Jusqu'à -15 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 15 € le 1er mois

Les dangers de la somnolence au volant

Article
Voting

285 avis

1

Routes monotones, fatigue accumulée, longs trajets… le manque de sommeil peut devenir fatal. Pas chez vous ? Cause majeure des accidents de la route, la somnolence au volant est un phénomène plus fréquent qu’il n’y paraît, et il touche tout le monde.

Photo
Les dangers de la somnolence au volant
Sommaire
Body

Comme à son habitude, Nicolas est au volant de sa voiture pour se rendre au travail. Tout se passe très bien… jusqu’au moment où, il ouvre les yeux et réalise qu’il est sur la voie de gauche et qu’une voiture arrive à vive allure en face de lui en klaxonnant. L’effet de la somnolence peut être brutal, et il suffit souvent d’un quart de seconde pour que le pire arrive.

La routine des jeunes actifs

Ce phénomène concernerait majoritairement les jeunes actifs. Dans l’enquête « Sommeil et transports », L’institut de sondage Opinionway à établi qu’un conducteur sur dix se serait déjà endormi au volant, et que le phénomène toucherait majoritairement les 18-24 ans : 18 % d’entre eux se sont endormis à bord de leur véhicule au moins une fois dans l’année.

Un deuxième facteur important semble être la fréquence du trajet : plus il est connu, plus il est risqué, étant donné que l’attention est moins élevée. Les accidents les plus fréquents sont sur les trajets matinaux entre le domicile et le lieu de travail.

Le manque de sommeil

La principale cause de ce phénomène est le manque de sommeil. A l’issue de la dernière Journée du Sommeil, il a été annoncé que 1 français sur 3 ne dormait pas assez, soit moins de 6 heures par nuit. D’aucun ont témoigné : les effets de la somnolence peuvent se faire sentir d’une manière plus évidente et plus violente que ceux de l’alcool ! Pour en faire l’expérience, certains centres de prévention routière proposent un essayage de lunettes à « effet fatigue »… les tests sont édifiants.

Des conséquences aussi pour les autres

Bien dormir est essentiel, pour soi, comme pour les autres : les conséquences du manque de sommeil ne sont pas préjudiciables qu’au mauvais dormeur ! Restez donc vigilant.

Ne vous fiez pas qu’à la quantité de votre sommeil mais aussi à sa qualité. En voiture, écoutez la radio, chantez, profitez du trajet pour vous éveiller au son de la musique que vous aimez. Dès les premiers signes de sommeil, pensez à vous arrêter pour dormir.

Article
Voting

285 avis

1

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

A039.anniebou1
lun 29/10/2018 - 15:10

Bonjour,

J'ai connu çà le matin en allant travailler ... malgré de bonnes nuits de sommeil à l'époque, au bout de plus d'une heure d'embrouillages, mes yeux papillonnaient et je devais m'arrêter à 10 minutes de mon travail.

Là petite sieste express et je repartais !

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Replaces smiley icons paths left from non-multisite environment with new ones

Dans la même série

Vous souffrez de troubles du sommeil ?

Faites le bilan de votre sommeil en 3 min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "Je dors toute la nuit d'un sommeil très réparateur"

    En suivant le parcours élaboré par ce programme et les nombreux conseils, j’ai pu appliquer toutes les consignes et après un peu plus d’un mois de pratique mon sommeil s’est amélioré de jour en jour.

    Huguette, 59 ans, Clermont-Ferrand

  • "Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices !"

    Les améliorations ont été progressives. L’enseignement majeur de la méthode pour moi est de différencier la fatigue et les signaux du sommeil. Aller se coucher parce qu’on a identifié les signaux de sommeil.
    Je dors merveilleusement bien et mes nuits sont très récupératrices!

    Michelle, 64 ans, Hyères

  • "Je fais enfin des nuits réparatrices, le sommeil n'est plus un problème"

    Je suis encore surprise par les résultats obtenus en 3 mois. Si je me réveille la nuit sans me rendormir, je me lève pour lire entre 10 et 20 mn et le sommeil revient sans problème. Je recommande le programme !

    Marie, 58 ans, Bourg en Bresse

  • "J'ai retrouvé le sommeil, la forme et la sérénité en moins de 3 mois"

    J'ai retrouvé une énergie que je ne soupçonnais plus, mes capacités cognitives se sont également restaurées. En environ 3 mois, des problèmes de sommeil insolubles se sont régulés.

    Dominique, 59 ans, Bastia

  • "Maintenant j'ai des vraies nuits et je me sens beaucoup mieux."

    Aujourd'hui mon endormissement est plus rapide, j'ai une meilleure mémoire, je suis de meilleure humeur. Grâce au programme j'ai appris que mauvaise nuit ne veut pas forcément dire mauvaise journée.

    Evelyne, 61 ans, Alençon

  • "J'ai atteint mon objectif : je ne suis plus insomniaque"

    Maintenant, je me sens beaucoup moins fatiguée. Je dors en moins de 50 minutes, notamment grâce aux techniques de relaxation : c’est un besoin maintenant, ça me fait beaucoup de bien !

    Charlotte, 38 ans, Paris. 

Transverse - Arguments programme

  • Parcours adapté

    Un parcours adapté à votre problématique

  • Un coach Psychologue à votre écoute

    Un coach Psychologue à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • contact

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h