Les dangers de la somnolence au volant

Article

235 votes

1
Les dangers de la somnolence au volant

Routes monotones, fatigue accumulée, longs trajets… le manque de sommeil peut devenir fatal. Pas chez vous ? Cause majeure des accidents de la route, la somnolence au volant est un phénomène plus fréquent qu’il n’y paraît, et il touche tout le monde.

Vous souffrez de troubles du sommeil ?
Faites le bilan de votre sommeil en 3 min
Je démarre mon bilan gratuit !

Comme à son habitude, Nicolas est au volant de sa voiture pour se rendre au travail. Tout se passe très bien… jusqu’au moment où, il ouvre les yeux et réalise qu’il est sur la voie de gauche et qu’une voiture arrive à vive allure en face de lui en klaxonnant. L’effet de la somnolence peut être brutal, et il suffit souvent d’un quart de seconde pour que le pire arrive.

La routine des jeunes actifs

Ce phénomène concernerait majoritairement les jeunes actifs. Dans l’enquête « Sommeil et transports », L’institut de sondage Opinionway à établi qu’un conducteur sur dix se serait déjà endormi au volant, et que le phénomène toucherait majoritairement les 18-24 ans : 18 % d’entre eux se sont endormis à bord de leur véhicule au moins une fois dans l’année.

Un deuxième facteur important semble être la fréquence du trajet : plus il est connu, plus il est risqué, étant donné que l’attention est moins élevée. Les accidents les plus fréquents sont sur les trajets matinaux entre le domicile et le lieu de travail.

Le manque de sommeil

La principale cause de ce phénomène est le manque de sommeil. A l’issue de la dernière Journée du Sommeil, il a été annoncé que 1 français sur 3 ne dormait pas assez, soit moins de 6 heures par nuit. D’aucun ont témoigné : les effets de la somnolence peuvent se faire sentir d’une manière plus évidente et plus violente que ceux de l’alcool ! Pour en faire l’expérience, certains centres de prévention routière proposent un essayage de lunettes à « effet fatigue »… les tests sont édifiants.

Des conséquences aussi pour les autres

Bien dormir est essentiel, pour soi, comme pour les autres : les conséquences du manque de sommeil ne sont pas préjudiciables qu’au mauvais dormeur ! Restez donc vigilant.

Ne vous fiez pas qu’à la quantité de votre sommeil mais aussi à sa qualité. En voiture, écoutez la radio, chantez, profitez du trajet pour vous éveiller au son de la musique que vous aimez. Dès les premiers signes de sommeil, pensez à vous arrêter pour dormir.

Article

235 votes

1

JE FAIS LE POINT SUR MON SOMMEIL EN 3MN

Le saviez-vous ?

Vous pouvez bénéficier d'une prise en charge de votre mutuelle santé pour ce programme. Découvrez comment!

Voir les possibilités de prise en charge

Commentaire

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Dans la même rubrique

Le sleep texting

Article

950 votes

2
La journée du sommeil a soulevé la question du manque de sommeil chez les adolescents. Ils souffrent d’un manque de sommeil chronique, associé à une pratique intensive du texto : on l’appelle le sleep texting.
Lire plus

L'ivresse du sommeil

Article

596 votes

1
Peut-on être « ivre de sommeil » ? Oui. Quelle est cette maladie, qui atteint elle et un traitement existe-t-il ? Voici quelques réponses.
Lire plus

Les troubles du sommeil pendant la grossesse

347 votes

0
Les modifications du sommeil se retrouvent chez une majorité de femmes enceintes. Elles consistent en des éveils nocturnes et des insomnies qui deviennent plus fréquents pendant le 3ème trimestre de la grossesse. L’efficience du sommeil,…
Lire plus

Les terreurs nocturnes chez l'enfant : que faire ?

Article

1262 votes

0
Votre enfant se réveille souvent brutalement pendant la nuit ? Il semble avoir fait un cauchemar violent et vous ne parvenez pas à le calmer ? Il n'est peut-être pas la victime d'un banal cauchemar mais d'une terreur nocturne. Le point sur…
Lire plus
Tous les articles de la rubrique
X