Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

Trop épuisé pour la rentrée ? Découvrez comment y faire face !

  |  
Article
Voting

57 avis

0

La rentrée peut parfois s'avérer épuisante. Dans cet article, découvrez des astuces pour retrouver l'énergie et l'enthousiasme nécessaires pour aborder cette période avec confiance.

 

Que vous soyez étudiant, professionnel ou simplement en quête d'un nouveau départ, nous avons des solutions pour vous aider à vous ressourcer et à repartir du bon pied.

  |  
Photo
Trop épuisé pour la rentrée
Body

En cette période de rentrée scolaire, nous sommes toujours très attentifs aux rythmes biologiques des enfants, oubliant un peu trop rapidement que les adultes ont également besoin de prendre soin d'eux-mêmes !

 

"Il est parfois plus difficile pour eux de revenir aux heures de travail après les vacances d'été que pour les enfants. En vieillissant, passé 45 ou 50 ans, c'est un défi de se resynchroniser, car l'horloge biologique est moins flexible", confirme Damien Davenne, chronobiologiste à l'Université de Caen et membre du conseil scientifique de l'Institut national du sommeil et de la vigilance.

Le rôle central de l'horloge biologique

L'horloge biologique est cette petite structure nichée dans le cerveau, le noyau suprachiasmatique, qui donne le tempo à tout l'organisme. Programmée sur un cycle d'environ 24 heures, elle se synchronise tout au long de l'année en fonction de l'intensité lumineuse perçue et de l'alternance du jour et de la nuit. Elle est celle qui orchestrera notre retour en forme - ou non - au bureau.

La diversité des chronotypes chez les adultes

En réalité, les adultes ne sont pas tous égaux face aux rythmes imposés par la vie professionnelle ou la vie scolaire de leurs enfants. "Chacun de nous vit sous l'influence de son chronotype. L'horloge biologique n'est pas réglée de la même manière pour tous sur l'échelle du temps", explique Damien Davenne. Certaines personnes sont génétiquement programmées pour être des "couche-tard" ou des "lève-tôt", tandis que d'autres ont des profils intermédiaires. Ces derniers sont les plus nombreux. "Près de 50 % de la population s'endort naturellement entre 23 heures et minuit et se réveille vers 7 ou 8 heures du matin", poursuit Damien Davenne.

L'importance de respecter son chronotype

Personne ne décide d'être "du matin" ou "du soir" ; c'est un profil avec lequel nous devons composer. "Vouloir ou devoir lutter toute sa vie contre son chronotype ne changera rien.

 

Et lorsque la fin des vacances sonne, ce sont les "couche-tard" qui souffrent le plus", explique le chercheur. Pendant les vacances, leur chronotype les pousse naturellement à dériver vers des nuits commençant vers 2 heures du matin et se terminant à 9 ou 10 heures du matin. Même si les profils intermédiaires ne sont pas épargnés, les "couche-tard" doivent faire preuve de plus de rigueur que les autres pour se recalibrer.

 

Le programme ThéraSomnia brille comme un phare d'espoir pour ceux en quête d'un sommeil paisible. En s'appuyant sur la puissante Thérapie Comportementale et Cognitive de l'insomnie, ThéraSomnia présente une approche globale qui aspire à libérer durablement des troubles du sommeil.

 

Grâce à un bilan du sommeil minutieux, ThéraSomnia personnalise ses méthodes pour s'adapter à vous, en tenant compte de vos habitudes et de vos préoccupations uniques.

 

Cette approche sur mesure ne se contente pas d'améliorer votre sommeil à court terme, elle vous dote également de compétences et de stratégies pour maintenir des habitudes de sommeil saines à long terme. C'est un voyage vers la tranquillité et le bien-être, guidé par ThéraSomnia.

Préparer la rentrée en douceur

Mais quand faut-il commencer à se préparer pour la rentrée scolaire ? Une semaine à dix jours avant semble être le créneau idéal. Ceux qui souhaiteraient prolonger leur mode de vie estival à tout prix doivent planifier au moins deux ou trois nuits d'acclimatation, avant le jour J, afin de limiter les dégâts.

 

"Le réveil est la clé d'une rééducation réussie. Pour se recalibrer efficacement, il faut être intransigeant avec soi-même et remonter progressivement mais sûrement d'un quart d'heure ou d'une demi-heure, chaque jour, le moment de quitter son lit", explique Damien Davenne. Et il est hors de question de rester au lit, à moitié réveillé, après avoir arrêté le réveil ; il faut vraiment se lever.

Éviter la grasse matinée

La plus grande erreur serait d'accumuler les grasses matinées avant la rentrée scolaire, en imaginant que vous constituez un stock de sommeil, un peu comme vous le feriez avec de la nourriture en prévision de journées difficiles. "C'est une méthode contre-productive, car les heures les plus réparatrices pour le corps sont celles du début de la nuit", explique le scientifique.

La régularité du sommeil, clé de la forme

Pour durer à long terme, il est important de ne pas compter sur le fait de dormir longtemps. Cela signale brutalement à notre horloge biologique qu'elle a commis une erreur dans son heure de réveil pour le reste de la semaine. L'organisme le paiera pendant plusieurs jours. Ainsi, se lever après 10 ou 11 heures le dimanche sabote le réveil du lundi, laissant une impression de fatigue.

 

"D'où l'expression classique 'ça va comme un lundi' autour de la machine à café du bureau", rit le chronobiologiste. Cet effet perturbateur de l'horloge biologique se mesure encore les mardis matins. Il faut souvent attendre jusqu'au mercredi pour finir de payer les effets négatifs du lever tard sur la fraîcheur du matin.

