De combien d'heures de sommeil ai-je besoin ?

Article
0
De combien d'heures de sommeil ai-je besoin ?

Savez-vous si vous êtes un gros ou un petit dormeur ? En la matière, chaque personne est différente, et il n'y a pas une durée standard du sommeil. En revanche, dans le cas de durées de sommeil très longues ou très courtes, on parle de petits et de gros dormeurs. Explications.

Gros dormeur ou petit dormeur

Pour qualifier un individu de court ou de long dormeur, on se réfère à la durée moyenne de sommeil des personnes de son âge. Si la quantité de sommeil habituelle est inférieure à 75% de la normale, alors il s'agit d'un court dormeur. En règle générale, la durée est inférieure à 5 heures. Pour les longs dormeurs, la durée dépasse les 10 heures de sommeil par 24 heures, durée qui peut atteindre 12 à 14 heures le week-end. Dans les deux cas, le sommeil est efficace : le rapport temps passé au lit sur temps dormi est normal.

Les différences et les similitudes

Malgré son petit nombre d'heures de sommeil, le court dormeur n'est pas somnolent dans la journée. Quand il a l'opportunité de dormir quelques heures de sommeil de plus, le court dormeur ne le fait pas, et se contente de la même quantité de sommeil. De plus, le court dormeur bénéficie de façon habituelle d'un sommeil continu, sans éveils. La principale différence entre les courts et les longs dormeurs se situe dans l'architecture de leur sommeil. En effet, la durée du stade 2 du sommeil lent est courte chez le court dormeur. A l'opposé, les durées du stade 1 et du sommeil paradoxal sont plus élevées chez le long dormeur. En revanche, tous les dormeurs ont la même durée de sommeil lent profond. Pour résumer, on peut dire que c'est comme si le court dormeur dormait uniquement les 5 premières heures du long dormeur, et se passait des autres heures.

Des heures de sommeil en moins

Selon le psychologue anglais Jim Horne, il existerait deux types de sommeil, dont les fonctions seraient différentes : tout d'abord, le sommeil « indispensable », qui correspondrait aux 5 premières heures de sommeil. Ce sommeil serait principalement constitué de sommeil lent profond et de sommeil paradoxal. Le psychologue distingue ce sommeil du sommeil dit « facultatif », constitué de sommeil lent léger (stade 2) et du reste de sommeil paradoxal. Mais ce sommeil est loin d'être facultatif : un dormeur normal en a besoin, mais à court terme, il peut s'en passer.

Le manque de sommeil chez les gros et les petits dormeurs

Des chercheurs français se sont intéressés au comportement des dormeurs face à la privation de sommeil. Pour cela, ils ont sélectionné des courts dormeurs (5 heures de sommeil par jour), des moyens dormeurs (7 heures de sommeil) et des longs dormeurs (neuf heures de sommeil). Ils ont privé de sommeil tous les dormeurs pendant 36 heures pour étudier leur durée de sommeil pendant la nuit de récupération. Les longs dormeurs ont augmenté leur durée de sommeil de 5%, les moyens dormeurs de 25% et les courts dormeurs de 33%. Les scientifiques en ont conclu que les longs dormeurs réagissaient comme s'ils avaient un surplus de sommeil, et avaient donc un moindre besoin de récupérer. En revanche, les courts et moyens dormeurs augmentent significativement leur durée de sommeil pour récupérer le temps de sommeil perdu.

Article
0

JE FAIS LE POINT SUR MON SOMMEIL EN 4MN

Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X