Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

Tout savoir sur le ronflement

Article
Voting

163 avis

0

Gênant, bruyant, drôle... Le ronflement fait forcément réagir. On estime qu'environ 30 à 40% des adultes ronflent habituellement. Si cette nuisance peut être bénigne, elle peut aussi être le symptôme d’un trouble respiratoire lié au sommeil à ne pas négliger.

 

Quels sont les risques éventuels du ronflement ? Comment survient-il ? Découvrez comment ce bruit qui peut gâcher vos nuits peut être défavorable à votre santé.

Photo
Tout savoir sur le ronflement
Body

Pourquoi on ronfle ?

Le ronflement est un phénomène simple : c'est le bruit produit à l'inspiration par la vibration des parties molles de l'oropharynx, c'est-à-dire le voile du palais, la base de langue et le vestibule pharyngé. Le ronflement est d'autant plus fort que le flux inspiratoire est rapide et les parties molles aptes à vibrer.

Le ronflement est un phénomène fréquent, qui touche plus les hommes que les femmes, et dont l'incidence augmente avec l'âge. Le risque de ronflement augmente avec l'indice de masse corporelle. Des habitudes peuvent également favoriser le ronflement : la prise de sédatifs ou d'alcool peu avant le coucher, ou le fait de dormir sur le dos. L'intensité du ronflement est variable. Il trouble toujours le sommeil du conjoint, et peut même entraîner l'éveil du ronfleur.

Le ronflement peut avoir différentes causes, notamment :

  • l'obstruction des voies respiratoires dues à l'apnée obstructive du sommeil
  • La congestion nasale
  • l'obstruction au niveau du nez et de la bouche
  • les problèmes des muscles de la gorge
  • La prise de poids excessive.

Comprendre les causes spécifiques du ronflement est essentiel pour déterminer le meilleur traitement.

Comment retrouver des nuits calmes ?

Dormir aux côtés d'un ronfleur peut s'avérer être un véritable défi. Cependant, il existe des moyens de retrouver le silence et de profiter d'un sommeil paisible. Pour les ronfleurs occasionnels, un simple changement de position peut souvent suffire. Il est recommandé d'éviter de dormir sur le dos, car cette position favorise les ronflements.

 

Par ailleurs, des oreillers anti-ronflement sont disponibles dans le commerce. Ces oreillers sont conçus pour maintenir le cou dans une position favorable à un sommeil réparateur. Cependant, il convient de noter que leur efficacité peut varier d'une personne à l'autre et qu'ils ne constituent pas une solution universelle.

 

Dans certains cas, lorsque le ronflement est accompagné de pauses respiratoires, il est important de procéder à une évaluation approfondie. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour un interrogatoire minutieux afin de déterminer s'il s'agit d'un syndrome d'apnées obstructives du sommeil. Des examens spécialisés pourront être réalisés pour confirmer le diagnostic.

 

Il est important de souligner que les opérations chirurgicales au laser sont parfois proposées comme solution pour certains cas de ronflement. Cependant, leur efficacité n'a pas été scientifiquement prouvée et il convient de discuter avec un professionnel de la santé des options disponibles avant d'envisager une intervention chirurgicale.

Les conséquences du ronflement sur la santé

Les ronflements fréquents peuvent avoir un impact négatif sur la qualité du sommeil, entraînant une fatigue diurne, une diminution de la concentration et de la productivité. À long terme, ils peuvent également contribuer au développement de maladies cardiovasculaires et d'autres problèmes de santé. Il est donc important de prendre le ronflement au sérieux et de chercher des solutions appropriées.

 

Voici quelques-unes des principales conséquences associées au ronflement :

  • Sommeil perturbé : Le ronflement peut entraîner des interruptions du sommeil, tant pour le ronfleur lui-même que pour son partenaire de lit. Ces interruptions peuvent se traduire par un sommeil fragmenté et non réparateur, ce qui peut entraîner une fatigue diurne, une diminution de la concentration et de la vigilance, ainsi qu'une diminution des performances cognitives.

  • Apnée du sommeil : Dans certains cas, le ronflement peut être un symptôme d'un trouble plus grave appelé l'apnée du sommeil. L'apnée du sommeil se caractérise par des pauses respiratoires récurrentes pendant le sommeil, provoquées par un rétrécissement ou un blocage des voies respiratoires. Cela peut entraîner une diminution de l'apport en oxygène dans le corps, des fluctuations de la pression artérielle et des perturbations du rythme cardiaque. L'apnée du sommeil est associée à un risque accru de problèmes de santé tels que l'hypertension, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et les accidents vasculaires cérébraux.

  • Fatigue et somnolence diurne : En raison des interruptions du sommeil causées par le ronflement, les personnes qui ronflent ont souvent du mal à obtenir une quantité adéquate de sommeil de qualité. Cela peut entraîner une fatigue excessive pendant la journée, une somnolence accrue, des difficultés de concentration et une diminution des performances au travail ou à l'école.

  • Problèmes relationnels : Le ronflement peut également avoir un impact sur les relations personnelles, en particulier lorsque le partenaire de lit est dérangé par le bruit et ne parvient pas à bien dormir. Cela peut entraîner des tensions dans la relation, des problèmes de communication et même des problèmes sexuels.

