Qu'est-ce que le syndrome d'apnées du sommeil ?

Article
1
Qu'est-ce que le syndrome d'apnées du sommeil ?

Au moins 5% des hommes et 2% des femmes sont atteints du syndrome d’apnées obstructives du sommeil. Cette pathologie peut avoir des conséquences graves sur la santé. Quelles sont ces conséquences et que faire en cas de syndrome d’apnées du sommeil ? Le point sur cette maladie du sommeil

Le syndrome d’apnées du sommeil : Qu'est-ce que c'est ?

Les personnes atteintes de cette pathologie présentent des arrêts complets ou partiels de la respiration habituellement terminés par un éveil bref et une diminution de la saturation en oxygène du sang. Par définition ces apnées ou hypopnées ont une durée supérieure à 10 secondes, mais peuvent durer plusieurs dizaines de secondes, voire une minute ou plus. Par définition également elles doivent se répéter plus de 5 fois par heure de sommeil. Ces apnées se terminent par une reprise de la respiration accompagnée d’un fort ronflement.

Les sujets atteints du syndrome d’apnées obstructives du sommeil ont un sommeil agité, se lèvent souvent une ou plusieurs fois dans la nuit pour uriner et se réveillent fatigués et parfois avec un mal à la tête. Dans la journée ils éprouvent un ou plus souvent plusieurs des symptômes suivants : somnolence excessive, irritabilité, troubles cognitifs, dépression, diminution de la libido et impuissance sexuelle. Dans l’immédiat ces sujets ont des performances intellectuelles diminuées et courent le risque d’accidents de la circulation ou de machines. A terme des complications menacent : hypertension artérielle, troubles du rythme cardiaque, angine de poitrine ou infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque et accident vasculaire cérébral. Les apnées du sommeil sont donc dangereuses pour la santé, d’où l'importance de consulter en cas de doute !

Le syndrome d’apnées du sommeil central est beaucoup plus rare. Comme dans le syndrome d’apnées obstructives on peut noter une somnolence excessive. Toutefois les patients atteints du syndrome d’apnées du sommeil central se plaignent plus souvent d’éveils nocturnes et d’insomnie.

Les différents types d'apnées du sommeil et leurs causes

On connaît aujourd’hui trois types d'apnée du sommeil : l'apnée obstructive, l'apnée centrale et l'apnée mixte.

L'apnée obstructive, la plus commune, est caractérisée par une obstruction fonctionnelle des voies aériennes supérieures au niveau du pharynx avec persistance des mouvements respiratoires, l’apnée centrale par un arrêt des mouvements respiratoires en rapport avec un trouble de la commande nerveuse et l’apnée mixte par une obstruction fonctionnelle des voies aériennes supérieures suivie d’un arrêt des mouvements respiratoires.

Le risque d’apnées obstructives augmente avec l’âge. Avant la ménopause le syndrome d’apnées obstructives est quatre fois plus fréquent chez l’homme que chez la femme.

L’obésité est le principal facteur de risque. Jouent également un rôle, la morphologie craniofaciale, le tabagisme et l’alcoolisme.

L'apnée centrale du sommeil est beaucoup plus rare : elle se produit lorsque le cerveau oublie de donner l'ordre au corps de respirer. Elle est le plus souvent en rapport avec une insuffisance cardiaque, plus rarement en rapport avec une maladie neurologique ou neuromusculaire, la prise d’un médicament morphiniques.

Syndrome d’apnées obstructives du sommeil : quelles solutions ?

Malheureusement aucun médicament n'existe à ce jour pour faire disparaître les apnées obstructivesdu sommeil. Il existe cependant plusieurs possibilités de traitement :

Maigrir et éviter les substances aggravant les ronflements et le contrôle de la respiration (somnifères, nicotine, alcool) est toujours à conseiller.

Mais le moyen le plus efficace à ce jour est la ventilation nocturne en pression positive continue à l’aide d’une turbine générant une pression d’air comprise entre 5 et 20 centimètres d’eau, reliée à un masque nasal. S’habituer au port de cet appareil peut demander quelques jours à quelques semaines. Le taux de refus ou d’incapacité à supporter l’appareil ne dépasse pas 20 %.

Les orthèses dentaires, sortes de gouttières endobuccales, peuvent également être efficaces car elles modifient la position de la mâchoire et empêchent ainsi les tissus de la gorge d'obstruer les voies aériennes. Elles s’adressent à des syndromes d’apnées obstructives de sévérité faible ou modérée.

Le recours à la chirurgie de la face, avancement bi-maxillaire, est réservé à des cas très sévères.

De nouvelles recherches sont en cours pour trouver des solutions plus confortables et plus efficaces.Syndrome d’apnées du sommeil central. En présence d’une insuffisance cardiaque il faut se tourner vers un traitement de la fonction cardiaque. Dans les autres cas on se tourne le plus souvent vers une assistance ventilatoire dont le type varie selon la cause du syndrome.

Article
1

JE FAIS LE POINT SUR MON SOMMEIL EN 4MN

Commentaire

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X