Terreur nocturne chez les adultes comment s'en défaire ?

Article
0
Terreur nocturne chez les adultes comment s'en défaire ?

On vous dit que vous vous réveillez parfois la nuit en hurlant d'un air terrorisé et vous n'en avez aucun souvenir ? Vous êtes sûrement la victime d'une terreur nocturne. Quelle différence avec les cauchemars et comment s'en débarrasser ? Le point sur ces troubles du sommeil qui crispent voisins et conjoints.

Qu'est-ce qu'une terreur nocturne ?

Les terreurs nocturnes sont plus communes chez les enfants, mais les adultes peuvent aussi être victimes de ce trouble du sommeil, bien qu'ils soient moins de 2 % à en être affectés. Les terreurs nocturnes font partie des parasomnies, ensemble de comportements anormaux et bizarres qui ont lieu pendant le sommeil.

Quelles différences avec les cauchemars ?

La différence principale réside dans le souvenir : les personnes atteintes de terreurs nocturnes ne se souviennent pas de leurs crises et ils dorment durant celles-ci, même s'ils ont les yeux ouverts. En revanche, lors d'un cauchemar, on s'en souvient la plupart du temps, même s’il nous paraît flou. De plus, les signes de peur sont plus marqués durant les terreurs nocturnes que lors de cauchemars. Enfin les terreurs nocturnes peuvent s'accompagner de somnambulisme, ce qui n'est pas le cas des cauchemars

Les causes et conséquences des terreurs nocturnes

Les causes des terreurs nocturnes ne sont pas encore élucidées.. Elles sont toutefois facilitées par différents facteurs : une prédisposition génétique, une privation de sommeil, une activité physique intense, des éléments psychologiques comme les facteurs de stress, de la fièvre, la consommation d’excitants avant le sommeil.

Si les terreurs nocturnes paraissent plus gênantes pour les voisins ou votre famille que pour vous, il est cependant nécessaire de les soigner. D'abord parce que les conséquences physiques peuvent être assez graves, puisque vous pouvez être amené à vous blesser sans que vous en ayez conscience ; ensuite parce que ces troubles peuvent révéler un mal-être impératif à régler.

Les terreurs nocturnes : comment les soigner

Un psychologue peut être très utile si vous pensez que votre anxiété est susceptible d'être la source de vos terreurs nocturnes. Des traitements médicamenteux, à savoir des benzodiazépines comme le rivotril, peuvent être efficaces. Dernier petit conseil : avant de vous coucher, veillez à vous détendre pour limiter les risques de faire une terreur nocturne.

Article
0

JE FAIS LE POINT SUR MON SOMMEIL EN 4MN

Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X