  • Risque accru de problèmes de santé : Des études ont montré que le ronflement chronique peut être associé à un risque accru de développer certaines maladies, notamment les maladies cardiovasculaires, l'obésité, le diabète de type 2 et les accidents vasculaires cérébraux. Bien que le lien de cause à effet ne soit pas encore clairement établi, il est important de prendre le ronflement au sérieux et de consulter un professionnel de la santé si vous présentez des symptômes préoccupants.

Options de traitement pour lutter contre le ronflement

  1. Orthèses d'avancée mandibulaire: Ces dispositifs spécialement conçus se portent pendant le sommeil et aident à maintenir les voies respiratoires ouvertes en avançant légèrement la mâchoire inférieure. Ils sont efficaces pour de nombreux patients souffrant de ronflements.
  2. Changer de position de sommeil: Dormir sur le côté au lieu du dos peut réduire les ronflements, car cette position aide à dégager les voies respiratoires.
  3. Traitement de l'apnée du sommeil: Dans les cas plus graves d'apnée obstructive du sommeil, des traitements médicaux tels que la pression positive continue (PPC) peuvent être recommandés. La PPC consiste à utiliser un appareil qui délivre de l'air sous pression pour maintenir les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil.

 

Solutions simples pour réduire les ronflements

En plus des traitements spécifiques, il existe des mesures simples que vous pouvez prendre pour réduire les ronflements:

  1. Évitez la consommation excessive d'alcool et de sédatifs, car ils favorisent le ronflement.
  2. Maintenez un poids santé et adoptez une alimentation équilibrée pour prévenir la prise de poids excessive, qui peut aggraver les ronflements.
  3. Essayez des remèdes pour la congestion nasale ou la obstruction nasale tels que les vaporisateurs nasaux ou les lavages nasaux pour faciliter la respiration.
  4. Arrêter de fumer peut également contribuer à réduire les ronflements, car le tabagisme peut aggraver les problèmes respiratoires.
  5. Les orthèses d'avancée mandibulaire sont également une option à considérer. Elles aident à maintenir les voies respiratoires ouvertes en avançant légèrement la mâchoire inférieure, réduisant ainsi les ronflements.

 

Syndrome d'apnées obstructives du sommeil : attention danger !

Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil est un trouble aujourd’hui bien connu des médecins et qui peut avoir de sérieuses conséquences sur la santé. C'est un trouble de la respiration lié au sommeil. Pendant la veille, la respiration est normale.

 

En revanche, pendant le sommeil, la respiration est perturbée par des arrêts répétés de plus de 10 secondes pouvant aller jusqu'à une minute voire plus. Le phénomène se déroule alors comme suit : arrêt complet ou partiel de la respiration, silence de plus de 10 secondes, ronflement très bruyant, éveil de quelques secondes, reprise de la respiration puis retour au sommeil.

 

Pour les personnes les plus gravement atteintes, ce cycle peut se répéter plus de 200 fois au cours du sommeil d’une nuit, sans qu'elles ne s'en rendent compte.

 

C'est le lendemain matin, au réveil, que les dormeurs atteints de ce syndrome se plaignent d’une fatigue intense pour quelques dizaines de minutes.

 

Les symptômes du syndrome d’apnées obstructives du sommeil sont plus ou moins nombreux : sommeil agité, ronflement très bruyant, pauses respiratoires nombreuses, lever unique ou répété pour uriner, fatigue et maux de tête au réveil, et dans la journée somnolence excessive, troubles cognitifs, troubles du caractère, troubles de l’humeur et troubles de la libido.

 

4 à 5% des hommes d’âge moyen sont atteints du syndrome d’apnées obstructives du sommeil, d’autant plus qu’ils sont obèses, et 2% des femmes après la ménopause.

Le syndrome d’'apnées du sommeil se complique très fréquemment d’hypertension artérielle, de maladies coronaires, d’insuffisance cardiaque, d’accidents vasculaires cérébraux et de troubles du rythme cardiaque, d’où sa gravité potentielle.

 

Pour toutes ces raisons, en cas de doute, il est impératif de prendre rendez-vous chez son médecin car plus le syndrome d'apnées obstructives du sommeil est décelé tôt, plus il est pris en charge efficacement.

 

Conclusion

Le ronflement, également appelé ronchopathie, peut être un signe précurseur de problèmes de santé graves tels que l'apnée du sommeil et les maladies cardiovasculaires. Pour réduire les risques, des mesures comme arrêter de fumer, dormir sur le côté et utiliser des orthèses d'avancée mandibulaire sont recommandées.

 

En traitant la congestion nasale, l'obstruction nasale et en comprenant les causes du ronflement, nous pouvons prévenir les complications à long terme et prendre en charge ce problème de santé sérieux. 

 

Le ronflement peut avoir un impact négatif sur la qualité du sommeil et la santé à long terme. Cependant, il existe plusieurs options de traitement et des solutions simples qui peuvent vous aider à lutter contre ce problème.

 

En comprenant les causes du ronflement et en adoptant les mesures appropriées, vous pouvez améliorer votre sommeil et réduire les ronflements, ce qui aura un impact positif sur votre bien-être global. N'hésitez pas à consulter un professionnel de la santé pour obtenir une prise en charge adaptée si vous souffrez de ronflements persistants et perturbateurs.

 

Article
Voting

163 avis

0

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Dans la même série

Vous souffrez de troubles du sommeil ?

Faites le bilan de votre sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h