Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

Comment éviter la bave en dormant ?

Article
Voting

113 avis

0

Vous êtes-vous déjà réveillé avec un oreiller trempé de salive, vous demandant pourquoi vous aviez bavé en dormant ? Si cela vous est arrivé, sachez que vous n'êtes pas seul. Le phénomène de bave nocturne est plus courant que vous ne le pensez, mais il peut être gênant et inconfortable.

 

Dans cet article, nous allons explorer les raisons pour lesquelles cela se produit, ce que la recherche scientifique nous dit à ce sujet, et vous donner des astuces pour éviter de baver en dormant. Si vous cherchez une méthode pour retrouver le sommeil, nous aborderons également le programme ThéraSomnia, qui s'appuie sur la Thérapie Comportementale et Cognitive.

Photo
Baver en dormant, que faire ? Astuces pratiques
Sommaire
Body

Pourquoi bavons-nous en dormant ?

Pour comprendre pourquoi nous bavons en dormant, il est essentiel de connaître les mécanismes de base du sommeil. Le sommeil passe par différentes phases, dont le sommeil paradoxal (REM) et le sommeil profond. Pendant la phase REM, notre activité cérébrale est intense, tandis que nos muscles se relâchent. C'est cette détente musculaire qui peut entraîner la bave nocturne. En outre, la position de votre tête et de votre cou peut favoriser le flux de salive hors de votre bouche.

Les résultats de la recherche scientifique

  • La recherche scientifique a examiné les causes de la bave nocturne et a identifié plusieurs facteurs. Une étude publiée dans le "Journal of Oral Rehabilitation" a montré que la position de sommeil, notamment dormir sur le dos, augmente le risque de baver. Une autre étude, publiée dans "Sleep Medicine Reviews," a révélé que la production accrue de salive pendant la nuit peut être due à des problèmes de respiration, tels que le ronflement. Ces résultats soulignent l'importance de prendre des mesures pour éviter de baver en dormant.
  • Dans le cadre de notre discussion sur la bave en dormant et les troubles du sommeil, il est important de mentionner une étude récente intitulée "Self-reported oral moistening disorders in obstructive sleep apnoea: A scoping review" menée par Maryam Raoof, Merel C. Verhoeff, Razieh Kooshki, Ghizlane Aarab, et Frank Lobbezoo. Cette étude explore les troubles liés à l'humidification buccale autodéclarés chez les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil.
  • Les résultats de cette revue de la littérature mettent en lumière une relation intéressante entre les troubles de l'humidification buccale et l'apnée obstructive du sommeil. Les participants ayant signalé des problèmes d'humidification buccale étaient souvent plus susceptibles de présenter des symptômes d'apnée obstructive du sommeil, tels que le ronflement et les interruptions respiratoires nocturnes.
  • Cette étude souligne l'importance de prendre en compte les problèmes d'humidification buccale lors de l'évaluation des troubles du sommeil. Si vous souffrez de bave en dormant et que vous présentez d'autres symptômes de l'apnée obstructive du sommeil, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour une évaluation approfondie.
  • En fin de compte, la bave en dormant peut être liée à divers facteurs, y compris des problèmes de position de sommeil, de production excessive de salive et même à des troubles respiratoires du sommeil. Il est donc essentiel de prendre des mesures pour comprendre et gérer ces problèmes, que ce soit en modifiant votre position de sommeil, en adoptant des stratégies d'hygiène buccale ou en consultant un professionnel de la santé spécialisé dans les troubles du sommeil.

Astuce n°1 : Modifier votre position de sommeil

Si vous avez tendance à dormir sur le dos, essayez de changer de position. Dormir sur le côté peut aider à empêcher la salive de s'accumuler dans votre bouche et de causer la bave. Vous pouvez également envisager l'utilisation d'oreillers spéciaux conçus pour maintenir votre tête et votre cou dans une position qui favorise une meilleure respiration.

Astuce n°2 : Hydratez-vous bien pendant la journée

La déshydratation peut contribuer à une production excessive de salive la nuit. Assurez-vous de bien vous hydrater tout au long de la journée, mais évitez de boire des quantités importantes de liquides juste avant de vous coucher pour éviter les réveils nocturnes pour aller aux toilettes.

Astuce n°3 : Consultez un coach sommeil ou envisagez la Thérapie Comportementale et Cognitive de l'insomnie (TCC-I)

Si la bave nocturne est un problème persistant et qu'elle interfère avec la qualité de votre sommeil, envisagez de consulter un coach sommeil ou un professionnel de la santé spécialisé en TCC-I. Ces experts peuvent vous aider à identifier les causes sous-jacentes de votre insomnie et vous proposer des stratégies personnalisées pour améliorer votre sommeil.

Le programme ThéraSomnia : une solution basée sur la Thérapie Comportementale et Cognitive

Au cœur de notre discussion sur la façon de retrouver un sommeil de qualité, il est important de mentionner le programme ThéraSomnia. Cette méthode s'appuie sur la Thérapie Comportementale et Cognitive de l'Insomnie pour traiter les troubles du sommeil, y compris les problèmes de bave nocturne. La TCC vise à modifier les comportements et les pensées qui contribuent aux troubles du sommeil, en aidant les patients à adopter des habitudes de sommeil plus saines et à gérer le stress lié au sommeil.

 

Conclusion

Baver en dormant peut être gênant, mais il existe des moyens de minimiser ce problème. En modifiant votre position de sommeil, en veillant à une hydratation adéquate et en envisageant des solutions telles que la TCC-I ou le programme ThéraSomnia, vous pouvez améliorer la qualité de votre sommeil et réduire la probabilité de baver pendant la nuit. Ne laissez pas la bave nocturne vous priver d'un sommeil réparateur et revitalisant.

 

FAQ

La bave en dormant est-elle normale ?

Oui, la bave en dormant est un phénomène courant et généralement inoffensif. Elle peut affecter tout le monde à un moment donné. Cependant, si cela devient un problème fréquent et gênant, il est préférable de chercher des moyens de le prévenir.

Y a-t-il des remèdes naturels pour la bave en dormant ?

Certains remèdes naturels, tels que la respiration nasale profonde, la pratique de l'hygiène buccale avant le coucher, et l'éviction des aliments épicés ou acides avant de dormir, peuvent aider à réduire la production de salive et minimiser la bave en dormant.

 

Sources

  • Raoof, M, Verhoeff, MC, Kooshki, R, Aarab, G, Lobbezoo, F. Self-reported oral moistening disorders in obstructive sleep apnoea: A scoping review. J Oral Rehabil. 2023; 00: 1-14. doi:10.1111/joor.13532
Article
Voting

113 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Dans la même série

Autres sujets similaires

Envie de prendre soin de votre santé ?

Faites le bilan de votre hygiène de sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h