Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

L'activité physique peut aider à mieux dormir

Article
Voting

171 avis

1

Insomnie : que faire ? L’activité physique ne doit pas être négligée dans le traitement des troubles du sommeil, à condition de respecter quelques règles. Les effets demandent parfois un peu de patience.

Photo
L'activité physique peut aider à mieux dormir
Sommaire
Body

En participant à une saine hygiène de vie, l’activité physique participe également à un bon sommeil. Elle procure une détente physique comme mentale, très propice à un bon endormissement et aux nuits calmes.

La pratique d'une activité physique régulière est bénéfique

Il vaut mieux avoir une pratique régulière à petites doses qu’une pratique intense mais brutale. L’intérêt est de pouvoir poursuivre sur la longueur, et la pratique ponctuelle intensive peut créer un trop plein d’excitation nocif. Rien à craindre si vous n’êtes pas un grand sportif, il suffit de bouger ! Vous n’êtes pas obligé(e) de vous inscrire en club de sport. Trouvez un sport ou une activité qui vous fait bouger et qui vous plaît. Variez aussi les plaisirs : aller chercher le pain à vélo, jouer dans le jardin avec les enfants… L’important est de se détendre, pour pouvoir enfin ressentir la délicieuse « bonne fatigue ».

Les résultats de l'activité physique sont visibles après plusieurs mois

L’Université américaine de Northwestern a montré que si la pratique physique n’a pas d’effet immédiat, elle porte ses fruits de manière durable à partir de plusieurs mois. Restez motivés, ne vous découragez pas. Les changements se font sentir, corrélativement, sur le moral global, la bonne humeur et la forme physique en général.

Concrètement, la quantité du sommeil lent profond est accrue, le sommeil devient plus réparateur pour l’organisme. L’activité physique joue aussi sur le temps d’endormissement, réduit.

Pas d’activité physique avant d’aller au lit !

Attention toutefois à ne pas pratiquer d’activité physique dans les trois heures qui précèdent le coucher. Ne pratiquez pas après le repas du soir, c’est un moment qui doit être consacré au calme et à l’apaisement physique. L’organisme doit se « désactiver » progressivement.

La température interne moyenne du dormeur est fortement corrélée avec la température moyenne mesurée dans le lit qui dépend elle-même de celle de l’air ambiant. La température centrale baisse au début de la nuit. Les sujets qui abaissent fortement leur température centrale au début de la nuit dorment à une température de lit plus élevée que ceux qui présentent une plus faible diminution de leur température centrale.

Dormir dans des conditions de forte chaleur, entraîne de fortes perturbations du sommeil se traduisant par une réduction du sommeil paradoxal et du sommeil lent profond accompagnée d’une augmentation marquée de la fréquence des mouvements corporels nocturnes.

Article
Voting

171 avis

1

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

A039.jean-paullim
mar 18/04/2023 - 06:55

Pour moi je vais devoir relire  et réfléchir  ,la maladie ne me laisse pas de répit  je doisl la contree  anxiété, angoisse  avec des reves le sommeil est un  enjeux difficile chez le  parkinsonien ?un psychologue peut t il entrer .dans ""le jeu ""merci..

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Envie de retrouver un sommeil de qualité ?

Faites le bilan de votre hygiène de sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h