Préserver la régularité du sommeil

Pour éviter la fatigue, le secret consiste simplement à préserver une bonne régularité de votre sommeil. Nos nuits ne s'étirent pas à volonté. La bonne santé est synonyme d'un cycle veille-sommeil constant, qui ne déraille pas l'horloge biologique.

 

Beaucoup d'adultes n'en ont pas conscience ou n'ont pas mesuré pleinement l'influence des nuits régulières sur leur état général. Nous parlons de la performance cognitive et physique quotidienne, ainsi que du risque de développer à long terme des maladies cardiovasculaires et métaboliques, voire des cancers", indique encore le chronobiologiste.

Un peu de souplesse sans dérégler l'horloge

Heureusement, il y a une marge d'environ une heure pour s'offrir une petite sieste sans dérégler votre horloge biologique. Par exemple, vous pouvez vous réveiller à 8 heures le week-end au lieu de 7 heures en semaine, sans payer le prix les jours suivants.

La période la plus difficile à venir

La rentrée scolaire n'est pas nécessairement la période la plus difficile à traverser. En effet, "la fatigue se fait davantage ressentir pendant la deuxième semaine suivant la fin des vacances. Les répercussions du changement de rythme se manifestent avec un léger décalage", prévient Damien Davenne. Heureusement, cet état est transitoire. Si vous misez sur une bonne régularité de sommeil, la forme reviendra rapidement.

Adopter un rituel du réveil

Tout comme il existe des recommandations pour établir un rituel du coucher qui facilite l'endormissement, nous devons penser à adopter un rituel du réveil qui maintiendra le fonctionnement de l'horloge biologique : ne pas rester au lit, s'étirer, prendre un café, s'asseoir près de la fenêtre, ou même faire une petite promenade à l'extérieur dans le jardin...

L'horloge perçoit la lumière du jour le matin, et calcule ainsi la période d'éveil et de sommeil dont nous aurons besoin. Le soir, elle enverra des signaux de sommeil nous poussant à aller au lit, tels que des yeux qui piquent, une légère baisse de la température corporelle, etc.

 

La période exigeante d'octobre et novembre

Sans toujours en avoir conscience, les mois d'octobre et de novembre correspondent à la période de l'année où notre corps a le plus besoin de vacances. Avec la combinaison de journées plus courtes et le passage à l'heure d'hiver, notre horloge biologique est mise à l'épreuve. Notre corps s'adapte en demandant plus de sommeil.

 

Dans nos latitudes, il peut être nécessaire d'allonger la durée de nos nuits d'une à deux heures jusqu'en février. Dans le Grand Nord, les Inuits ont des nuits extrêmement courtes en été, à peine quelques heures, puis adoptent des siestes très longues, allant jusqu'à quatorze heures d'affilée, au cœur de l'hiver.

 

Les humains, selon leur environnement, sont donc soumis à un processus d'adaptation naturelle. Même si nous avons du mal à l'accepter dans nos sociétés modernes. Alors que la fatigue s'installe à l'arrivée de l'automne, beaucoup n'ont pas l'instinct d'aller se coucher plus tôt.

 

Planifier vos prochaines vacances

En général, "nous devrions alterner entre sept semaines d'activité suivies de dix jours de vacances. Ce serait idéal", recommande Damien Davenne. En attendant, n'hésitez pas à planifier vos prochaines vacances. Au contraire ! Une étude américaine confirme que les personnes qui anticipent sont les plus heureuses. Le sentiment grandit à mesure que la date tant attendue approche. Penser à vos prochains jours de "repos", feuilleter des guides de voyage, demander une option sur un billet ou sélectionner des hôtels, c'est suivre un chemin clair vers le bonheur et le repos.

 

 

Conclusion

La fatigue de la rentrée scolaire est un défi pour de nombreux adultes, mais en suivant quelques conseils simples pour maintenir un rythme de sommeil régulier, vous pouvez éviter le choc de la rentrée. N'oubliez pas que votre horloge biologique a besoin de stabilité pour fonctionner au mieux. Alors, adoptez un rituel de réveil, évitez de trop dormir le matin, et anticipez vos prochaines vacances pour maintenir votre bien-être.

 

FAQ

À quelle heure devrais-je commencer à me préparer pour la rentrée scolaire ?

Il est recommandé de commencer à vous préparer une semaine à dix jours avant la rentrée scolaire pour éviter la fatigue.

Pourquoi est-il important de maintenir un rythme de sommeil régulier ?

Un rythme de sommeil régulier aide à préserver l'horloge biologique et contribue à votre performance cognitive et physique.

Puis-je compenser le manque de sommeil en dormant plus longtemps le matin ?

Dormir plus longtemps le matin peut perturber votre horloge biologique, il est donc préférable de maintenir un réveil régulier.

Quels sont les avantages de planifier des vacances à l'avance ?

Planifier des vacances à l'avance peut augmenter votre bonheur et votre anticipation du voyage.

Quels sont les signes que mon horloge biologique fonctionne correctement ?

Des signes tels qu'une régularité du sommeil, un réveil facile le matin et une performance quotidienne améliorée indiquent une horloge biologique en bonne santé.

 

  |  
Article
Voting

57 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Dans la même série

Autres sujets similaires

Envie de prendre soin de votre santé ?

Faites le bilan de votre hygiène de sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h