeste par une sensation d'immobilisation complète, empêchant les muscles de répondre aux impulsions du cerveau malgré la conscience éveillée.

 

Ce phénomène peut être accompagné d'hallucinations, mêlant rêve et réalité, créant ainsi une présence hostile dans l'environnement du dormeur. Les muscles respiratoires peuvent également être affectés, entraînant une respiration bloquée.

 

Généralement, ces épisodes de paralysie du sommeil durent quelques secondes à quelques minutes et surviennent souvent lors de la phase de sommeil paradoxal, en position allongée. En cas de paralysie du sommeil récurrente et accompagnée de perturbations du sommeil, il est important de consulter un médecin pour en déterminer les causes et trouver des solutions adaptées.

 

Expérience de paralysie du sommeil : que faire ? 

Si vous faites l'expérience de paralysie du sommeil, il est recommandé de consulter un médecin pour évaluer votre situation. Malheureusement, aucun traitement spécifique n'existe contre la paralysie du sommeil. Cependant, il existe des mesures qui peuvent être prises pour gérer les épisodes. 

Il est préférable de maintenir des horaires de sommeil réguliers et d'adopter une bonne disposition d'esprit avant de se coucher en évacuant les facteurs de stress de la journée grâce à des exercices de  relaxation. En cas de manque de sommeil, il est important de chercher des moyens d’améliorer la quantité et qualité de votre sommeil

 

Lors des épisodes de paralysie du sommeil, le plus important est de ne pas paniquer. Même si vous faites l'expérience d'hallucinations qui provoquent une sensation de peur accompagnée d'une présence menaçante, tentez de respirer calmement ; après quelques minutes, l'épisode cessera de lui-même et vous retrouverez l'usage de tous vos muscles.

Des traitements médicamenteux tels que les antidépresseurs tricycliques et l'oxybate de sodium existent, mais leur efficacité n'est pas avérée. Il est également rassurant de savoir que les épisodes de paralysie du sommeil n'ont généralement pas de conséquences fâcheuses et sont habituellement espacés.

paralysie du sommeil témoignage

"À l'âge de 15 ans, j'ai vécu un épisode terrifiant de paralysie du sommeil. Incapable de bouger, je me suis retrouvé pris au piège dans mon propre corps.

Ces moments étaient accompagnés de terreurs nocturnes et d'hallucinations visuelles effrayantes. Les troubles du sommeil ont été une constante dans ma vie, et souffrir de paralysie du sommeil en a été le sommet. Ces expériences m'ont profondément marqué, mais j'ai depuis cherché des solutions pour améliorer mon sommeil et apaiser mes nuits tourmentées."

 

silhouette paralysie du sommeil

 

La paralysie du sommeil est un phénomène intrigant qui survient lors du sommeil paradoxal, principalement chez les jeunes femmes. Pendant ces épisodes de paralysie, elles se trouvent dans un état entre veille et sommeil, où leur esprit est éveillé, mais leur corps reste incapable de bouger.

 

Certaines personnes rapportent vivre des rêves lucides tandis que d'autres éprouvent des hallucinations auditives et des terreurs nocturnes effrayantes.

 

Cette expérience de paralysie du sommeil se caractérise par une immobilité complète, rendant les sujets momentanément impuissants, jusqu'à ce que le cycle de sommeil se rétablisse. Mis à jour sur les troubles du sommeil, ce phénomène continue de susciter l'intérêt de la communauté scientifique

paralysie du sommeil traitement

La paralysie du sommeil est un phénomène complexe et souvent transitoire. Bien qu'il n'existe pas de traitement spécifique pour cette condition, il existe plusieurs approches pour aider à atténuer les symptômes et à prévenir les épisodes de paralysie du sommeil. Voici quelques options de traitement potentielles :

  1. Gestion du stress : La paralysie du sommeil peut être déclenchée ou exacerbée par le stress et l'anxiété. Apprendre des techniques de gestion du stress, telles que la relaxation, la méditation et la respiration profonde, peut aider à réduire la fréquence et la gravité des épisodes.
  2. Bonne hygiène du sommeil : Établir une routine de sommeil régulière et s'assurer d'avoir un environnement propice au sommeil peut contribuer à réduire les épisodes de paralysie du sommeil. Cela comprend des horaires de coucher et de réveil constants, un environnement calme et confortable, ainsi que l'évitement de stimulants tels que la caféine et la nicotine avant le coucher.
  3. Évitement des déclencheurs : Certains facteurs, tels que le manque de sommeil, les changements de rythme de sommeil, les troubles du sommeil sous-jacents, la consommation excessive d'alcool et les positions de sommeil inconfortables, peuvent favoriser la paralysie du sommeil. En évitant ces déclencheurs potentiels, il est possible de réduire la fréquence des épisodes.
  4. Thérapie cognitive et comportementale : Une thérapie cognitive et comportementale (TCC) peut être bénéfique pour certains individus souffrant de paralysie du sommeil. Cette approche thérapeutique vise à modifier les pensées, les comportements et les émotions associées à la paralysie du sommeil, ce qui peut aider à réduire les symptômes et à améliorer la qualité du sommeil.

 

Conclusion : 

La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil courant qui peut causer des expériences de paralysie et d'hallucinations, souvent liées à des sensations de peur. Elle peut survenir lors de la phase de sommeil paradoxal, lorsque le tonus musculaire est réduit. Si vous êtes préoccupé par vos symptômes ou si vous en souffrez fréquemment.

 

paralysie du sommeil peut-on en mourir?

Non, la paralysie du sommeil elle-même n'est pas une condition médicale mortelle. Bien qu'elle puisse être effrayante et provoquer de l'anxiété, elle ne présente pas de danger direct pour votre vie.

combien de temps dure une paralysie du sommeil?

La durée d'une paralysie du sommeil varie d'une personne à l'autre et peut également varier d'un épisode à l'autre. En général, les épisodes de paralysie du sommeil durent quelques secondes à quelques minutes.

 

Pendant la paralysie du sommeil, vous pouvez avoir l'impression que cela dure beaucoup plus longtemps en raison de la confusion et de l'angoisse ressenties. La perception du temps peut être altérée pendant cet état.

 

Article
Voting

760 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Vous souffrez de paralysie du sommeil ?

Faites le bilan de votre sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h